Les cousettes du Colibri : les petites bourses !

Transporter mon savon, mon déodorant et mon shampoing solides en vacances !

Depuis 1 an, je troque petit à petit mes produits cosmétiques classiques contre des produits cosmétiques solides, plus sains et surtout plus écologiques. J’ai déjà consacré un article sur le bon vieux savon et le déodorant solide. J’en publierai un autre bientôt sur le shampoing solide.

L’adoption de ces 3 produits solides a allégé ma poubelle de nombreux flacons plastiques. Mais voilà, s’ils ont l’inconvénient de polluer la planète, ces contenants plastiques sont bien pratiques quand on part en vacances ! C’est donc posée la question de comment transporter et utiliser mes produits solides en dehors de la maison !

Certaines marques de cosmétiques solides proposent des contenants en verre ou en plastique, des petits Tup Tup peuvent aussi faire l’affaire. Mais quand on sait coudre, que l’on privilégie le non-achat et la récup… il existe d’autres solutions !

J’ai trouvé la mienne dans le livre Créations Zéro Déchet de Camille Binet-Dezert qui propose de coudre nos objets du quotidien dans une démarche éco-responsable.

Camille propose une grande bourse imperméable offrant 4 compartiments pour y ranger savon, shampoing, déodorant et dentifrice solides. Pratique pour le transport mais aussi pour l’utilisation sur son lieu de séjour car la bourse une fois ouverte sert de plateau bien pratique quand on ne veut pas poser ses produits n’importe où. Elle propose aussi de coudre une petite bourse individuelle à glisser dans son sac à mains pour y mettre son déodorant par exemple.

Livre-créations-zéro-déchet-Camille-Binet-Dezert-mango-green

Photo du livre Créations Zéro Déchet de Camille BINET-DEZERT

Pour ma part, j’ai choisi de coudre 3 petites bourses individuelles plus faciles à poser qu’une grande bourse sur le rebord d’un lavabo d’une minuscule salle d’eau de mobilhome.

Pour fabriquer une petite bourse, il faut seulement 2 carrés de taille identique, l’un coupé dans un tissu imperméable type Kway et l’autre dans un joli coton, ainsi qu’un lien assorti au coton.

Mes petites bourses sont 100% récup ! Le tissu imperméable a été récupéré d’un petit matelas à langer. Les cotonnades sont toutes des chutes ou de la récup :

  • 1 chute de tissu du stock
  • 1 chute d’une ancienne housse de couette de bébé à ma fille qui avait servi à coudre une couette pour ses poupées
  • 1 récup d’une ancienne jupe de ma fille

N’ayant pas de liens assortis à mes tissus, ma fille m’a donné ses lacets fluos qu’elle n’utilise plus. Ils sont un peu longs mais je ne les ai pas coupé afin qu’ils puissent resservir.

J’ai coupé, cousu les 3 petites bourses dans la foulée avant de partir en vacances aux sports d’hiver.

Mes 3 petites bourses 100% récup’ et zéro déchet :

bourses-100%-récup-transport-cosmétiques-solides-zéro-déchet

bourses-imperméables-zéro-déchet

De gauche à droite : déodorant – shampoing – savon

Coudre une petite bourse imperméable, y glisser un savon ou autre produit cosmétique solide est une bonne idée de cadeau à offrir !

Autre bonne idée cadeau… offrir le livre Créations zéro déchet ! Je vous prépare un article pour vous présenter ce livre qui propose 28 créations durables expliquées de façon ludique et accessible aux couturières débutantes !

Patron : « Petite bourse imperméable » du livre « Créations Zéro Déchet » de Camille BINET-DEZERT paru aux Éditions Mango Green en 2017

Fournitures : Tissu imperméable, cotonnades et lacets 100 % récup’  !

 

Publicités

Opération déstokage de chutes de jersey : le bilan !

Après avoir publié, il y a quelques jours, mon 7ème et dernier projet de mon opération de déstockage de chutes de jersey, il est l’heure de faire le bilan et surtout un récapitulatif de tous les projets initiaux et de déstockage !

En juin 2016, je constate qu’après 1 an et demi de couture, j’avais accumulé un petit stock de chutes de jersey, suffisamment grandes pour y coudre un deuxième projet. Après les avoir recensées, mesurées, je me suis lancée dans un projet de déstockage et écrit un article sur le délicat problème des chutes car ce ne sont que des imprimés d’où la complexité de faire un deuxième projet sans avoir l’impression d’avoir deux tee-shirts identiques.

A la base, j’avais 7 tissus :

ayant servi à coudre 7 projets initiaux (5 Plantains, 1 Ondée et 1 Badiane) :

Les chutes ont servi à coudre 7 nouvelles versions (1 cardamom, 2 Trop-top, 4 du livre Coudre le stretch) :

Voici en détail les 7 duos réalisés (versions initiales / versions déstockages) :

Cliquer sur le titre des duos pour accéder aux articles

Mon défi « 2016 en Trop-Top » et la sortie du livre « Coudre le stretch » sont tombés à pic pour mon opération de déstockage et m’ont permis de réaliser plein de nouveaux modèles !

Pour le moment, je n’ai plus de chutes de jersey mais je compte bien poursuivre mon opération de déstockage !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Elouen le dos-nu !

Voici ma 7ème et dernière cousette de mon opération déstockage de jersey ! Elle a été réalisée avec la chute de jersey de mon Plantain bleu à fleurs et à pois soit un coupon de 0,90 m de haut sur 1,25 m de large.

Au départ, j’avais prévu cette chute pour confectionner le haut d’ une robe bi-colore mais je n’ai pas réussi à trouver un tissu pour faire le bas, j’ai donc abandonné cette idée de petite robe printanière et opté pour un tee-shirt.

J’ai donc feuilleté le livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson afin de trouver le modèle qui rentrerait dans cette chute et si possible un que je n’avais pas encore réalisé, sachant que j’avais déjà cousu 4 des 6 tee-shirts du livres (Yvonne, Lucette, Gabriel, Erell 1 et Erell 2) ! Elouen remplissait le cahier des charges, c’est donc lui qui a été choisi.

Il s’agit d’un tee-shirt dos-nu avec 2 bretelles façon maillot de bain qui se nouent dans le cou. Attention, ce type de bretelles nécessite un soutien-gorge sans bretelles ou qui se nouent dans le dos !  Le corsage est entièrement doublé, sa base (basque + ceinture) est la même que le cache-cœur Lucette. Elouen peut se réaliser en 4 longueurs différentes, avec l’une des 3 basques proposées et 2 empiècements poitrine différents soit 24 possibilités. Pour ma part, j’ai choisi la basque droite la plus courte et l’empiècement poitrine en V plus féminin à mon goût.

Pas de difficultés particulières sur ce modèle qui se coud rapidement hormis l’assemblage de l’empiècement poitrine avec  les côtés devant qui malgré le dessin technique ne va pas forcément de soi !

Vu le temps automnal depuis le début du mois d’août, je ne suis pas sûre de le porter cet été car les épaules dénudées et le dos-nu nécessitent un fort ensoleillement et des températures estivales. Mais je compte bien le porter et le reporter l’été 2018 !

Place aux photos :

Deux versions pour un même tissu : Plantain (version initiale) et Elouen (version déstockage) !

Ainsi ce termine mon opération déstockage de jersey qui méritera bien un petit article bilan ! A suivre…

Patron : Dos-nu « Elouen » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

Fourniture : Jersey à fleurs et à pois (Eurotissu)

Édit : petit bonheur surprise en trouvant mon projet dans les projets « populaires cette semaine » sur Thread and Needles ce matin ! 😊

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Gabriel !

Parmi les chutes de tissus de mon opération déstockage de jersey, il y a avait celui qui avait servi à faire le tee-shirt Badiane de ma maman. La chute étant vraiment petite (1 mètre de hauteur par 0,42 m de largeur) il lui fallait un patron sans manches et près du corps ! C’est Gabriel le débardeur du livre Coudre le stretch qui a été sélectionné pour cette mission. Gabriel est ma 4ème réalisation avec ce livre, j’ai déjà cousu le top à bretelles Yvonne, le tee-shirt kimono Erell et le cache-cœur Lucette.

Après le choix du patron, il a fallu choisir le côté du tissu à utiliser : rose à carreaux comme le Badiane ou rayé noir et blanc. Après tergiversations, c’est le verso (rayé) qui a été choisi.

Parmi les 9 encolures proposées, j’ai opté pour une encolure profonde devant et derrière pour rappeler l’adn du débardeur. Au niveau de l’encolure et des bretelles, il y a normalement une bande à poser mais pensant que les rayures jureraient et que le noir serait trop contrastant, j’ai donc préféré ne pas en poser et faire un mini ourlet.

Place aux photos :

Deux versions pour un même tissu : Badiane (version initiale) et Gabriel (version déstockage) !

C’est la 6ème cousette de mon opération déstockage, il ne me reste plus qu’un seul tissu ! Je le destinais au haut d’ une robe bi-colore mais je n’ai pas réussi à trouver un tissu pour faire le bas donc je pense que je vais me résoudre à abandonner cette idée de petite robe printanière et opter pour un tee-shirt.

Patron : Débardeur « Gabriel » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 38 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

Fourniture : Jersey à rayures noires et blanches et fines rayures verticales roses (envers du jersey rose à carreaux noirs et blancs) (Eurotissu)

Coussins doux et piquants !

Le proverbe « les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » s’applique aussi aux couturières ! Depuis des mois, voire plus, les coussins de mon canapé attendaient leur housse home-made. Coudre un nouveau vêtement pour moi est toujours plus enthousiasmant que de couvrir des coussins.

Formaté par les photos déco vues sur Instagram, mon œil a d’abord été attiré par des cotonnades très tendance, puis par des motifs et des coloris ressemblant plus à mes goûts et plus en accord avec mon intérieur. J’ai abandonné les motifs géométriques qui ne s’accordaient pas entre eux pour des cactus, ananas et toucans le tout dans des coloris noir, gris et vert. Gris comme mes canapés et vert comme les murs vert d’eau de mon salon côté canapés. J’ai aussi fait le plein de passepoils dans différents coloris pour rehausser mes coussins.

Voici mon butin : 3 tissus, tous en 50 cm de hauteur et 4 passepoils (noir, gris, vert foncé et corail)

Pour recouvrir 4 coussins :

  • 2 petits carrés (35 x 35)
  • 2 allongés (60 x 30)

J’ai choisi les associations suivantes :

  • le tissu blanc avec des cactus noirs et gris pour le devant des 2 petits coussins avec un dos gris foncé et passepoil noir pour l’un et un dos noir avec un passepoil gris clair pour l’autre.
  • le tissu ananas / toucan pour le devant d’un des coussins allongés avec un dos noir et un passepoil corail même si il n’y a pas de corail dans mon salon.
  • le tissu cactus verts aspect lin pour le devant et le dos d’un des coussins allongés (je ne voyais pas d’association possible mais plutôt 2 côtés cactus) avec un passepoil vert foncé, même si un seul coussin engloutirait la majorité de mon coupon qui soit dit en passant a beaucoup rétréci – 3 cm sur les 50.

J’avais en stock une cotonnade noire qui avait servi à faire des fonds de poches à ma jupe Trixy mais pas assez grande pour faire tous les coussins. En farfouillant dans mes chutes, j’ai trouvé du jersey Milano noir et anthracite ayant servi à coudre mon premier gilet Cannelle et ma robe Plantain. Du coup c’est eux qui ont été choisis pour faire les dos des coussins.

J’ai d’abord réalisé :

  • la housse blanche cactus gris et noir avec le jersey Milano anthracite et le passepoil noir
  • la housse cactus verts aspect lin avec un passepoil vert sapin.

Lorsque j’ai reçu mon molleton à sweat noir avec son intérieur en fausse fourrure, j’ai tout de suite espéré que mon gilet Monceau me laisserait des chutes suffisamment grandes pour faire des dos de coussins tout doux ! Et ce fût le cas ! Du coup, la deuxième housse blanche aux cactus gris et noirs et le tissus ananas / toucan ont un dos en fausse fourrure noire !

Voilà j’ai donc 4 nouveaux coussins piquants et tout doux !

Les dos un peu plus en détail :

Tellement doux que ma fille a passé commande pour un coussin tout doux pour sa chambre !

Côté technique, j’ai coupé :

  • le devant aux dimensions exactes des coussins (35 x 35 et 60 x 30) sans marges de couture pour obtenir un côté gonflant
  • les 2 parties du dos à la largeur du coussin ( – 1 cm pour dos extensible) et à 90% de la hauteur pour la grande partie et à 40 % pour la petite partie
    • petit coussin carré (1 devant = 35 x 35 / dos 1 = 34 x 31 – dos 2 = 34 x  14)
    • grand coussin rectangulaire (1 devant = 30 x 60 / dos 1 = 30 x 54 – dos 2 = 30 x 24)

J’ai d’autres idées pour de nouveaux coussins sur le même thème mais ils attendront car des tissus et des patrons pour la collection printemps/été 2017 m’appellent ! 😉

Fournitures :

  • tissu blanc cactus et tissu ananas/toucan (Maison des Ursules)
  • tissu aspect lin cactus verts (Rascol)
  • passepoils (Mondial Tissus)
  • Jersey Milano gris et fausse fourrure (chutes)

L’écharpe bicolore !

Pour réaliser mon chemisier Trop-Top, je n’avais utilisé que la partie principale d’un tissu bicolore. J’avais bien pensé faire des manches contrastantes dans la bande de 20 cm qu’il y avait de chaque côté du laize mais cela ne rentrait pas. J’ai tout de même fait la parmenture avec ce motif pensant l’ouvrir comme le chemisier d’Ivanne mais comme j’ai utilisé un patron dont l’encolure avait été modifiée cela ne fonctionne pas ouvert. Dommage car c’est la partie du tissu qui a ma préférence.

Il me restait donc une bande entière d’environ 20 x 180 cm (une grande chute longue et étroite), ainsi qu’un peu du tissu principal. La chute idéale pour faire une écharpe en tissu bicolore et mettre en valeur cette partie du tissu. C’est possible aussi avec des chutes de 90 cm environ en assemblant 2 chutes ensemble, la jointure sera cachée dans le cou et par les cheveux s’ils sont longs.

Côté technique, rien de compliqué, j’ai assemblé 2 bandes identiques longues et étroites endroit contre endroit en laissant un bout de quelques centimètres non cousu pour pouvoir retourner le tissu puis fermer. Et voilà une idée facile et rapide pour utiliser des chutes et faire un joli cadeau !

Ce n’est pas la première fois que je partage mon tissu avec ma maman (ici et ), c’est donc pour elle que j’ai cousu cette écharpe bicolore qu’elle porte très souvent !

L’écharpe portée de différentes façons :

  • Du côté du tissu principal :

  • Du côté de bande :

  • Des 2 côtés ensemble :

Fournitures : tissu polyester anti-transpirant fleuri et bicolore dans les tons roses, oranges et prunes (Eurotissus)

Dimensions : 2 bandes de 20 x 180 cm (ou 2 x 2  bandes de 20 x 90 cm env.)

Lucette, le cache-cœur !

Après avoir cousu Yvonne le top à bretelles et Erell le tee-shirt Kimono, tous deux issus du livre « Coudre le stretch », je me suis amusée à essayer d’associer un patron aux tissus qui me restaient de mon opération déstockage de jersey.

C’est ainsi que le tee-shirt cache-cœur nommé Lucette est devenu une évidence pour la chute de jersey de mon Plantain fleuri.

Lucette est un cache-cœur à basque (plate, froncée ou plissée) avec ou sans ceinture rapportée. Avec toutes les options proposées (tee-shirt ou robe, différentes basques, longueurs de manches, ceinture ou pas) c’est pas moins de 36 possibilités.

Pour être sûre de mon coup, au lieu de couper mes pièces en double, j’ai étendu mon tissu et décalqué en double mes pièces (manches, basque…). Après j’ai joué à Tétris pendant un certain temps pour faire rentrer les 10 pièces de Lucette dans ma chute, ainsi qu’opter pour des manches 3/4 et une basque courte.

Voici donc ma cinquième réalisation sur les 7 tissus de mon opération déstockage :

Deux versions pour un même tissu : Plantain (version initiale) et Lucette (version déstockage) !

Il me reste 2 tissus à utiliser avec pour projets :

  • un tee-shirt d’été en raison de la taille de la chute
  • une robe printanière bi-colore

Je vous souhaite de passer un Joyeux Noël en famille ! A très bientôt !

Patron : Tee-shirt cache-coeur « Lucette » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

Fourniture : jersey noir à petites fleurs rouges, jaunes, roses (Eurotissu)