Me Made May 2017, les tenues de la semaine 3 !

Et de 3, la troisième semaine du Me Made May 2017 vient de s’achever ! Côté température : un beau début de semaine où j’ai pu sortir les manches courtes et une fin un peu moins chaude.

Une photo et un petit panorama avec les 7 tenues. de la semaine #3 :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un petit mot sur chaque tenue !

  • Jour 15 – Lundi 15 mai 2017 :

Un tee-shirt à bas les chutes ! De mon Plantain porté la semaine dernière, il me restait une chute dans laquelle j’ai cousu la version tee-shirt de la robe Cardamom. L’ ajout d’une bande d’encolure et d’une bande de hanches contrastantes fait ressortir les motifs du tissu. Aux beaux jours, je la porte avec une jupe blanche.

  • Jour 16 – Mardi 16 mai 2017 :

Coup de cœur énorme pour ce tissu fleuri ! Mon gilet framboise issu du magazine Ottobre Design se marie très bien avec mon Plantain fleuri !

  • Jour 17 – Mercredi 17 mai 2017 :

Petit nouveau, présenté cette semaine : le débardeur Gabriel du livre Coudre le Stretch ! Il s’agit aussi d’un à bas les chutes, utilisé sur l’envers du tissu !

  • Jour 18 – Jeudi 18 mai 2017 :

Encore un à bas les chutes ! Le projet initial était mon tee-shirt Ondée porté la semaine dernière. A la base, je voulais coudre le pull Aster du magazine La Maison Victor mais je n’avais pas assez de tissu pour faire les manches. Du coup, j’ai cousu un Trop-Top manches courtes auquel j’ai adapté l’encolure du pull Aster qui me plaisait tant.

  • Jour 19 – Vendredi 19 mai 2017 :

Un duo qui se marie bien aussi : mon chemisier Trop-Top et mon gilet Cannelle d’été rose ! Avec les chutes du chemisier j’ai cousu une écharpe bicolore à ma maman !

  • Jour 20 – Samedi 20 mai 2017 :

Un autre duo : celui des Trop-Top ! Le tee-shirt Trop-Top noir a été spécialement cousu pour aller avec mon pull Trop-Top à paillettes ! Je le porte régulièrement et je m’amuse toujours de l’effet qu’il produit sur les gens qui le voit pour la première fois !

  • Jour 21 – Dimanche 21 mai 2017 :

Mon deuxième tee-shirt Loose moins loose que le premier porté la semaine dernière !

Cette troisième semaine a été une semaine « à bas les chutes » avec 3 projets « à bas les chutes de jersey » portés cette semaine ! Le Lucette de la semaine dernière en était un aussi ! Il m’en reste encore 2 non portés et 1 à coudre !

Je vous donne rendez-vous non pas lundi prochain pour la 4ème semaine mais le mercredi 31 mai pour les 10 derniers jours du Me Made Mai 2017 !

Petit récapitulatif de cette première semaine de « Me Made May 2017 » :

  • Pièces Home Made : 10 pièces portées en 7 jours avec 6 tee-shirts, 2 gilets, 1 pull, 1 chemisier.
  • Côté patrons : 2 Christelle Beneytout, 1 Deer and Doe, 1 Ottobre Design, 1 coudre le stretch,  3 Ivanne S, 1 Mix  Ivanne S / La Maison Victor, 1 mcpb,
  • Niveau coloris : du gris, du rose et des fleurs

Me Made May 2017, les tenues de la semaine 2 !

Et voilà déjà, une deuxième semaine du Me Made May 2017 écoulée ! Avec un début de semaine frais et gris, comme mes tenues, puis retour du soleil et une montée des températures puisque j’ai fini la semaine avec un tee-shirt à manches courtes !

Une photo et un petit panorama avec les 7 tenues de la semaine #2 :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Un petit mot sur chaque tenue !

  • Jour 8 – Lundi 8 mai 2017 :

Duo de hauts gris avec mon tee-shirt Plantain et mon gilet Cannelle gris. C’est avec ce gilet que tout à commencé, c’est le premier vêtement que j’ai cousu ! Je porte très peu mon Cannelle gris, juste avec ce tee-shirt et un autre du commerce, en raison de sa couleur tristounette qui ne s’accorde pas vraiment avec ma garde-robe. Après avoir cousu 2 gilets Cannelle je me suis essayée au Plantain, celui-ci c’est le deuxième Plantain cousu. Contrairement au gilet, ce Plantain est porté régulièrement.

  • Jour 9 – Mardi 9 mai 2017 :

Ondée rallongée pour faire office de tee-shirt mais encore trop court pour être porté en tant que tel donc je le porte uniquement avec cette robe à la mi-saison car la robe en dessous n’a pas de manche !

  • Jour 10 – Mercredi 10 mai 2017 :

Après avoir cousu un Plantain dans ce beau tissu fleuri, j’ai réussi à caser ce tee-shirt cache-cœur nommé Lucette dans ma chute ! Comme j’aime beaucoup l’imprimé et la coupe, je l’ai porté et reporté cet hiver !

  • Jour 11 – Jeudi 11 mai 2017 :

Robe Cardamom de demi saison composée d’un buste en jersey et d’un bas en viscose légère que je porte toujours avec plaisir au printemps et à l’automne ! J’en ai une autre estivale à manches courtes.

  • Jour 12 – Vendredi 12 mai 2017 :

Duo de hauts avec un tee-shirt drapé issu du magazine Dossiers Couture et d’une surchemise de bûcheronne hacking du gilet Cannelle.

  • Jour 13 – Samedi 13 mai 2017 :

Tenue loose et confortable avec le tee-shirt Loose de mpbc, cousu dans un tissu improbable que j’affectionne particulièrement, porté régulièrement avec ma petite veste rouge du commerce.

  • Jour 14 – Dimanche 14 mai 2017 :

Les températures ayant grimpées, tenue presque estivale avec mon tee-shirt Summer Basic du magazine Ottobre Design. Un gros coup de cœur pour ce tissu original « bords de mer ».

On ne le voit pas sur les photos, mais mon gilet Cannelle noir m’a accompagné au travail 4 matins de la semaine au cas où j’ai un peu froid !

Petit récapitulatif de cette deuxième semaine de « Me Made May 2017 » :

  • Pièces Home Made : 10 pièces portées en 7 jours avec 6 Tee-shirts, 2 gilet, 1 robe et 1 surchemise.
  • Côté patrons : 4 Christelle Beneytout, 2 Deer and Doe, 1 Ottobre Design, 1 Dossiers Couture, 1 mcpb et 1 du livre Coudre le stretch de Marie Poisson.
  • Niveau coloris : gris, noir, bleu et rouge.

Ma Cabane en Alaska fête ses 2 ans !

Aujourd’hui, c’est mon deuxième anniblog !!!

Il y a 2 ans jour pour jour, je publiais mon premier article intitulé « Celui par qui tout a commencé ! ». Et c’est vraiment avec ce premier vêtement que tout à commencé : la couture mais aussi ce blog ! Au bout de 6 mois de couture après une dizaine de cousettes, l’envie m’est venue de partager ma passion pour la couture mais aussi celle que j’ai depuis toujours pour la cuisine et les livres.

Un anniversaire, c’est l’occasion de feuilleter des albums pour revoir les cousettes, les recettes et les lectures….

Mes cousettes :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mes recettes :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mes lectures :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mes petites créations  :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mes débuts au tricot :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un grand merci à toutes pour vos visites et vos commentaires ! Un clin d’œil à celles qui me suivent depuis le début !

En route vers une troisième année avec plein d’envies et d’idées créatives …. malheureusement beaucoup plus nombreuses que mon temps disponible pour concrétiser tout cela !!!

C’est reparti pour le Me Made Month !

Après le Me Made Mars 2016, je réitère avec le Me Made Mai 2017 !

Le principe du Me Made Month : porter ses vêtements Home Made au quotidien, se photographier et partager ses tenues comportant au moins 1 pièce faite maison sur les réseaux sociaux (Instagram). C’est aussi l’occasion de faire le point sur le contenu de sa garde-robe, de déterminer ses besoins et donc d’orienter ses futures cousettes dans ce sens.

De mon côté, il est très rare que je ne porte pas au moins un vêtement home made et je connais déjà mes besoins. Je manque cruellement de :

  • vestes et gilets – j’ai commencé à y remédier avec mon Monceau et mon gilet col V. Je vais continuer sur ma lancée en espérant trouver des tissus adéquats.
  • petits hauts basiques – en tout et pour tout je n’ai qu’un seul basique, mon Trop-Top noir cousu pour aller avec mon pull Trop-Top à paillettes. Là, il va falloir que je me motive car je ne dois pas compter sur un coup de cœur pour un jersey uni !

J’espérais qu’en faisant le Me Made Month au mois de mai, je pourrai porter mes tenues printanières plus que les hivernales mais la météo semble plutôt bloquée en novembre ! Mais le mois ne fait que commencer !

Depuis le 1er  mai, je partage quotidiennement mes tenues sur mon compte Instagram (@macabane_enalaska) avec les hashtags : #memademay2017, #mmmay17 (hashtag général de toutes les participantes), #memadecabanealaska (mon hashtag perso) et aussi les hashtags : #jeportecequejecouds et #jeportecequejetricote.

Et chaque lundi, je publierai un article récapitulatif de ma semaine avec une photo et un panorama des 7 tenues ainsi qu’un petit mot sur chacune d’elles.

C’est parti pour la première semaine du Me Made May !

Les tenues de la semaine #1 :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Jour 1 – Lundi 1er mai 2017 :

Duo de hauts avec mon tee-shirt Erell du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson et mon gilet Cannelle de Christelle Beneytout.

Le tissu du Erell m’a hypnotisé et malgré sa composition synthétique je n’ai pas pu résister ! Il m’en reste une chute assez grande, j’aurai voulu en faire une robe mais ce n’est pas possible car le tissu colle naturellement à la peau.

Le gilet Cannelle noir est l’un des vêtements que je porte le plus, il est élégant, féminin et confortable. Et en plus, il est compatible avec la plupart de ma garde-robe.

  • Jour 2 – Mardi 2 mai 2017 :

Ma robe Jazzy Jacquard d’Ottobre Design.

C’est ma dernière petite robe et je la porte très régulièrement ! Elle est élégante, un peu chic avec cette veste du commerce et ultra confortable !

  • Jour 3 – Mercredi 3 mai 2017 :

Mon sweat Trop-Top d’Ivanne S.

Un sweat élégant et confortable, même s’il est décontracté il reste boulot compatible !

  • Jour 4 – Jeudi 4 mai 2017 :

Duo Ivanne S avec mon Trop-Top basique noir et ma jupe 1001 perles en velours prune.

Ce Trop-Top noir est très porté car c’est mon seul basique noir.

Cette jupe est ultra confortable mais je ne la porte pas souvent car elle est un peu grande (portée comme une taille haute alors que c’est un patron taille basse), elle n’est pas doublée (le velours colle aux collants) et elle froisse vite aux fesses. Pour la mettre un peu plus souvent, il faudrait que je lui couse un nouveau basique plus ajusté mais pas trop comme le Arsène.

  • Jour 5 – Vendredi 5 mai 2017 :

Duo de hauts avec mon tee-shirt Trop-Top rayé et col bénitier d’Ivanne S sous mon gilet Cannelle noir de Christelle Beneytout.

Le gilet Cannelle noir s’accorde avec beaucoup de mes vêtements et met certain en valeur comme ce tee-shirt rayé. Je les porte toujours ensemble et presque toutes les semaines.

  • Jour 6 – Samedi 6 mai 2017 :

Duo de hauts : mon tee-shirt Plantain bi-colore de Deer and Doe sous mon nouveau gilet col V Phildar.

Ce Plantain bi-colore est le compagnon de ma petite robe noire du commerce mais aussi de ma jupe Châtaigne noire. Mais comme il est très léger, l’hiver ses jolies manches sont toujours cachées.

C’était la journée d’inauguration de mon premier vêtement tricoté ! Si le temps reste au froid, ce gilet col V va revenir en deuxième, troisième … semaines ! Il va nécessiter la confection d’un nouveau basique tout noir, sans col contrastant, pour une meilleure harmonie au niveau du décolleté du dos.

  • Jour 7 – Dimanche 7 mai 2017 :

Mon tee-shirt Plantain  de Deer and Doe.

Un de mes Plantain préféré en raison de son tissu fleuri ! Il me reste une chute de ce tissu avec laquelle je devais me coudre une petite robe printanière bicolore mais n’ayant pas trouvé de tissu uni pour faire le bas, je vais devoir renoncer et me coudre un autre tee-shirt.

Petit récapitulatif de cette première semaine de « Me Made May 2017 » :

  • Pièces Home Made : 11 pièces portées (dont 1 portée 2 fois) en 7 jours avec 3 gilets, 1 robe, 1 sweat, 1 jupe et 5 tee-shirts.
  • Côté patrons : 4 Ivanne S, 2 Deer and Doe, 2 Christelle Beneytout, 1 Marie Poisson, 1 Ottobre design et 1 Phildar.
  • Niveau coloris : une dominance de noir et bleu.

Point sur mon encours tricot : le gilet col V !

Comme promis dans l’article sur mes projets tricots préférés du catalogue Phildar n° 137 spécial débutant, voici un point sur l’avancée de mon gilet col V, ainsi que des petites infos et astuces sur ce projet avec des liens vers des vidéos pour les débutantes qui voudraient se lancer ou à la recherche d’infos.

L’échantillon :

En tant que débutante, on pourrait être tentée de sauter cette étape ne sachant pas trop à quoi elle sert pour gagner du temps. Ce serait une grosse erreur car elle est très importante dans la réussite du projet.

L’échantillon permet de comparer le patron à notre façon de tricoter, en tricotant x mailles sur x rangs avec l’aiguille et la laine préconisées afin d’obtenir un carré de 10 cm x 10 cm.

Si vous tricotez trop serré, votre échantillon sera moins large que 10 cm et si vous tricotez trop lâche votre échantillon sera plus large que 10 cm. Si vous n’adaptez pas le numéro d’aiguille à votre façon de tricotez, vous obtiendrez un pull trop petit ou trop grand !

Au vu de l’échantillon fini, vous avez  3 possibilités selon la taille obtenue :

  • un carré de 10 x 10 : échantillon validé, vous pouvez vous lancer dans le projet avec l’aiguille préconisée.
  • moins de 10 x 10 : vous tricotez trop serré, il faut refaire l’échantillon en augmentant le numéro de l’aiguille d’1/2 point ou 1 point.
  • plus de 10 x 10 : vous tricotez trop lâche, il faut refaire l’échantillon an diminuant le numéro de l’aiguille d’1/2 point ou d’1 point.

Il vous faudra peut-être tricoter 2 ou 3 échantillons pour déterminer le bon numéro mais cela vaut le coup de recommencer plusieurs échantillon pour mettre ses chances de réussite de son côté.

Pour ma part, j’ai tricoté 2 échantillons. Le premier était trop petit, il manquait un bon centimètre, j’ai choisi de faire un deuxième échantillon avec 1 numéro au dessus. Donc je tricote mon gilet col V en 7 au lieu des 6 préconisé.

Point Jersey :

Le point Jersey se compose d’un rang de mailles endroit (le point mousse en fait) et d’un rang de mailles envers. Sur l’endroit du travail apparaîtra un jersey endroit et sur l’envers du travail un jersey envers (point mousse).

Voir ci-dessous les liens vers les vidéos pour apprendre à tricoter le point jersey.

  • Astuce pour savoir si l’on doit tricoter à l’endroit ou à l’envers :

Quand on tricote d’affilé, c’est simple, on fait un rang à l’endroit puis un rang à l’envers et vice versa. Mais quand on est interrompu ou que l’on reprend son tricot, voici une petite astuce pour savoir si on doit tricoter en mailles endroit ou envers :

Quand on prend son tricot et que   :

  • la partie visible est tricotée en jersey alors on tricote en mailles endroit (point mousse) :

  • la partie visible est tricotée en point mousse alors on tricote en mailles envers (point jersey envers) :

A noter : quand on s’apprête à laisser de côté son tricot pour quelques temps, il est conseillé de terminer sur un rang envers.

Vidéos :

Comme une vidéo est toujours plus facile à comprendre que des explications ou des schémas, voici des liens vers des vidéos pour :

Point sur l’avancée de mon gilet col V :

Commencé il y a 4 semaines, mon gilet commence à prendre forme. Enfin pour le moment ce ne sont que des rectangles qui attendent d’être assemblés pour former un gilet.

Le démarrage peu sembler long mais il faut le temps de faire connaissance avec les techniques employées, en acquérir la maîtrise (montage et arrêt des mailles, point envers…) pour que cela devienne des automatismes, mais aussi ne pas avoir peur de redéfaire plusieurs fois les premiers rangs si on juge le jersey pas assez régulier ou si l’on s’est trompé dans les mailles à tricoter.

Faute de temps, ma phase de démarrage a duré 3 semaines durant lesquelles je n’ai réussi qu’ à tricoter seulement le dos (le rectangle moyen sur la photo) puis tout a été très vite avec les  2 devants (petits rectangles) et la première manche (grand rectangle) tricotés en 1 semaine !

P1060013b

Tellement vite que pour la manche j’ai trop tricoté ! Du coup, j’ai appris une autre technique non prévue initialement : défaire plusieurs rangs d’un coup !

Après avoir retiré une aiguille et mis un embout pour sécuriser le tout, il faut glisser l’aiguille à l’endroit où l’on veut défaire en suivant les indications de la vidéo (lien ci-dessus). Une fois l’aiguille passée, il suffit d’enlever l’embout, retirer le câble des mailles à défaire, remettre l’embout et détricoter en tirant sur le fil de la pelote ! Puis remplacer l’embout par la deuxième aiguille pour continuer ou arrêter l’ouvrage.

P1060016b.jpg

P1060018b.jpg

Il me reste donc à tricoter la deuxième manche soit un deuxième grand rectangle, à assembler tout ça et à espérer qu’il soit portable !

La suite au prochain épisode !!!

33ème journée internationale sans viande !

Aujourd’hui, c’est la journée internationale sans viande. Le 20 mars ou autour de cette date, de nombreuses animations de sensibilisation sont organisées pour promouvoir auprès du grand public un mode de vie sans alimentation animale et l’amener à un évoluer vers un régime alimentaire à base de fruits, légumes, légumineuses et céréales.

J’écris cet article pour relayer l’information (je ne suis pas sûre que les médias le fassent car les reportages sur le végétarisme, le végétalisme ou le véganisme sont assez rares), non pas pour vous faire devenir végétarien ou végétalien (je ne le suis pas moi même) mais pour vous sensibiliser aux risques d’une alimentation trop animale et aux bienfaits d’une alimentation plus végétale.

Une fois sensibilisé, le public s’interroge, se renseigne et franchit le premier pas. Car il ne s’agit pas forcément de devenir végétarien ou végan mais de prendre conscience des bienfaits de cette alimentation pour soi, sa santé, la planète et d’agir en fonction de ses possibilités. Comme je le disais dans mon article sur le livre de recettes sans viande « Une journée sans viande » créé à l’initiative des McCartney, si une famille de 4 personnes renonce à manger 1 steak par semaine alors elle économisera 624 000 litres d’eau qui aurait été nécessaire à produire ces steaks. Imaginez l’économie d’eau si tous les habitants des pays développés ou les riches des pays en développement renonçaient à leur steak 1 fois par semaine !

Les bonnes raisons pour manger moins ou pas de viande :

  • améliorer sa santé en mangeant plus de fruits et légumes, la consommation de viande rouge, de charcuterie et de produits laitiers gras (beurre, crème, fromage…) favorise le cholestérol et entraîne des problèmes cardiovasculaires, une des premières causes de mortalité en France.
  • protéger la planète en diminuant la consommation d’eau pour produire la nourriture, la déforestation, la monoculture intensive qui détruit les sols et les rendre incultivable.
  • améliorer les conditions d’élevages et d’ abattage des animaux.
  • rendre les terres actuellement cultivées pour nourrir les animaux que l’on va manger aux cultures de fruits, légumes, légumineuses et céréales qui seront mangées par l’homme et ainsi nourrir plus de monde avec les mêmes surfaces agricoles.

Il est vrai que nos habitudes, nos traditions, notre culture culinaire sont centrées autour de la viande. Lorsque l’on prépare un plat, c’est la viande qui va déterminer l’accompagnement, puis le choix de l’entrée et du dessert. Pour beaucoup d’entre nous, il est difficile d’imaginer se nourrir d’une alimentation sans viande. Mais qu’est-ce qu’ils peuvent bien manger ces végétariens et ces végétaliens ? Tout le monde s’est posé cette question à un moment donné ! Pour le savoir, il suffit de taper #veganfood sur Instagram ou cuisine vegan.e sur You Tube pour découvrir un monde végétal riche, coloré et appétissant !

Le mouvement végan ayant pris de l’ampleur, est en train de changer les mentalités grâce aux réseaux sociaux et aux vidéos sur You Tube mais aussi à deux maisons d’éditions (La Plage et L’Age d’homme) qui éditent de nombreux livres sur le sujet.

Voici quelques photos de recettes « sans viande » issues des recettes que j’ai publiées et du livre une Journée sans viande :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’espère que cet article vous invitera à réfléchir à votre consommation de viande, à vous renseigner, à en parler autour de vous et à agir selon votre motivation !

Projets tricots niveau débutant !

Cet automne, j’ai fait mes débuts en tricot avec le Trendy Châle. Après ce premier essai réussi, j’avais bien un projet pour lequel j’ai acheté des aiguilles et de la laine mais je n’ai pas osé me lancer faute de temps, de concentration nécessaire et peut-être une petite appréhension. Du coup j’étais en stand by jusqu’à ce que je tombe sur le catalogue Phildar n° 137 Automne-Hiver 2016/17 Modes & Accessoires contenant 20 créations inédites niveau débutant, au titre accrocheur : Trop facile ! Apprenez à tricoter, on vous aiguille !

Sur le site phildar on peut feuilleter le catalogue, voir les fiches de présentation des patrons débutants (avec le prix de revient de l’ouvrage), les différents coloris de chaque laine , trouver un magasin ou un revendeur Phildar près de chez soi (pour visualiser la couleur exacte). Il y aussi des modèles gratuits pour débutants très sympas à télécharger.

Ce numéro contient :

  • 10 patrons d’accessoires (sac, snoods, écharpes, bandeau et mitaines)
  • 10 patrons de pulls et gilets

4 d’entre eux (1 pull et 3 gilets) ont retenu toute mon attention :

  • le pull au carré : 2 carrés tricotés au point mousse et assemblés avec 8 boutons (2 sur chaque côté et chaque épaule)
  • la veste tube : tricotée au point mousse mais un peu plus compliqué car il faut faire des diminutions au niveau des manches
  • le gilet col croisé : 6 rectangles tricotés au point jersey endroit et assemblés
  • le gilet col V : 4 rectangles tricotés au point de jersey et assemblés

Mon coup de cœur va à la veste tube (en haut à droite) mais c’est le plus compliqué, le plus long et le plus cher aussi donc pas la meilleur option pour commencer. Le gilet col croisé me plaît bien aussi, il me fait penser au gilet Cannelle, mais si je le fait ce sera sans col croisé.  Il aurait été plus facile de commencer par le pull au carré mais j’ai choisi le gilet col V (en bas à droite) en coloris outremer (bleu foncé).

J’ai déjà fait l’échantillon, monté les mailles et quelques rangs du dos. Je ne sais pas combien de temps de vais mettre à le faire… je vous le montre dès qu’il est fini ! Entre temps, je ferai un petit article sur l’échantillon, les points utilisés… pour les débutantes à la recherche d’infos et d’astuces.

Pour finir, voici mon kit d’aiguilles circulaires interchangeables (set Pro Romance Drops acheté chez Kalidou) avec lequel je vais tricoter. Il est composé d’un large choix d’aiguilles en bois de bouleau poli et de câbles :

  • 8 paires d’aiguilles (3,5 – 4 – 4,5 – 5 – 5,5 – 6 – 7 – 8)
  • 4 câbles (60 cm – 2 x 80 cm – 100 cm) et embouts

Je n’ai pas beaucoup de point de comparaison mais j’en suis satisfaite la laine glisse bien, le câble n’est pas rigide et le bois ne fait pas de bruit comparativement au métal. A mon avis un bon kit pour débuter !