Blocage et assemblage de mon gilet col V !

Après avoir tricoté tous les rectangles de mon gilet Col V, il me restait à assembler et à bloquer mon ouvrage. L’assemblage consiste à coudre les morceaux ensemble pour former le gilet.

Le blocage permet de donner sa forme définitive au tricot, de gommer les imperfections, d’aplatir les bordures qui rebiquent, de révéler les motifs d’une dentelle….

Il y a plusieurs écoles quant à l’ordre de ces deux opérations : assembler puis bloquer ou bloquer puis assembler. Dans mon cas, comme je n’avais que des rectangles, j’ai choisi de bloquer puis d’assembler. Il me semblait plus facile de donner sa forme définitive à chaque rectangle plutôt qu’à un gilet.

  • Le blocage :

Là aussi, plusieurs écoles : celle du trempage/rinçage/essorage/séchage ou celle du fer à vapeur.

Blocage à l’eau :

  1. Faire tremper l’ouvrage ou les morceaux tricotés dans une cuvette ou la baignoire (bien propre) dans de l’eau froide à tiède (max 30° pour ne pas feutrer la laine) avec un peu de lessive spéciale laine pendant 15 à 30 minutes. Bien immerger le tricot, faire sortir les bulles d’air,  ne pas frotter.
  2. Rincer si nécessaire. Cela dépend de la lessive utilisée, certaines nécessitent un rinçage et d’autres pas. Des lessives américaines comme Soak ou Eucalan sont sans rinçage. Se référer aux conseils d’utilisation de sa lessive. Un deuxième bain à l’eau claire, puis presser sans tordre ou distendre l’ouvrage au risque de le déformer afin d’éliminer le surplus d’eau.
  3. Procéder à l’essorage. Là encore, il ne faut surtout pas tordre ou étirer l’ouvrage. Mettre le tricot sur une serviette, rouler la serviette avec le tricot à l’intérieur (maki) puis marcher pieds nus sur la serviette roulée afin de faire sortir l’eau de l’ouvrage. Répéter l’opération avec une autre serviette afin de retirer l’eau que la première n’a pas pu absorber. Répéter une troisième fois si nécessaire.
  4. Etendre les morceaux tricotés ou l’ouvrage assemblé sur un tapis en leur donnant leur forme définitive, en suivant les dimensions de chaque pièce indiquées dans le patron ou en alignant bien chaque élément de l’ouvrage (manches à la même hauteur, bas du tricot bien droit, encolure bien régulière…). Lisser l’ouvrage avec la main.
  5. Fixer avec des épingles.
  6. Laisser sécher à plat le temps nécessaire en général un nuit (selon l’endroit, la saison cela peut prendre plusieurs heures à deux jours). Si vous avez un chat, mettre à sécher dans une pièce où il n’a pas accès… sinon il dormira dessus ! :D)

Ci-dessous, mes 5 rectangles épinglés aux dimensions indiquées dans le patron sur un tapis de jeu pour enfant prêts à sécher :

Blocage au fer à vapeur :

Repasser l’ouvrage ou les morceaux tricotés avec un fer à repasser pas trop chaud (position laine) en utilisant une patte mouille (torchon mouillé essoré) entre le tricot et le fer à repasser. La vapeur va bloquer la laine.

A noter que selon la composition de la laine utilisée, le blocage ne sera pas le même. Certaines laines réagissent plus ou moins bien.

Pour ma part, étant allergique à la lessive et ne savant pas comment j’allais réagir à cette lessive inconnue, j’ai procédé autrement que la méthode classique décrite plus haut. J’ai pris le risque de laver mes rectangles à la machine à laver. Compte tenu de la composition de la laine utilisée, le risque était minime (Phil Looping de Phildar = 80 % acrylique et 20 % laine – Lavable à la main ou à la machine à 30°).

Lessive laine utilisée : Génie machine et main

Lavage effectué en machine en programme laine à 30° essorage 0 (essorage du programme laine  = 800 tours/min) dans une housse de taie d’oreiller fermée. 1/2 bouchon de lessive (15 ml env.)

Puis j’ai suivi les indications ci-dessus à partir du point 3.

J’ai aussi repassé mon gilet à la patte mouille car je n’aimais pas la couture en haut du dos que je trouvais boursoufflée. Cela a aplati la couture et la laine. Trouvant cela plus joli à mon goût j’ai poursuivi sur l’ensemble du gilet.

  • L’assemblage :

D’après ce que j’ai pu lire, l’assemblage est différent selon le point utilisé. J’ai donc cherché la méthode d’assemblage propre au point de jersey : la couture au point arrière.

Les morceaux s’assemblent endroit contre endroit à l’aide d’une aiguille spéciale tricot et bien sûr la laine qui a servi à tricoter l’ouvrage.

Le bord du tricot étant formé d’une succession de V, lorsque l’on assemble deux morceaux, on se retrouve avec 2 rangées de V côte à côte. Le rendu sera différent selon si l’on attrape les 4 brins ou les 2 brins extérieurs, dans ce dernier cas les 2 brins intérieurs apparaîtront en formant un boudin sur l’endroit du tricot ce qui ne sera pas très beau. Il faut donc bien veiller à attraper les 4 brins (les 2 branches de chaque V) pour un assemblage « invisible ».

Pour tout comprendre sur la couture au point arrière rien de mieux qu’ une explication en vidéo !

C’est l’heure des vacances dans Ma Cabane en Alaska ! Ne vous étonnez donc pas si votre commentaire ne reçoit pas de réponse ou si je ne publie pas pendant quelques temps, je pars en vacances sans connexion…

Je vous souhaite de bonnes vacances et je vous donne rendez-vous à la mi-juillet ! A bientôt !

Enregistrer

Point sur mon encours tricot : le gilet col V !

Comme promis dans l’article sur mes projets tricots préférés du catalogue Phildar n° 137 spécial débutant, voici un point sur l’avancée de mon gilet col V, ainsi que des petites infos et astuces sur ce projet avec des liens vers des vidéos pour les débutantes qui voudraient se lancer ou à la recherche d’infos.

L’échantillon :

En tant que débutante, on pourrait être tentée de sauter cette étape ne sachant pas trop à quoi elle sert pour gagner du temps. Ce serait une grosse erreur car elle est très importante dans la réussite du projet.

L’échantillon permet de comparer le patron à notre façon de tricoter, en tricotant x mailles sur x rangs avec l’aiguille et la laine préconisées afin d’obtenir un carré de 10 cm x 10 cm.

Si vous tricotez trop serré, votre échantillon sera moins large que 10 cm et si vous tricotez trop lâche votre échantillon sera plus large que 10 cm. Si vous n’adaptez pas le numéro d’aiguille à votre façon de tricotez, vous obtiendrez un pull trop petit ou trop grand !

Au vu de l’échantillon fini, vous avez  3 possibilités selon la taille obtenue :

  • un carré de 10 x 10 : échantillon validé, vous pouvez vous lancer dans le projet avec l’aiguille préconisée.
  • moins de 10 x 10 : vous tricotez trop serré, il faut refaire l’échantillon en augmentant le numéro de l’aiguille d’1/2 point ou 1 point.
  • plus de 10 x 10 : vous tricotez trop lâche, il faut refaire l’échantillon an diminuant le numéro de l’aiguille d’1/2 point ou d’1 point.

Il vous faudra peut-être tricoter 2 ou 3 échantillons pour déterminer le bon numéro mais cela vaut le coup de recommencer plusieurs échantillon pour mettre ses chances de réussite de son côté.

Pour ma part, j’ai tricoté 2 échantillons. Le premier était trop petit, il manquait un bon centimètre, j’ai choisi de faire un deuxième échantillon avec 1 numéro au dessus. Donc je tricote mon gilet col V en 7 au lieu des 6 préconisé.

Point Jersey :

Le point Jersey se compose d’un rang de mailles endroit (le point mousse en fait) et d’un rang de mailles envers. Sur l’endroit du travail apparaîtra un jersey endroit et sur l’envers du travail un jersey envers (point mousse).

Voir ci-dessous les liens vers les vidéos pour apprendre à tricoter le point jersey.

  • Astuce pour savoir si l’on doit tricoter à l’endroit ou à l’envers :

Quand on tricote d’affilé, c’est simple, on fait un rang à l’endroit puis un rang à l’envers et vice versa. Mais quand on est interrompu ou que l’on reprend son tricot, voici une petite astuce pour savoir si on doit tricoter en mailles endroit ou envers :

Quand on prend son tricot et que   :

  • la partie visible est tricotée en jersey alors on tricote en mailles endroit (point mousse) :

  • la partie visible est tricotée en point mousse alors on tricote en mailles envers (point jersey envers) :

A noter : quand on s’apprête à laisser de côté son tricot pour quelques temps, il est conseillé de terminer sur un rang envers.

Vidéos :

Comme une vidéo est toujours plus facile à comprendre que des explications ou des schémas, voici des liens vers des vidéos pour :

Point sur l’avancée de mon gilet col V :

Commencé il y a 4 semaines, mon gilet commence à prendre forme. Enfin pour le moment ce ne sont que des rectangles qui attendent d’être assemblés pour former un gilet.

Le démarrage peu sembler long mais il faut le temps de faire connaissance avec les techniques employées, en acquérir la maîtrise (montage et arrêt des mailles, point envers…) pour que cela devienne des automatismes, mais aussi ne pas avoir peur de redéfaire plusieurs fois les premiers rangs si on juge le jersey pas assez régulier ou si l’on s’est trompé dans les mailles à tricoter.

Faute de temps, ma phase de démarrage a duré 3 semaines durant lesquelles je n’ai réussi qu’ à tricoter seulement le dos (le rectangle moyen sur la photo) puis tout a été très vite avec les  2 devants (petits rectangles) et la première manche (grand rectangle) tricotés en 1 semaine !

P1060013b

Tellement vite que pour la manche j’ai trop tricoté ! Du coup, j’ai appris une autre technique non prévue initialement : défaire plusieurs rangs d’un coup !

Après avoir retiré une aiguille et mis un embout pour sécuriser le tout, il faut glisser l’aiguille à l’endroit où l’on veut défaire en suivant les indications de la vidéo (lien ci-dessus). Une fois l’aiguille passée, il suffit d’enlever l’embout, retirer le câble des mailles à défaire, remettre l’embout et détricoter en tirant sur le fil de la pelote ! Puis remplacer l’embout par la deuxième aiguille pour continuer ou arrêter l’ouvrage.

P1060016b.jpg

P1060018b.jpg

Il me reste donc à tricoter la deuxième manche soit un deuxième grand rectangle, à assembler tout ça et à espérer qu’il soit portable !

La suite au prochain épisode !!!

Projets tricots niveau débutant !

Cet automne, j’ai fait mes débuts en tricot avec le Trendy Châle. Après ce premier essai réussi, j’avais bien un projet pour lequel j’ai acheté des aiguilles et de la laine mais je n’ai pas osé me lancer faute de temps, de concentration nécessaire et peut-être une petite appréhension. Du coup j’étais en stand by jusqu’à ce que je tombe sur le catalogue Phildar n° 137 Automne-Hiver 2016/17 Modes & Accessoires contenant 20 créations inédites niveau débutant, au titre accrocheur : Trop facile ! Apprenez à tricoter, on vous aiguille !

Sur le site phildar on peut feuilleter le catalogue, voir les fiches de présentation des patrons débutants (avec le prix de revient de l’ouvrage), les différents coloris de chaque laine , trouver un magasin ou un revendeur Phildar près de chez soi (pour visualiser la couleur exacte). Il y aussi des modèles gratuits pour débutants très sympas à télécharger.

Ce numéro contient :

  • 10 patrons d’accessoires (sac, snoods, écharpes, bandeau et mitaines)
  • 10 patrons de pulls et gilets

4 d’entre eux (1 pull et 3 gilets) ont retenu toute mon attention :

  • le pull au carré : 2 carrés tricotés au point mousse et assemblés avec 8 boutons (2 sur chaque côté et chaque épaule)
  • la veste tube : tricotée au point mousse mais un peu plus compliqué car il faut faire des diminutions au niveau des manches
  • le gilet col croisé : 6 rectangles tricotés au point jersey endroit et assemblés
  • le gilet col V : 4 rectangles tricotés au point de jersey et assemblés

Mon coup de cœur va à la veste tube (en haut à droite) mais c’est le plus compliqué, le plus long et le plus cher aussi donc pas la meilleur option pour commencer. Le gilet col croisé me plaît bien aussi, il me fait penser au gilet Cannelle, mais si je le fait ce sera sans col croisé.  Il aurait été plus facile de commencer par le pull au carré mais j’ai choisi le gilet col V (en bas à droite) en coloris outremer (bleu foncé).

J’ai déjà fait l’échantillon, monté les mailles et quelques rangs du dos. Je ne sais pas combien de temps de vais mettre à le faire… je vous le montre dès qu’il est fini ! Entre temps, je ferai un petit article sur l’échantillon, les points utilisés… pour les débutantes à la recherche d’infos et d’astuces.

Pour finir, voici mon kit d’aiguilles circulaires interchangeables (set Pro Romance Drops acheté chez Kalidou) avec lequel je vais tricoter. Il est composé d’un large choix d’aiguilles en bois de bouleau poli et de câbles :

  • 8 paires d’aiguilles (3,5 – 4 – 4,5 – 5 – 5,5 – 6 – 7 – 8)
  • 4 câbles (60 cm – 2 x 80 cm – 100 cm) et embouts

Je n’ai pas beaucoup de point de comparaison mais j’en suis satisfaite la laine glisse bien, le câble n’est pas rigide et le bois ne fait pas de bruit comparativement au métal. A mon avis un bon kit pour débuter !