Une quatrième petite jupe en jersey !

Lorsque j’ai vu ce tissu, il m’a tout de suite plu ! J’ai continué pour voir les autres tissus, je suis revenue encore et encore… Ce motif qui m’avait tapé dans l’œil avait aussi déclenché une discussion intérieure très animée ! Imaginez, mon petit diablotin qui essayait de me convaincre d’acheter ce magnifique tissu et mon petit ange qui essayait de me faire revenir à la raison !

  • « Achète-le ! Il est trop beau ! Tu ne peux pas repartir sans ce magnifique tissu ! »
  • « Non mais, réfléchis avant de céder à la tentation ! Certes, le motif est trop beau mais il n’est pas pour toi ! Si tu l’achètes, que vas-tu en faire ? ».

Pas la peine de vous dire qui a gagné, vous avez deviné !

J’étais donc repartie avec ce magnifique jersey de coton imprimé blanc avec un fond imprimé de petites étoiles noires et rouges et de chaque côté du lé, dessinés en noir des petites maisons, des arbres et une petite fille tenant un ballon rouge ! J’avais eu un coup de cœur pour un imprimé magnifique … mais enfantin ! Mon petit ange avait quand même réussi à m’en faire acheter seulement 1 mètre.

Photo d’une partie du coupon. Non visible, le même motif se répète à gauche (effet miroir). Il y a 3 ou 4 petites filles de chaque côté du coupon.

J’avais dans l’idée de me coudre un haut sans trop savoir quel patron allait pouvoir mettre en valeur ce bel imprimé. Je l’ai laissé de côté le temps de trouvé l’inspiration.

C’est en sortant mes affaires d’été, plus précisément mon trio de petites jupes en jersey que j’ai eu le déclic. Et si je me faisais une petite jupe en jersey avec ce bel imprimé ?

Une petite jupe en jersey rentrant dans 60 cm, il restait environ 40 cm sur 1 m 50… de quoi peut-être rentrer un top à bretelles dans ce coupon !  Cela optimiserait ce coupon et ferait un bel ensemble.

Pour faire rentrer les 2 patrons, il me fallait :

  • Pour la jupe :
    • 2 pans avec le motif
    • 1 bande de hanche dans la partie centrale du tissu
  • Pour Yvonne :
    • 1 devant et 1 dos à caser dans la partie centrale du tissu
    • les deux bandes pour les bretelles dans la partie centrale du tissu

Aïe ! Aïe ! Aïe ! Mon coupon était trop juste !

Nouvelle partie de Tétris, gagnante cette fois-ci ! Pour faire rentrer tout le monde, j’ai dû :

  • rogner un peu le bas d’un côté du top
  • couper mes bretelles dans le bord du tissu où était imprimé le nom de la marque (complètement à droite sur la photo ci-dessus)
  • assembler deux morceaux pour créer la grande bande.

Lors de la réalisation de la petite jupe, je me suis retrouvée avec une bande de hanches trop petite ! Comment était-ce possible ? J’avais testé l’élasticité du tissu et déterminé la taille de la bande en fonction de cette élasticité et de mon tour de taille. La bande coupée était bien celle que j’avais déterminée…

Le problème provenait de la position du motif sur les extrémités du tissu. Ma bande de hanches coupée en même temps que les pans de la jupe n’avait pas été positionnée dans le sens du droit fil, mais perpendiculaire à celui-ci. A moins d’être bi-stretch, un tissu a beaucoup moins d’élasticité dans la hauteur que dans la largeur.

Il me restait une chute dans laquelle j’ai pu couper un bout pour rallonger ma bande. Au lieu d’avoir une seule couture (placée milieu-dos ou sur un côté), j’ai deux coutures centrées sur le milieu-dos. Et heureusement, j’avais coupé des bandes de tissu avec la largeur exacte des bandes pour les bretelles d’Yvonne sans couper la longueur exacte. J’ai donc pu ajuster la longueur des bretelles en fonction de la faible élasticité du tissu coupé dans sa hauteur. Yvonne était sauvée !

Place aux photos :

petite jupe en jersey tuto Mars-Elle tissu motif petite fille au ballon marché du tissu stoffen sepktakel

petite jupe en jersey tuto mars-elle Yvonne top à bretelles livre coudre le stretch Marie Poisson

petite jupe en jersey tuto Mars-Elle et Top à Bretelles Yvonne du livre coudre le stretch

Un bel ensemble que je destine plutôt aux petites et grandes occasions, contrairement à mon trio de petites jupes que je porte au quotidien.

Cet été encore, j’ai porté et reporté mes petites jupes (noire, bleu marine et blanche) car il y en a forcément une qui va avec mes tee-shirts. Pour l’été prochain, je compte bien m’en coudre deux autres, une noire et une bleu-marine, afin d’en avoir 4 à glisser dans ma valise. En plus d’être très confortable, la petite jupe en jersey est parfaite pour les fortes chaleurs, la ville, les sorties… (plus habillée qu’un short) et géniale pour la plage. Changer son maillot de bain contre sa petite culotte est un jeu d’enfant avec ces petites jupes.

Patron : tuto « petite jupe en jersey, simple et sans patron » de Mars-ELLE – Toutes tailles – marges de couture de 0,7 cm incluses.

Fourniture : jersey blanc motifs noirs et rouges (petite fille au ballon et fond étoilé) (Stoffen Sepktakel)

Publicités

Seconde vie : le cas de la petite jupe !

Comme je vous le disais dans mon article « Offrir une seconde vie aux vêtements non portés », j’ai trié mes vêtements non portés en distinguant ceux que je ne voulais pas conserver et ceux à qui je pourrais peut-être donner une seconde vie en apportant quelques modifications.

Pour ceux-là, j’ai dans un premier temps identifié les raisons pour lesquelles, le vêtement n’était pas porté, puis chercher si des solutions peuvent être apportées. Ensuite, il convient d’effectuer les modifications nécessaires lorsqu’elles sont réalisables.

Je vous propose une étude de cas avec une jupe du commerce que je ne portais plus vraiment.

Le cas d’une petite jupe du commerce :

Identification du problème :

Achetée il y a de nombreuses années, bien avant que je ne commence à coudre, je trouve le motif élégant et intemporel. Le problème n’est donc pas une question de tendance ou de goût, ni d’un manque de pièces compatibles puisque j’ai des petits hauts noirs pour aller avec.

Après analyse, j’ai identifié les problèmes :

  • la jupe est trop longue et pas assez ajustée (trop d’ampleur)
  • l’élastique de la taille est en fin de vie et ne fait plus son boulot !

Solution :

En fait, il en fallait peu pour qu’elle (re)devienne une petite jupe féminine et élégante !

Pour cela, il suffisait de :

  • raccourcir la hauteur de la ceinture élastiquée
  • redonner de l’élasticité à la taille
  • réduire l’ampleur de la jupe afin qu’elle soit plus ajustée
  • raccourcir la jupe pour qu’elle arrive au dessus du genou

Pour cela, j’ai décidé de :

  • réduire de 3/4 la hauteur de la ceinture
  • retirer du tissu sur les côtés

Modifications :

Une transformation assez simple :

  • 5 coups de ciseaux :
    • 2 au niveau de la couture côté pour retirer la couture côté
    • 1 au niveau de la taille pour réduire la hauteur de la ceinture élastiquée qui faisait + 12 cm (j’ai retiré 9 cm et conservé 3 cm)
    • 2 au niveau des côtés pour réduire l’ampleur et ajuster l’ampleur
  • 2 passages sous le pied de biche :
    • 1 pour la nouvelle couture de côté
    • 1 pour la pose d’un biais élastique pour finir le haut de la jupe.

Voilà comment j’ai modernisé une jupe du commerce qui était trop longue, un style trop ample pour les tendances actuelles et qui avait une ceinture élastiquée en fin de vie !

Avant / Après :

La petite jupe du commerce est (re)devenue une petite jupe élégante et féminine :

Une seconde vie offerte !!!

Peut-être cela vous a-t-il échappé mais sur le forum de Thread & Needles, il y a un nouveau sujet/défi dans le groupe « Création, remède à la consommation? » intitulé « pRolongation de l’été » qui est parfaitement dans le même esprit que mes cousettes « A bas les chutes », mes opérations « Déstockage de chutes de jersey » et maintenant « Offrir une seconde vie aux vêtements non portés » !

Défi « pRolongation de l’été » sur T&N :

« Un nouveau défi regroupant diverses techniques permettant de prolonger un maximum, la vie de nos chers textiles, et de diminuer ainsi la demande en ressources qui pèse sur la planète. Vous pourrez donc poster ici tout vos projets issus de recyclage, chutes, raccommodage, des projets permettant le mode de vie zéro déchet, et un mélange de tout ça et de tout ce qui vous semble green. Afin d’expliquer vos projets, vous pourrez utiliser des « options » (comme au bac) qui devront commencer par R ou à défaut en comporter un. Un sorte de clin d’œil à la règle des R du zéro déchet. Voici des exemples d’option : récup, raccommodage, rapiéçage, réduire, zéRo chutes, … Bref soyez créatif. Bonne pRolongation à toutes. »

Trio de petites jupes en jersey !

J’ai cousu 3 petites jupes en jersey qui n’étaient pas du tout prévues dans ma to do list ! Une couture en série répondant à une envie irrépressible et à un réel besoin !

Tout est parti d’une publication sur T&N qui a attiré mon attention, un coup d’œil sur le tutoriel de Mars-ELLE intitulé « petite jupe en jersey, simple et sans patron », du jersey sous la main… c’était parti pour une première petite jupe ! Le résultat étant très concluant, j’ai filé acheter du jersey pour en coudre deux autres !

« Simple et sans patron », il y a seulement 2 pièces à coudre, le corps de la jupe et la ceinture, qu’il faut créer en tenant compte de ses mensurations au niveau du bassin, de l’élasticité de son jersey et la longueur de jupe souhaitée.

Pour cela, il faut déterminer :

  • la longueur de la ceinture en fonction de ses mensurations (bassin/hanches) et l’élasticité du tissu :
    • si taux d’élasticité normal (25 %) : tour du bassin x 0.8 = longueur à couper
    • si taux d’élasticité inférieur ou supérieur à 25 % : tour du bassin x (+ ou – ) 0.8 = longueur à couper
  • la hauteur de la jupe selon ses goûts (+ ou – 40 cm pour une jupe + ou – longue ou courte) qui est à couper sur toute la largeur du tissu

Une fois les dimensions de mes deux pièces obtenues, j’ai fabriqué mon patron à partir de feuilles A4 recyclées (feuilles imprimées à jeter qui me servent de brouillon). Pour le patron de la jupe, comme on utilise toute la largeur du tissu, j’ai créé une pièce à découper au pli.

Pour la première petite jupe, mon jersey ayant un taux d’élasticité standard de 25% je n’ai pas eu de modifications à faire et j’ai suivi les dimensions indiquées dans le tuto.

Pour la seconde jupe, mon jersey ayant un taux d’élasticité de 40%, j’ai donc réduit de quelques centimètres la longueur de ma ceinture, mais aussi la hauteur de la ceinture (20 cm au lieu de 22).

Pour la troisième, le jersey étant de la même gamme que le premier j’ai conservé la même longueur de ceinture que la première jupe mais par contre j’ai gardé la hauteur réduite de la ceinture de la deuxième jupe.

Le tuto préconise de coudre l’ourlet de la jupe avant de froncer et d’assembler les pièces, moi je l’ai cousu à la fin à l’aiguille double (spécial stretch).

Une petite jupe hyper confortable qui rentre dans un coupon de 60 cm de jersey, à décliner selon ses envies et ses besoins !

J’ai décliné les miennes dans des couleurs basiques pouvant se marier avec la quasi totalité de mes petits hauts : blanc, noir et bleu marine !

Place aux photos :

petite jupe en jersey couture simple et rapide sans patron tuto gratuit MARS ELLE

petite jupe en jersey couture facile simple rapide sans patron tuto gratuit Mars(Elle

petites jupes en jersey couture tuto Mars-ELLE patron gratuit simple rapide

Hauteur de ceinture jupe blanche plus haute (22 cm) que la noire et la bleu marine (20 cm) 
Largeur de tissu jupe noire (140 cm) plus petite que la blanche et la bleu marine (160 cm)

La plupart de mes petits hauts vont aller avec le duo de jupes « blanche & noire » ou « blanche & bleu marine » comme par exemple :

petite jupe en jersey couture simple facile rapide tuto Mars Elle sans patron gratuit

petite jupe en jersey couture simple rapide facile tuto gratuit Mars Elle sans patron

3 petites jupes parfaites pour les grosses chaleurs, hyper confortables, boulot-compatibles et vélo-compatibles ! Je peux déjà prédire qu’elles vont être portées et reportées !

Patron : tuto « petite jupe en jersey, simple et sans patron » de Mars-ELLE – Toutes tailles – marges de couture de 0,7 cm incluses.

Fournitures : jersey blanc, noir & bleu marine (La maison d’Ursule)

Une jupe en chambray !

Pour les beaux jours, il me manquait une jupe dans les tons bleus (bleu marine, bleu jeans…). Mon choix s’est porté sur un joli chambray, avec l’idée de me coudre une jupe Chardon, patron qui m’a été offert alors que je venais de commencer la couture et jamais réalisé jusqu’à présent. Au tout début, il m’impressionnait un peu, puis je reculais cette réalisation à l’idée de faire un test, des ajustements… pour finir, j’avais un doute sur le fait que la Chardon corresponde à ma morphologie et/ou à mon style.

Comme je possède la première version du patron, celle qui est trop serrée à la taille, j’ai donc fait une mini toile de la partie haute en 40 (mon short châtaigne est en 38) qui s’est avérée trop petite et qui me faisait penser que le 42 ne serait peut-être pas suffisant ou en ajustant les plis.

N’ayant pas de tissu pour faire une vraie toile qui aurait pu devenir une vraie Chardon ni l’envie de faire un crash test dans ce joli chambray et prendre le risque de le voir partir à la poubelle, j’ai donc réfléchi à un projet déjà validé, qui pourrait être réalisé et porté dès cet été : la jupe Châtaigne ! Ma version noire étant portée et reportée à toutes les saisons depuis que je l’ai. Auparavant, je la portais plutôt l’hiver ou à la mi-saison mais cet été, elle est partie dans ma valise et a été enfilée dès qu’une tenue un peu plus habillée que le short était exigée !

Si je la porte autant, c’est d’abord parce qu’elle est noire et que cela va avec presque tout mais aussi parce qu’elle est hyper confortable en raison d’un tissu contenant de l’élasthanne et du fait qu’elle soit un peu trop grande puisque je peux l’enfiler sans utiliser la fermeture éclair. Je n’ai donc pas modifié la taille car le chambray ne contient pas d’élasthanne et est plutôt rigide comme tissu et j’ai eu raison la taille est parfaite.

J’ai découpé toutes les pièces dans le chambray et pour l’ourlet du bas, plutôt que de faire un double repli, j’ai posé un biais bleu roi ce qui alourdit le bas et lui donne un joli tombé !

Place aux photos :

Ma garde-robe s’est enrichie d’une belle jupe bleue, seul hic : elle n’est pas vélo-compatible ! Je ne pourrai donc pas la porter les jours de semaine pendant les beaux jours, à l’exception des jours de pluie, puisque je vais au travail à vélo ! J’ai donc 2 châtaignes vélo-boulot-incompatibles  mais week-end-compatibles quoi que je fais aussi du vélo le week-end et toujours pas de Chardon qui elle devrait être boulot-vélo compatible ! :D)

Patron : Jupe adaptée du short Châtaigne de Deer and Doe d’après le tuto d’Estelle Taille 40 – Niveau débutant – Patron disponible en pochette (34 au 46) – Marges de couture comprises

Modification : longueur + 15 cm (au lieu des 8 cm préconisés)

Fournitures : chambray bleu (Mondial Tissus) – fermeture invisible bleu marine 20 ou 22 cm – biais bleu roi


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

1 sur 1001 perles !

Acheté à sa sortie en mai, le patron « 1001 perles » d’Ivanne Soufflet a attendu 6 mois avant que je me penche dessus. J’avais un peu hésité avant de l’acheter en raison notamment de l’élastique et des fronces au dos, ayant peur de l’effet montgolfière sur moi, mais la tentation d’avoir un pack de 4 patrons de jupe (épurée, boutonnée, solaire ou tulipe) pouvant être cousue dans différentes matières pour toutes les saisons a été la plus forte.

Je suis plutôt du genre à attendre les premières versions pour me faire une idée des problèmes que je vais pouvoir rencontrer. J’ai donc voulu coudre une version test pour vérifier la taille, la longueur de jupe, les modifications éventuelles à apporter et confirmer la compatibilité du patron avec ma morphologie.

Après vérification du tableau des mesures, j’ai choisi de couper une taille 40 rallongée en version A (la version épurée) sans poches dans un coupon de velours légèrement élasthanne. Pour la doublure de la ceinture, j’ai utilisé les chutes de mon chemisier Trop-Top (celui que je porte pour la photo) et pour le dos élastiqué j’ai opté pour 3 bandes d’élastique de 1,5 cm insérées dans 3 glissières.

Avant de m’attaquer à ce projet, j’avais lu l’article d’Ivanne suite aux premières réalisations et à l’impression de jupe trop grande/trop large de certaines. J’avais donc pris consciencieusement mes mensurations et fait les bons choix de coupe. Une fois réalisée, mon impression était aussi que cette jupe était trop grande ou trop large malgré l’attention portée aux mesures et à la taille choisie. J’ai donc relu à nouveau son article pour essayer de comprendre d’où venait le problème.

Le principal point soulevé par Ivanne est la façon dont on porte la 1001 perles, le patron étant prévu pour être porté taille basse et non au niveau de la taille naturelle. Et effectivement, le problème se situe en partie à ce niveau car je porte ma jupe à mi-chemin entre ces 2 tailles. Portée sur les petites hanches, la ceinture est à la bonne taille mais l’impression de trop large en dessous persiste (et c’est encore moins seyant).

Le deuxième point soulevé est le contraste entre le côté casual du dos de la 1001 perles et le côté ultra ajusté des jupes (Châtaigne, Trixy) que l’on a l’habitude de porter.

En conclusion, cette version test a confirmé ce que je pressentais : cette jupe n’est pas adaptée ma morphologie. Ma silhouette n’est pas faite pour porter des tailles basses ni des tailles hautes d’ailleurs mais à mi-chemin entre les deux et encore moins des vêtements froncés.

Je ne referai probablement pas de 1001 perles selon le patron de base mais je vais sûrement marier le devant de cette jupe aux nombreuses possibilités qui me plaisent beaucoup au dos d’une autre jupe plus adapté à ma morphologie.

Edit du 09/12/16 : je pense faire un deuxième test, une taille en dessous ma taille « taille basse », diminuer l’évasement et essayer avec un tissu peut-être un peu plus adéquat que le velours. A suivre donc…

Patron : Jupe « 1001 perles » d’Ivanne S – Pack de 4 patrons pdf à télécharger Femme (du 32 au 54)

Version : A épurée

Modification : rallongée de 8 cm

Fournitures : tissu velours prune élasthanne (Eurotissus), doublure, 3 élastiques de 1,5 cm

Une petite jupette !

Une petite jupette … donc pour ma fille ! Normalement, on présente un « A bas les chutes » après la pièce principale mais dans le cas présent cette dernière est coupée mais pas encore cousue. Dans un premier temps, elle a attendu le rachat du tissu qui manquait pour une pièce, puis elle s’est fait doubler par d’autres projets et maintenant qu’il fait trop chaud pour la porter, elle va attendre l’automne !

Comme j’ai dû racheter 1 mètre de tissu pour n’utiliser que 25 cm de large, j’ai cherché un projet de petite taille pouvant rentrer dans ce coupon de 115 x 100. En feuilletant mes magazines Ottobre design enfants, j’ai trouvé la jupe « Tangent ».

J’étais partie pour coudre une taille 170 cm car ma fille fait 1 m 65 voire un peu plus mais j’ai quand même voulu vérifier la taille car elle est plutôt fine. Heureusement car en gabarit elle fait 158 cm. J’ai décalqué un 164 cm car je voulais qu’elle puisse la porter encore l’hiver prochain et en me disant qu’il sera toujours possible de réduire un peu si c’était vraiment trop grand.

Pas de difficultés particulières, à part la couture des plis de devant. Les instructions indiquent de coudre les plis comme sur le schéma sauf que celui ci fait quelques centimètres et la partie des plis quelques millimètres ! J’ai donc fait à ma sauce.

Cette petite jupe est entièrement doublée ce qui m’a permis de coudre ma première doublure. Normalement, les boutons de devant sont des boutons cousus mais faute d’en avoir trouvé 4 coordonnés avec le tissu, j’ai posé 4 boutons pressions gris identiques à celui de la ceinture.

Initialement, la ceinture était taillée dans le tissu principal mais je n’avais taillé qu’une bande au lieu de 2. J’ai donc cherché un tissu dans mon stock pour faire l’intérieur et trouvé une ancienne blouse de ma fille dans les mêmes tons. Comme je trouvais l’ensemble harmonieux, le tissu est devenu ceinture.

La jupette portée :

Patron : Minijupe en velours – Modèle n° 34 « Tangent » du magazine Ottobre design n° 4/2013 – Taille 164 (du 128 au 170 marges de couture non comprises)

Fournitures : Velours vieux rose, fermeture éclair invisible grise, 5 boutons pressions gris et tissu à fleurs dans les mêmes tons (récup d’une blouse du commerce trop petite)

Ma jupe Trixy !

Chez mon marchand de tissu, il y a un coin coupons ! Quand le rouleau de tissu arrive sur la fin, il fait des coupons qu’il suspend sur des cintres. Bien que le prix au mètre reste identique, c’est tout de même le coin des bonnes trouvailles !

C’est là que j’ai trouvé ce beau tissu ! Présenté sur l’envers (le côté flashy), il m’a tapé dans l’œil ! Dans un premier temps, j’ai résisté en me demandant ce que j’allais bien pouvoir en faire car ce coupon ne faisait qu’1 mètre ! Trop juste pour faire une veste ! J’ai fini par me laisser convaincre avec l’idée d’en faire une jupe.

Partie au départ pour faire une deuxième Châtaigne, je me suis souvenue de la jupe Trixy de La Maison Victor de mai-juin 2015. L’idée de mettre une fermeture éclair rose vif me plaisait beaucoup et a validé mon choix.

Le modèle est très court à la base puisque je l’ai rallongé de 10 cm. J’ai aussi volontairement choisi une fermeture éclair plus courte pour laisser une fente en bas.

Pour la taille, j’ai préféré prendre le 40 plutôt que le 38 quitte à rétrécir car mon tissu n’est pas extensible du tout. Au montage, j’ai retiré une bande de 4 cm de large sur le grand bout devant.

C’était en prévision de cette jupe que j’ai cousu mon tee-shirt noir Trop-Top !

Place aux photos :

La Trixy a des poches.

Même rallongée de 10 cm elle reste courte !

Avec le tee-shirt rentré pour voir la ceinture :

Cela ne se voit pas sur les photos mais le tissu contient du lurex  argenté donc ça flash et ça brille !

Patron : Jupe « Trixy » du magazine « La Maison Victor » Édition 3 – mai-juin 2015 – niveau 2 – Taille 4o (rétrécie)

Fourniture : Tissu tissé avec fil lurex (Eurotissu) – Fermeture éclair rose vif détachable de 45 cm (La Maison des Ursulles)

Modifications : jupe rallongée de 10 cm et fermeture éclair de 45 au lieu de 50 cm (40 + 10) volontairement plus courte pour faire une fente au bas de la jupe.