Monday Basic un t-shirt Sport Wear !

Après avoir cousu mon Badiane vert foncé, il me restait une petite chute de tissu que je voulais utiliser cette fois-ci sur l’envers. J’avais utilisé ce côté vert uni, qui à la lumière a un effet un peu satiné, pour faire les bouts de manches du Badiane.

J’avais déjà le patron en tête depuis un moment attendant le tissu idéal. Il s’agit du modèle n° 4 intitulé « Monday Basic » du magazine Ottobre design n° 5/2013. C’est un tee-shirt à manches raglan. Le patron propose aussi une extension pour le devant et le dos pour réaliser une robe à manches raglan.

Pour aller avec ce vert foncé, j’ai opté pour une valeur sûre qui se marie avec presque tout : du noir. Comme le vert foncé est un jersey épais et que mon jersey noir est plutôt fin, j’ai choisi le même jersey Milano noir que pour ma petite robe noire.

Faire les manches ou le devant et le dos avec ce reste de jersey telle aurait pu être la question mais c’est la taille de la chute qui a décidé ! Ce sera donc les manches et la bande d’encolure en vert foncé et le corps noir.

Comme d’habitude, après avoir lu les indications du magazine, j’ai préféré monter mon tee-shirt comme je fais d’habitude.

Les photos ne restituent pas la vraie couleur du tissu, il faut imaginer un vert foncé !

Monday Basic

Monday BasicLa manche raglan se fait grâce à une pince sur l’épaule :

Pince manche raglan

Je n’ai pas encore de Caméo sinon j’aurais collé un flex pour le personnaliser.

Voilà un tee-shirt Sport Wear, parfait pour le week-end !

Patron : Modèle n° 4 « Monday Basic » du magazine Ottobre design 5/2013 – Taille 40 sans marges de couture (du 34 au 52) – Niveau débutant – Marges de couture non comprises

Fournitures : Jersey vert foncé à motifs noirs utilisé sur l’envers et Jersey Milano noir (Eurotissu) – Élastiques transparents Framilastic (renforts coutures épaules)

Le 27, c’est Pinterest !

Fin août, Flo du blog « Pas à pas, le chemin » a lancé l’idée de créer d’après Pinterest une fois par mois qui est devenue très vite « le 27, c’est Pinterest ». Le principe : réaliser une création d’après une épingle et la publier le 27 du mois.

Flo n’est pas la seule à avoir eu cette idée, Dorothée du blog Dame EtCaeTeRa a eu la même. Elles ont décidé de regrouper leur défi et de créer un blog collectif  « Le 27, c’est Pinterest » à visiter pour vous donner envie de créer et pourquoi pas de participer !

Le 27 c'est Pinterest !

Dans un premier temps, je n’ai pas vraiment vu comment je pourrai participer. A part les miennes, je n’ai aucunes épingles Couture, Recettes ou Lecture ! Et puis le 27 septembre avec la publication des premières créations, j’ai compris que j’allais participer avec une nouvelle rubrique (les « 3 petits points » après Couture, Lecture, Recettes… sous « Ma Cabane en Alaska ») !

Cette nouvelle rubrique s’appelle « D comme… » (D comme … Défis, Déco, Divers…).

Pour ma première participation, le thème a été tout trouvé : Halloween ! J’avais épinglé des idées, il n’y avait plus qu’à créer !

Inspiration épinglée sur Pinterest :

squelette-coton-tiges

Halloween 2013 gabrielle aznar DIY 2

  • Des Fantômes peints sur des feuilles (Joli Place) :

Inspiration Fantômes

Création :

Cette création est un travail à 4 mains. Ma fille, très travaux manuels, a sauté sur l’occasion de ce duo mère-fille ! Nous sommes parties à la recherche de feuilles mortes, que nous avons fait sécher puis peintes en blanc mais aussi en orange car nous n’avons pas trouvé de belles feuilles couleur citrouille. Nous en avons choisi 4 pour décorer la table : 2 fantômes, une citrouille et un vampire.

Contrairement au modèle qui a une tête en papier, notre squelette est entièrement fait en coton-tiges. Sa tête a été réalisée avec un fil de fer glissé dans 2 coton-tiges et arrondis sur un goulot de bouteille à la taille voulue.

  • Création « squelette en coton-tiges » :

Mon squelette en coton-tiges

  • Création « Citrouilles et Fantômes » peints sur des feuilles :

Mes citrouilles et mes fantômes

Toutes ces créations ont trouvé place dans ma table basse Liatorp d’Ikéa, une table basse avec 4 cases sous un plateau en verre que j’ai choisie pour pouvoir faire des décorations en fonction des saisons, des événements (Noël, Pâques, Halloween…) sans toucher à la décoration générale du salon.

Voici une photo de ma table basse en mode « Déco d’Automne & Halloween ». On y retrouve le squelette, les fantômes, la citrouille et le vampire, ainsi qu’une couronne d’Automne et le calendrier perpétuel que mon fils avait réalisé en primaire :

Table Liatrop Automne Halloween

Maintenant, il ne me reste plus qu’à trouver des inspirations à épingler pour ma prochaine participation ! Là encore, ce sera dans la rubrique « D comme… Défi, Déco » et le thème est tout trouvé ! Je vous laisse deviner !!!

América de Romain Sardou – T1 : la treizième colonie

América est le premier roman que je lis de Romain Sardou. Les autres étant plutôt des romans policiers qui ne m’avaient pas attirée. Celui-ci est un roman historique sur la colonisation de l’Amérique à la fin du XVIIe et début du XVIIIe.

America tome 1

Le livre est une alternance de deux histoires parallèles mais qui se croisent et qui donnent naissance à une haine qui se transmettra de génération en génération.

En 1691, Harry et Lilly Bateman, deux jeunes irlandais embarquent pour l’Amérique où ils prospéreront jusqu’à ce que leur chemin croise celui des Muir.

Augustus Muir, un polonais propriétaire d’une mine de sel en Pologne marié à une fille Monroe, a permis de décupler la fortune de cette famille anglaise détentrice de la plus importante flotte de navires commerciaux. Rabaissé depuis dix ans, il se venge en prenant le contrôle des affaires de sa belle-famille. Il détient ainsi le Rappahannok, seul navire armé imprenable et devient alors le maître du monde et des siens.

Charles Bateman n’est encore qu’un enfant à la mort de son père Harry Bateman mais n’aura qu’une idée se venger des Muir qu’il considère responsable de la mort de son père. Il deviendra pirate, pillera les bateaux pour aider les Irlandais à lutter contre les Anglais et à quitter leur pays pour s’installer en Amérique. Il dérobera même le Rappahannok ce qui déclenchera la colère des Muir qui n’auront de cesse de retrouver leur bateau et d’exterminer ce pirate appelé l’Américain.

Parallèlement, le jeune Philippe, fils illégitime d’Augustus Muir, grandit au côté de sa mère  Shannon Glasby enfermée à la Fleet prison londonienne pour endettés. En 1733, il est l’un des premiers colons à partir pour fonder la treizième colonie d’Amérique : la Géorgie.

Avec ce livre, on découvre le prix de la liberté pour de nombreux colons irlandais. Fuyant la répression anglaise, ils embarquaient sur un bateau pour le nouveau monde mais s’ils n’avaient pas les moyens de payer leur traversée, le capitaine les vendait aux enchères aux riches fermiers ou commerçants pour qui ils devaient travailler pendant sept ans pour rembourser.

Mais aussi les nombreuses prisons pour endettés insolvables en Angleterre où les prisonniers vivaient dans d’abominables conditions, étaient enfermés pour quelques livres et devaient travailler pour rembourser leur créancier mais aussi payer les frais de leur séjour en prison, souvent leur famille les rejoignait en prison. Ils restaient ainsi des décennies en prison pour quelques livres dues.

Un bon roman rythmé et agréable à lire. Une belle histoire de l’Histoire que j’ai dévoré.

La suite à découvrir dans le tome 2 : « La main rouge » avec la jeune génération et leurs descendants.

AMERICA – Tome 1 : La Treizième Colonie

Roman de Romain Sardou chez XO Éditions – 396 pages – 2010

Confiture de châtaignes

J’aime bien aller ramasser des châtaignes en famille mais cette année avec le mauvais temps et les plannings de chacun cela n’a pas pu se faire. A côté de chez moi, il y a 3 ou 4 châtaigniers et l’autre jour en promenant le chien j’ai commencé à en ramasser et je me suis prise au jeu. Les poches pleines, je suis rentrée pour chercher un sac et au final, je suis revenue avec 1,030 kg ! De quoi faire quelques pots de confiture (2 – 3 pots).

Autant prévenir tout de suite, faire de la confiture de châtaignes c’est long et fastidieux. Mieux vaut être plusieurs pour la corvée de l’épluchage, surtout la seconde peau. Certains ne l’enlèvent pas et mixent le tout mais cette seconde peau est amère.

Donc, s’il reste encore des châtaignes à ramasser près de chez vous et que vous avez envie d’une bonne confiture maison, voici la recette. Je vous donne le principe de base (tant de sucre par kilo de châtaignes, puis tant d’eau …) à appliquer selon les châtaignes que vous avez. Et pour exemple, les ingrédients que j’ai utilisé pour mon kilo de châtaignes.

Confiture de châtaignes

Confiture de châtaignes :

Ingrédients (principe) :

  • 1 kg de châtaignes
  • 60 à 75 % de sucre par rapport à la purée de châtaignes obtenue
  • 20 % d’eau par rapport au poids purée châtaignes + sucre
  • 1 à 2 cas de rhum

Ingrédients (exemple) :

  • 1 kg de châtaignes brutes (qui a donné 570 g de purée)
  • 350 g de sucre (soit 60% de la purée obtenue)
    • 250 g de sucre de canne blond
    • 100 g de sucre de canne complet (mascobado)
  • 20 cl d’eau (soit 20% du poids purée + sucre)
  • 1 cas de rhum ambré

Éplucher les châtaignes pour enlever l’écorce (première peau). Les couper en 4 pour bien voir s’il n’ y a pas de vers à l’intérieur. Mettre dans une casserole et couvrir d’eau bouillante. Cuire 25 minutes.

Éplucher à nouveau pour retirer la deuxième peau. Sortir à l’écumoire quelques châtaignes et laisser les autres dans l’eau chaude (la peau se retire plus facilement à chaud). Réduire les châtaignes pelées en purée à l’aide d’un tamis et d’une corne à pâtissier ou à défaut d’un moulin à légumes ou encore d’un mixeur.

Dans une grande casserole, chauffer le sucre et l’eau jusqu’ 110° si vous avez un thermomètre sinon porter à ébullition et la maintenir pendant 4 à 5 minutes. Incorporer la purée de châtaignes et laisser cuire pendant 20 minutes sans arrêter de mélanger sinon cela accroche. Lorsque la confiture devient un peu translucide c’est fini.

Mettre dans des pots lavés et stérilisés avec la confiture encore chaude. Retourner les pots jusqu’à refroidissement.

Régalez vous !

Confiture de Châtaignes

Pour stériliser les pots :

Laver soigneusement les pots et les couvercles. Faire bouillir de l’eau dans une casserole, y plonger les pots et les couvercles quelques minutes. Les retirer à l’aide du manche d’une cuillère en bois pour les pots et d’une pince ou les dents d’une fourchette pour les couvercles. Les déposer tête en bas sur un torchon propre. Laisser sécher. Au moment du remplissage, veiller à ne pas mettre les doigts à l’intérieur.

Badiane le retour !

Même si le patron « Je couds Badiane » était sur ma to do list pour les t-shirts de l’Automne-Hiver, il n’était pas dans les premiers. Mais tout comme il y a des patrons qui attendent le tissu idéal pour être enfin cousus, il y a des tissus qui sont faits pour un patron. C’est le cas de ce jersey vert foncé avec des motifs noirs, je ne voyais que le Badiane avec son encolure féminine pour mettre en valeur ce motif.

Ce n’est pas mon premier Badiane. A sa sortie en janvier dernier, je me suis cousue une version zébrée, puis j’en ai fait un rose et un bi-color  pour ma mère.

Le jersey est épais, l’endroit est imprimé et l’envers est uni un peu brillant. C’est en voyant mon tissu plié avec l’envers à côté de l’endroit que j’ai eu l’idée de faire les bouts de manches avec l’envers du tissu.

Place aux photos :

Badiane vert

Badiane vert

Il est très confortable et élégant porté avec un bas noir et mon gilet Cannelle noir.

Comme il me reste une petite chute de tissu, je pense l’utiliser sur l’envers (vert uni) en l’associant avec un jersey noir pour faire un autre t-shirt…

Patron : « Je couds Badiane » de Christelle Beneytout – Taille 40 – Niveau moyennement facile – Patron gratuit à télécharger (du 32 au 52) avec marges de couture de 0.7 cm comprises.

Fournitures : jersey épais vert foncé avec motifs noirs (Eurotissu) – Élastique transparent Framilastic (renfort couture épaules)

Potatoes Maison

Chez nous, on adore les Potatoes ! Aux herbes de Provence (photo 1) ou au paprika (photo 2) plus ou moins épicées avec du piment. Il suffit de changer les aromates ou les épices pour varier les plaisirs.

C’est simple à préparer et beaucoup moins gras que des frites. En utilisant le plat émaillé de mon four (lèchefrite), je mets seulement 2 cuillères à soupe d’huile pour 1,5 kg de pommes de terre (dans un plat en verre, cela aura tendance à attacher).

Les potatoes peuvent patienter au chaud sans trop se dessécher, en éteignant le four à la fin de la cuisson. Elles accompagneront presque tout : vos plats de viande mais aussi les œufs sur le plat ou en omelette, les saucisses de Francfort…

Potatoes

Potatoes Maison :

Ingrédients :

  • 1,5 kg de pommes de terre
  • 2 cas Huile d’olive
  • Sel & Poivre
  • Au choix :
    • Herbes de Provence
    • Paprika
    • Piment d’Espelette …

Préchauffer le four à 180°.

Laver et sécher les pommes de terre. Les couper en 2, 4,6 ou 8 quartiers selon leur taille et les mettre dans la lèchefrite du four. Saler & poivrer généreusement.

Ajouter l’aromate ou l’épice choisi ainsi que 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Bien mélanger.

Enfourner pour 1 heure à 180°. Déguster !

Potatoes

Un Ondée pour débuter la collection Automne-Hiver

L’automne est arrivé, la fraîcheur aussi, les manches courtes ont fait place aux manches 3/4 ! J’ai ressorti mes tee-shirts cousus l’hiver dernier (mon premier Plantain, le gris, le Loose à carreaux, le moins Loose, le Badiane zébré) et je travaille activement à me coudre d’autres tee-shirts Home Made !

A la recherche de tissus pour l’Automne Hiver, j’ai trouvé un jersey gris avec des motifs noirs façon rayures. J’ai tout de suite su que j’allais en faire un Ondée avec une encolure et des bandes (manches et taille) contrastantes noires.

Ondée

A sa sortie, le sweat Ondée me plaisait bien mais je le trouvais trop court (au nombril) pour moi qui n’ai pas de jupe ou de robe taille haute. Et puis, j’ai vu des versions allongées et même des gilets sur le net et je me suis laissée tenter. J’ai réalisé un Ondée allongé en modifiant la longueur du buste (+10 cm).

Bien que ma préférence aille au col contrastant, j’ai choisie de faire l’encolure creusée contrastante.

Le patron propose une version manches courtes et une version manches longues, j’ai changé le format des manches pour obtenir les 3/4 désirées.

Voilà le résultat :

Ondée

Ondée

Patron : Ondée de Deer and Doe – Taille 40 – Version B – Niveau débutant (2/5) – Patron pochette (du 34 au 46).

Modifications :

  • Buste allongé de 10 cm
  • Manches 3/4

Fournitures : jersey gris motifs rayures noires et jersey noir (Eurotissu) – Framilastic (renfort couture épaules)