Jeannette, la marinière !

Pour moi le début du printemps est synonyme du retour dans ma garde-robe d’un de mes looks préférés : le style marin ! C’est aussi le retour des petits hauts et robes fleuries mais l’hiver je porte aussi des vêtements aux motifs floraux.

Un style classique devenu tendance ces dernières années avec une offre de tissu marinière au mètre qui s’est étoffée avec une palette de couleurs élargie (fond blanc avec des rayures plus ou moins épaisses bleu, bleu marine, bleu clair, noir, rouge, rose, jaune… mais aussi en fond noir, rouge…). Une vaste choix, à condition d’acheter sur internet car l’offre en magasins est souvent assez limitée. En combinant quelques pièces et accessoires judicieusement choisis avec une base unie (bleu marine, blanc, rouge, noire…), on obtient un grand nombre de tenues.

L’année dernière, j’ai réussi à dénicher 2 coupons de style marin, le premier dans une maille légère à fond gris clair et rayures noires et le second dans un jersey de coton à fond blanc avec des rayures de tailles et de bleus différents. C’est du premier dont il est question aujourd’hui, une maille légère assez serrée, peu épaisse dans un coloris d’inter saison, parfaite pour coudre une marinière à manches longues pour la fin de l’hiver et le début du printemps.

Le livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson propose un patron de sweat-shirt aux 96 possibilités en variant la forme, le type d’encolure, la longueur des manches et du corps, pouvant être décliné en marinière. Si cela vous intéresse, je vous invite à lire ou à relire mon article où je présente plus en détail ce patron, ses variantes… Avant de couper mon coupon, j’ai d’abord testé le patron Jeannette dans une chute de jersey rayé pour valider le patron et mes choix. Le test ayant été très satisfaisant, le tee-shirt beaucoup porté cet automne hiver, j’ai pu couper mon précieux.

Comme dans ma version test, j’ai coupé une version simplifiée de la marinière c’est à dire sans les codes de la marinière (asymétrie devant/dos, fentes sur les côtés…). Par contre, si la première fois j’avais fini mon encolure bateau avec un simple ourlet, cette fois-ci j’ai cousu l’encolure bateau avec une bande d’encolure croisée en forme de V au niveau des épaules. Autre différence, ma version test avait des manches 3/4 faute de tissu suffisant, celle-ci a les manches longues.

Qui dit marinière, dit rayures et donc raccords. Par prudence, je n’ai pas pris le risque de couper au pli et que ma maille glisse sous mon patron. J’ai décalqué les pièces une deuxième fois (à l’envers) pour les assembler afin d’avoir une pièce en entier et non à couper au pli. Le tout sur un film plastique pour bien voir l’alignement des rayures.

patron couture cousu main marinière jeannette du livre coudre le stretch de marie poisson blog ma cabane en alaska

cousu main patron de couture jeannette livre coudre le stretch marie poisson blog ma cabane en alaska

Patron « Jeannette » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 38 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Version : marinière sans fentes sur les côtés, longueurs devant et dos identiques.
  • Encolure : bateau avec bande d’encolure croisée au niveau des épaules
  • Longueur du corps : courte
  • Longueur des manches : longue

Fournitures : Maille rayée grise et noire (Stoffen Sepktakel) – Framilastic (renfort épaules)

Jeannette !

Depuis mon « opération déstockage de chutes de jersey » où j’avais cousu 7 nouvelles pièces avec les chutes, parfois petites, de 7 projets initiaux, j’ai pris l’habitude d’inclure un second projet lors de la découpe du premier lorsque le coupon le permet.

En fouillant mes tissus, j’ai retrouvé 2 chutes de tissus ayant servi à coudre 2 de mes 12 Trop-Top de mon défi « 2016 en Trop-Top » (défi consistant à coudre 12 pièces différentes à partir du patron Trop-Top d’Ivanne S) suffisamment grandes pour y caser un projet.

De mon Trop-Top drapé et rayé, il me restait 1 chute en L :

  • 60 cm de haut sur 150 cm de large
  • 35 cm de haut sur 75 cm de large

Le défi était double : faire rentrer un projet dans ce coupon rayé donc avec des raccords. Qui dit rayures, dit marinière. J’ ai tout de suite vu l’occasion de tester la version marinière du sweat « Jeannette » en réalisant un tee-shirt « Jeannette » dans ce joli jersey rayé aux couleurs hivernales et lumineuses.

Avec ce tee-shirt « Jeannette », c’est mon sixième modèle cousu sur les 8 proposés dans le livre « coudre le stretch » de Marie Poisson.  J’ai déjà cousu Erell, Gabriel, Lucette, Elouen et surtout Yvonne cousu 4 fois. Il me reste encore à tester : le sweat Maëlle et le tee-shirt Briac.

Jeannette est un modèle de sweat-shirt basique proposant :

  • 2 formes (finitions avec des bandes de hanches et de manches ou avec un ourlet)
  • 8 encolures
  • 2 longueurs de manches (3/4 ou longues)
  • 3 longueurs de corps (court, moyen, long)

soit 96 possibilités.

Les pièces manches et le bas du corps sont prévues pour être terminées avec un ourlet. Pour la version sweat, il faut raccourcir ces pièces dont les valeurs selon la taille et la pièce sont indiquées dans un tableau et créer des bandes de manches et de hanches.

Petit + du modèle, des explications pour :

  • faire des raccords de rayures
  • créer une fente sur les côtés pour la version marinière

Je suis partie sur la version marinière en choisissant l’encolure bateau, longueur de corps courte et longueur de manches 3/4 à finir avec un ourlet tout comme le bas du corps. Par contre, je n’ai pas choisi de réaliser la fente sur les côtés ni de faire le devant plus court que le dos.

Photos :Tee-shirt d'après le patron de couture du sweat Jeannette du livre coudre le stretch de Marie Poisson édition La Plage

tee-shirt en version marinière du sweat Jeannette livre coudre le stretch de Marie Poisson

Je suis contente de mon tee-shirt Jeannette : joli, classique, lumineux et hyper confortable. Encore un modèle validé, ce livre est vraiment top !

Patron: « Jeannette » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 38 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Version : marinière sans fentes sur les côtés, longueurs devant et dos identiques.
  • Encolure : bateau
  • Longueur du corps : courte
  • Longueur des manches : 3/4

Fourniture : Jersey rayé (Maison des Ursules)

Yvonne, le patron zéro chute !

Deux articles de suite sur Yvonne ! Mes cousettes se suivent et se ressemblent… en apparence seulement !

La précédente Yvonne a été cousue pour répondre à un besoin, celui de me coudre un basique : un top à bretelles blanc pour l’été ou à glisser sous une chemise au printemps et à la fin de l’été.

Cette nouvelle Yvonne a été cousue pour utiliser mes chutes d’une quatrième petite jupe en jersey et comme mes chutes étaient très petites (le coupon initial ne faisait qu’ 1 mètre) seule Yvonne pouvait remplir cette mission zéro chute !

En version courte avec des bretelles droites, le patron avec seulement un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles, rentre dans de petites chutes.

Pour réussir à rentrer Yvonne dans ma petite chute, j’ai dû :

  • rogner un peu le bas d’un côté
  • couper mes bretelles dans le bord du tissu où était imprimé le nom de la marque
  • assembler deux morceaux pour créer la grande bande.

Côté tissu, il s’agit d’un jersey de coton avec en fond des petites étoiles colorées et un joli motif sur les côtés. En apparence, ce jersey semblait avoir une bonne élasticité mais en fait il est peu extensible car l’impression du motif est placée dans le sens inverse du droit fil. Cette Yvonne a été réalisée dans la partie centrale et les extrémités du tissu (côtés sans motifs avec des écritures) donc sans le motif, juste avec les petites étoiles colorées.

Côté réalisation, j’ai dû :

  • anticiper la faible élasticité du tissu en agrandissant la longueur de mes bandes, surtout celle du dos/bretelles (+ 10 cm env.)
  • faire attention au sens du pliage/assemblage de mes bandes afin que les écritures soient bien cachées à l’intérieur des bretelles
  • gérer un jersey qui roulotte, roulotte… en fixant les bretelles au fer à repasser et en multipliant les pinces clover

Photos de mon Yvonne étoilée :

Patron de couture anti chutes Yvonne le top à bretelles du livre coudre le stretch de Marie Poisson Ma cabane en Alaska

Yvonne du livre coudre le stretch de Marie Poisson un patron de couture zéro chute blog Ma cabane en Alaska

Yvonne est vraiment la championne toutes catégories pour liquider les chutes ! Sur mes 4 Yvonne, celle-ci est la troisième « Yvonne zéro chute » !

Promis, c’est ma dernière Yvonne …. de l’année !

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey blanc étoilé chute d’un jersey imprimé (Stoffen Sepktakel)

Coudre des basiques : le top Yvonne !

Après avoir constaté que contrairement à l’achat de ses vêtements en prêt-à-porter où l’on va facilement acheter un vêtement uni pour avoir une pièce basique qui va avec presque toute sa garde-robe, se coudre un basique est plutôt la dernière chose que l’on ait envie de faire.

Il y a quelques mois, après un rapide coup d’œil dans ma penderie pour comptabiliser les basiques cousus main (trois hauts noirs et zéro blanc), j’avais décidé de coudre deux hauts basiques, un noir et un blanc, tout deux en jersey bien sûr.

Après avoir réfléchi à mes besoins et mes envies, le noir aurait des manches 3/4 (pour le porter 3 saisons sur 4) et serait ajusté, féminin et élégant. Il a déjà été cousu et publié, il s’agit de mon Black Badiane !

Pour le blanc, avec zéro haut blanc à mon actif et un seul à coudre, il a fallu cibler le haut qui serait le plus utile. Le blanc étant plutôt un coloris pour le printemps/été, j’ai opté pour un top à bretelles, à porter tout seul l’été et à glisser sous une chemise au printemps et à la fin de l’été.

Pour le top à bretelles, je me suis naturellement tournée vers le patron Yvonne du livre « Coudre le stretch » que j’ai déjà cousu 2 fois. Bien que modèle soit décliné en 4 longueurs (court, moyen, long et robe) et 3 positions de bretelles (classique, croisée et nouée), je couds toujours la même longueur (court) et la même position de bretelles (classique) car les bretelles droites sont quand même plus soutien-gorge compatibles que les autres formes.

Yvonne est facile et rapide à coudre. Il y a peu de pièces à découper, un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles. Le plus long et le plus minutieux, c’est la pose de la grande bande (1 m 18 à poser en biais) à l’aiguille double spécial stretch. Pour positionner les bretelles au dos du top, je vous conseille de vous faire aider par un proche qui déterminera le meilleur positionnement de façon à cacher les bretelles du soutien-gorge.

Pour le tissu, tout comme pour mon Badiane Black, j’ai utilisé le même jersey de coton blanc que pour coudre mon trio de petites jupes en jersey. Malheureusement, ce jersey a un taux de rétractibilité élevé ce qui colle le tee-shirt au niveau de la poitrine. De plus, mes soutien-gorges blancs ont tous de la dentelle ou des motifs brodés qui ressortent à travers le tissu. Du coup, en attendant de trouver un soutien-gorge effet peau sans dentelle et sans broderies, je préfère porter mon top sous une chemise.

Top à bretelles Yvonne patron de couture du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Yvonne du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Maintenant que j’ai cousu mes basiques, je retourne à la couture de jolis motifs !!!

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey blanc (La Maison d’Ursule)

Deuxième tee-shirt de mon « Duo Couture avec Flo » !

Comme il s’est écoulé 4 mois depuis la présentation de mon premier tee-shirt, voici un petit rappel sur mon « Duo Couture » avec Flo pour rafraîchir les mémoires.

Nous disposons toutes les deux d’un coupon d’ 1 mètre de jersey bleu nuit à motifs têtes de mort avec pour objectif :

  • de coudre 1 ou 2 projets (petits hauts, haut de robe…)
  • d’utiliser les chutes pour des mini projets (culotte…) customiser des vêtements (coudières…)
  • de trouver un projet zéro-déchet utilisant les chutes inutilisables.

Dès le départ, mon objectif était de réussir à caser 2 tee-shirts dans mon coupon, restait à trouver les 2 patrons qui me permettraient d’y parvenir. Pour cela, j’ai cherché les patrons les plus économes en métrage parmi ceux que j’avais déjà réalisés. Forcément, j’ai commencé par ceux utilisés lors de « mon opération déstockage de chutes de jersey » pour trouver le combo gagnant :

  • Tee-shirt n° 1 : la version tee-shirt de la robe Je couds CardaMom de Christelle Beneytout
  • Tee-shirt n° 2 : le top Yvonne du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson

Pour être sûre de pouvoir caser les 2 tee-shirts dans mon coupon, j’ai coupé les 2 patrons en même temps, en jouant un peu à Tétris pour tout faire rentrer.

Pour tout savoir sur les multiples possibilités du Top Yvonne, je vous renvoie à l’article de mon premier Yvonne que j’adore et que j’ai porté et reporté déjà 3 étés.

Pour ma première version, j’avais cousu la longueur moyenne, un peu longue à mon goût mais que j’ai toutefois décidé de ne pas raccourcir. Donc par préférence et aussi pour faire rentrer Yvonne dans mon coupon, j’ai coupé la longueur courte (- 5 cm).

Il n’y a pas beaucoup de pièces à découper : un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles. Le plus long et le plus minutieux, c’est la pose de la grande bande bien sûr avec 1 m 18 à poser en biais !

Voici mon « Yvonne de la mort ! » :

Cousue trop tardivement, je n’ai pas eu l’occasion de la porter mais ce n’est que partie remise pour l’été 2019 !

Depuis la présentation de mon premier tee-shirt, Florence a cousu un tee-shirt Erell et 2 culottes Bel-Air. Il lui reste quelques petites chutes exploitables dans lesquelles elle va coudre un soutien-gorge Picpus, des cotons à démaquiller. Les chutes inexploitables finiront dans son projet zéro déchet qui est d’ailleurs le même que le mien !

De mon côté, il me reste mon grand rectangle de 40 x 90 cm avant de bourrer un coussin de mes chutes inexploitables !

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey bleu nuit à motif têtes de mort (Tissus des Ursules)