Jeannette !

Depuis mon « opération déstockage de chutes de jersey » où j’avais cousu 7 nouvelles pièces avec les chutes, parfois petites, de 7 projets initiaux, j’ai pris l’habitude d’inclure un second projet lors de la découpe du premier lorsque le coupon le permet.

En fouillant mes tissus, j’ai retrouvé 2 chutes de tissus ayant servi à coudre 2 de mes 12 Trop-Top de mon défi « 2016 en Trop-Top » (défi consistant à coudre 12 pièces différentes à partir du patron Trop-Top d’Ivanne S) suffisamment grandes pour y caser un projet.

De mon Trop-Top drapé et rayé, il me restait 1 chute en L :

  • 60 cm de haut sur 150 cm de large
  • 35 cm de haut sur 75 cm de large

Le défi était double : faire rentrer un projet dans ce coupon rayé donc avec des raccords. Qui dit rayures, dit marinière. J’ ai tout de suite vu l’occasion de tester la version marinière du sweat « Jeannette » en réalisant un tee-shirt « Jeannette » dans ce joli jersey rayé aux couleurs hivernales et lumineuses.

Avec ce tee-shirt « Jeannette », c’est mon sixième modèle cousu sur les 8 proposés dans le livre « coudre le stretch » de Marie Poisson.  J’ai déjà cousu Erell, Gabriel, Lucette, Elouen et surtout Yvonne cousu 4 fois. Il me reste encore à tester : le sweat Maëlle et le tee-shirt Briac.

Jeannette est un modèle de sweat-shirt basique proposant :

  • 2 formes (finitions avec des bandes de hanches et de manches ou avec un ourlet)
  • 8 encolures
  • 2 longueurs de manches (3/4 ou longues)
  • 3 longueurs de corps (court, moyen, long)

soit 96 possibilités.

Les pièces manches et le bas du corps sont prévues pour être terminées avec un ourlet. Pour la version sweat, il faut raccourcir ces pièces dont les valeurs selon la taille et la pièce sont indiquées dans un tableau et créer des bandes de manches et de hanches.

Petit + du modèle, des explications pour :

  • faire des raccords de rayures
  • créer une fente sur les côtés pour la version marinière

Je suis partie sur la version marinière en choisissant l’encolure bateau, longueur de corps courte et longueur de manches 3/4 à finir avec un ourlet tout comme le bas du corps. Par contre, je n’ai pas choisi de réaliser la fente sur les côtés ni de faire le devant plus court que le dos.

Photos :Tee-shirt d'après le patron de couture du sweat Jeannette du livre coudre le stretch de Marie Poisson édition La Plage

tee-shirt en version marinière du sweat Jeannette livre coudre le stretch de Marie Poisson

Je suis contente de mon tee-shirt Jeannette : joli, classique, lumineux et hyper confortable. Encore un modèle validé, ce livre est vraiment top !

Patron: « Jeannette » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 38 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Version : marinière sans fentes sur les côtés, longueurs devant et dos identiques.
  • Encolure : bateau
  • Longueur du corps : courte
  • Longueur des manches : 3/4

Fourniture : Jersey rayé (Maison des Ursules)

Yvonne, le patron zéro chute !

Deux articles de suite sur Yvonne ! Mes cousettes se suivent et se ressemblent… en apparence seulement !

La précédente Yvonne a été cousue pour répondre à un besoin, celui de me coudre un basique : un top à bretelles blanc pour l’été ou à glisser sous une chemise au printemps et à la fin de l’été.

Cette nouvelle Yvonne a été cousue pour utiliser mes chutes d’une quatrième petite jupe en jersey et comme mes chutes étaient très petites (le coupon initial ne faisait qu’ 1 mètre) seule Yvonne pouvait remplir cette mission zéro chute !

En version courte avec des bretelles droites, le patron avec seulement un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles, rentre dans de petites chutes.

Pour réussir à rentrer Yvonne dans ma petite chute, j’ai dû :

  • rogner un peu le bas d’un côté
  • couper mes bretelles dans le bord du tissu où était imprimé le nom de la marque
  • assembler deux morceaux pour créer la grande bande.

Côté tissu, il s’agit d’un jersey de coton avec en fond des petites étoiles colorées et un joli motif sur les côtés. En apparence, ce jersey semblait avoir une bonne élasticité mais en fait il est peu extensible car l’impression du motif est placée dans le sens inverse du droit fil. Cette Yvonne a été réalisée dans la partie centrale et les extrémités du tissu (côtés sans motifs avec des écritures) donc sans le motif, juste avec les petites étoiles colorées.

Côté réalisation, j’ai dû :

  • anticiper la faible élasticité du tissu en agrandissant la longueur de mes bandes, surtout celle du dos/bretelles (+ 10 cm env.)
  • faire attention au sens du pliage/assemblage de mes bandes afin que les écritures soient bien cachées à l’intérieur des bretelles
  • gérer un jersey qui roulotte, roulotte… en fixant les bretelles au fer à repasser et en multipliant les pinces clover

Photos de mon Yvonne étoilée :

Patron de couture anti chutes Yvonne le top à bretelles du livre coudre le stretch de Marie Poisson Ma cabane en Alaska

Yvonne du livre coudre le stretch de Marie Poisson un patron de couture zéro chute blog Ma cabane en Alaska

Yvonne est vraiment la championne toutes catégories pour liquider les chutes ! Sur mes 4 Yvonne, celle-ci est la troisième « Yvonne zéro chute » !

Promis, c’est ma dernière Yvonne …. de l’année !

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey blanc étoilé chute d’un jersey imprimé (Stoffen Sepktakel)

Coudre des basiques : le top Yvonne !

Après avoir constaté que contrairement à l’achat de ses vêtements en prêt-à-porter où l’on va facilement acheter un vêtement uni pour avoir une pièce basique qui va avec presque toute sa garde-robe, se coudre un basique est plutôt la dernière chose que l’on ait envie de faire.

Il y a quelques mois, après un rapide coup d’œil dans ma penderie pour comptabiliser les basiques cousus main (trois hauts noirs et zéro blanc), j’avais décidé de coudre deux hauts basiques, un noir et un blanc, tout deux en jersey bien sûr.

Après avoir réfléchi à mes besoins et mes envies, le noir aurait des manches 3/4 (pour le porter 3 saisons sur 4) et serait ajusté, féminin et élégant. Il a déjà été cousu et publié, il s’agit de mon Black Badiane !

Pour le blanc, avec zéro haut blanc à mon actif et un seul à coudre, il a fallu cibler le haut qui serait le plus utile. Le blanc étant plutôt un coloris pour le printemps/été, j’ai opté pour un top à bretelles, à porter tout seul l’été et à glisser sous une chemise au printemps et à la fin de l’été.

Pour le top à bretelles, je me suis naturellement tournée vers le patron Yvonne du livre « Coudre le stretch » que j’ai déjà cousu 2 fois. Bien que modèle soit décliné en 4 longueurs (court, moyen, long et robe) et 3 positions de bretelles (classique, croisée et nouée), je couds toujours la même longueur (court) et la même position de bretelles (classique) car les bretelles droites sont quand même plus soutien-gorge compatibles que les autres formes.

Yvonne est facile et rapide à coudre. Il y a peu de pièces à découper, un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles. Le plus long et le plus minutieux, c’est la pose de la grande bande (1 m 18 à poser en biais) à l’aiguille double spécial stretch. Pour positionner les bretelles au dos du top, je vous conseille de vous faire aider par un proche qui déterminera le meilleur positionnement de façon à cacher les bretelles du soutien-gorge.

Pour le tissu, tout comme pour mon Badiane Black, j’ai utilisé le même jersey de coton blanc que pour coudre mon trio de petites jupes en jersey. Malheureusement, ce jersey a un taux de rétractibilité élevé ce qui colle le tee-shirt au niveau de la poitrine. De plus, mes soutien-gorges blancs ont tous de la dentelle ou des motifs brodés qui ressortent à travers le tissu. Du coup, en attendant de trouver un soutien-gorge effet peau sans dentelle et sans broderies, je préfère porter mon top sous une chemise.

Top à bretelles Yvonne patron de couture du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Yvonne du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Maintenant que j’ai cousu mes basiques, je retourne à la couture de jolis motifs !!!

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey blanc (La Maison d’Ursule)

Deuxième tee-shirt de mon « Duo Couture avec Flo » !

Comme il s’est écoulé 4 mois depuis la présentation de mon premier tee-shirt, voici un petit rappel sur mon « Duo Couture » avec Flo pour rafraîchir les mémoires.

Nous disposons toutes les deux d’un coupon d’ 1 mètre de jersey bleu nuit à motifs têtes de mort avec pour objectif :

  • de coudre 1 ou 2 projets (petits hauts, haut de robe…)
  • d’utiliser les chutes pour des mini projets (culotte…) customiser des vêtements (coudières…)
  • de trouver un projet zéro-déchet utilisant les chutes inutilisables.

Dès le départ, mon objectif était de réussir à caser 2 tee-shirts dans mon coupon, restait à trouver les 2 patrons qui me permettraient d’y parvenir. Pour cela, j’ai cherché les patrons les plus économes en métrage parmi ceux que j’avais déjà réalisés. Forcément, j’ai commencé par ceux utilisés lors de « mon opération déstockage de chutes de jersey » pour trouver le combo gagnant :

  • Tee-shirt n° 1 : la version tee-shirt de la robe Je couds CardaMom de Christelle Beneytout
  • Tee-shirt n° 2 : le top Yvonne du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson

Pour être sûre de pouvoir caser les 2 tee-shirts dans mon coupon, j’ai coupé les 2 patrons en même temps, en jouant un peu à Tétris pour tout faire rentrer.

Pour tout savoir sur les multiples possibilités du Top Yvonne, je vous renvoie à l’article de mon premier Yvonne que j’adore et que j’ai porté et reporté déjà 3 étés.

Pour ma première version, j’avais cousu la longueur moyenne, un peu longue à mon goût mais que j’ai toutefois décidé de ne pas raccourcir. Donc par préférence et aussi pour faire rentrer Yvonne dans mon coupon, j’ai coupé la longueur courte (- 5 cm).

Il n’y a pas beaucoup de pièces à découper : un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles. Le plus long et le plus minutieux, c’est la pose de la grande bande bien sûr avec 1 m 18 à poser en biais !

Voici mon « Yvonne de la mort ! » :

Cousue trop tardivement, je n’ai pas eu l’occasion de la porter mais ce n’est que partie remise pour l’été 2019 !

Depuis la présentation de mon premier tee-shirt, Florence a cousu un tee-shirt Erell et 2 culottes Bel-Air. Il lui reste quelques petites chutes exploitables dans lesquelles elle va coudre un soutien-gorge Picpus, des cotons à démaquiller. Les chutes inexploitables finiront dans son projet zéro déchet qui est d’ailleurs le même que le mien !

De mon côté, il me reste mon grand rectangle de 40 x 90 cm avant de bourrer un coussin de mes chutes inexploitables !

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey bleu nuit à motif têtes de mort (Tissus des Ursules)

Elouen le dos-nu !

Voici ma 7ème et dernière cousette de mon opération déstockage de jersey ! Elle a été réalisée avec la chute de jersey de mon Plantain bleu à fleurs et à pois soit un coupon de 0,90 m de haut sur 1,25 m de large.

Au départ, j’avais prévu cette chute pour confectionner le haut d’ une robe bi-colore mais je n’ai pas réussi à trouver un tissu pour faire le bas, j’ai donc abandonné cette idée de petite robe printanière et opté pour un tee-shirt.

J’ai donc feuilleté le livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson afin de trouver le modèle qui rentrerait dans cette chute et si possible un que je n’avais pas encore réalisé, sachant que j’avais déjà cousu 4 des 6 tee-shirts du livres (Yvonne, Lucette, Gabriel, Erell 1 et Erell 2) ! Elouen remplissait le cahier des charges, c’est donc lui qui a été choisi.

Il s’agit d’un tee-shirt dos-nu avec 2 bretelles façon maillot de bain qui se nouent dans le cou. Attention, ce type de bretelles nécessite un soutien-gorge sans bretelles ou qui se nouent dans le dos !  Le corsage est entièrement doublé, sa base (basque + ceinture) est la même que le cache-cœur Lucette. Elouen peut se réaliser en 4 longueurs différentes, avec l’une des 3 basques proposées et 2 empiècements poitrine différents soit 24 possibilités. Pour ma part, j’ai choisi la basque droite la plus courte et l’empiècement poitrine en V plus féminin à mon goût.

Pas de difficultés particulières sur ce modèle qui se coud rapidement hormis l’assemblage de l’empiècement poitrine avec  les côtés devant qui malgré le dessin technique ne va pas forcément de soi !

Vu le temps automnal depuis le début du mois d’août, je ne suis pas sûre de le porter cet été car les épaules dénudées et le dos-nu nécessitent un fort ensoleillement et des températures estivales. Mais je compte bien le porter et le reporter l’été 2018 !

Place aux photos :

Deux versions pour un même tissu : Plantain (version initiale) et Elouen (version déstockage) !

Ainsi ce termine mon opération déstockage de jersey qui méritera bien un petit article bilan ! A suivre…

Patron : Dos-nu « Elouen » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

Fourniture : Jersey à fleurs et à pois (Eurotissu)

Édit : petit bonheur surprise en trouvant mon projet dans les projets « populaires cette semaine » sur Thread and Needles ce matin ! 😊

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un nouvel Erell !

Un tissu coup de cœur pour son motif à la fois psychédélique tout en restant classique, parfait avec un bas et une veste noirs. J’y ai tout de suite vu un deuxième Erell du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson dont j’ai déjà réalisé plusieurs modèles (Yvonne, Erell n° 1, Lucette et Gabriel). Curieusement, mon premier Erell a un peu les mêmes motifs, il est juste en noir et blanc.

Erell fait partie de la famille des tee-shirts à manches kimono comme le Trop-Top d’Ivanne S. Ils sont toute fois très différents, l’un étant très ajusté et l’autre très ample. Le Summer Basic du magazine Ottobre Design est un mix des deux, à la fois ajusté et ample. Dans tous les cas, leur forme simple est idéale pour mettre en valeur un beau motif.

Sans manches avec seulement 1 devant et 1 dos, il rentre dans 1 mètre de tissu et se coud rapidement si on choisit de faire seulement un ourlet à l’encolure, les emmanchures et au bas.

Place aux photos :

Patron : Tee-shirt à manches kimono « Erell » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

Fourniture : Jersey noir et violet à motifs psychédéliques (La Maison des Ursules)

Gabriel !

Parmi les chutes de tissus de mon opération déstockage de jersey, il y a avait celui qui avait servi à faire le tee-shirt Badiane de ma maman. La chute étant vraiment petite (1 mètre de hauteur par 0,42 m de largeur) il lui fallait un patron sans manches et près du corps ! C’est Gabriel le débardeur du livre Coudre le stretch qui a été sélectionné pour cette mission. Gabriel est ma 4ème réalisation avec ce livre, j’ai déjà cousu le top à bretelles Yvonne, le tee-shirt kimono Erell et le cache-cœur Lucette.

Après le choix du patron, il a fallu choisir le côté du tissu à utiliser : rose à carreaux comme le Badiane ou rayé noir et blanc. Après tergiversations, c’est le verso (rayé) qui a été choisi.

Parmi les 9 encolures proposées, j’ai opté pour une encolure profonde devant et derrière pour rappeler l’adn du débardeur. Au niveau de l’encolure et des bretelles, il y a normalement une bande à poser mais pensant que les rayures jureraient et que le noir serait trop contrastant, j’ai donc préféré ne pas en poser et faire un mini ourlet.

Place aux photos :

Deux versions pour un même tissu : Badiane (version initiale) et Gabriel (version déstockage) !

C’est la 6ème cousette de mon opération déstockage, il ne me reste plus qu’un seul tissu ! Je le destinais au haut d’ une robe bi-colore mais je n’ai pas réussi à trouver un tissu pour faire le bas donc je pense que je vais me résoudre à abandonner cette idée de petite robe printanière et opter pour un tee-shirt.

Patron : Débardeur « Gabriel » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 38 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

Fourniture : Jersey à rayures noires et blanches et fines rayures verticales roses (envers du jersey rose à carreaux noirs et blancs) (Eurotissu)