Une jupe en chambray !

Pour les beaux jours, il me manquait une jupe dans les tons bleus (bleu marine, bleu jeans…). Mon choix s’est porté sur un joli chambray, avec l’idée de me coudre une jupe Chardon, patron qui m’a été offert alors que je venais de commencer la couture et jamais réalisé jusqu’à présent. Au tout début, il m’impressionnait un peu, puis je reculais cette réalisation à l’idée de faire un test, des ajustements… pour finir, j’avais un doute sur le fait que la Chardon corresponde à ma morphologie et/ou à mon style.

Comme je possède la première version du patron, celle qui est trop serrée à la taille, j’ai donc fait une mini toile de la partie haute en 40 (mon short châtaigne est en 38) qui s’est avérée trop petite et qui me faisait penser que le 42 ne serait peut-être pas suffisant ou en ajustant les plis.

N’ayant pas de tissu pour faire une vraie toile qui aurait pu devenir une vraie Chardon ni l’envie de faire un crash test dans ce joli chambray et prendre le risque de le voir partir à la poubelle, j’ai donc réfléchi à un projet déjà validé, qui pourrait être réalisé et porté dès cet été : la jupe Châtaigne ! Ma version noire étant portée et reportée à toutes les saisons depuis que je l’ai. Auparavant, je la portais plutôt l’hiver ou à la mi-saison mais cet été, elle est partie dans ma valise et a été enfilée dès qu’une tenue un peu plus habillée que le short était exigée !

Si je la porte autant, c’est d’abord parce qu’elle est noire et que cela va avec presque tout mais aussi parce qu’elle est hyper confortable en raison d’un tissu contenant de l’élasthanne et du fait qu’elle soit un peu trop grande puisque je peux l’enfiler sans utiliser la fermeture éclair. Je n’ai donc pas modifié la taille car le chambray ne contient pas d’élasthanne et est plutôt rigide comme tissu et j’ai eu raison la taille est parfaite.

J’ai découpé toutes les pièces dans le chambray et pour l’ourlet du bas, plutôt que de faire un double repli, j’ai posé un biais bleu roi ce qui alourdit le bas et lui donne un joli tombé !

Place aux photos :

Ma garde-robe s’est enrichie d’une belle jupe bleue, seul hic : elle n’est pas vélo-compatible ! Je ne pourrai donc pas la porter les jours de semaine pendant les beaux jours, à l’exception des jours de pluie, puisque je vais au travail à vélo ! J’ai donc 2 châtaignes vélo-boulot-incompatibles  mais week-end-compatibles quoi que je fais aussi du vélo le week-end et toujours pas de Chardon qui elle devrait être boulot-vélo compatible ! :D)

Patron : Jupe adaptée du short Châtaigne de Deer and Doe d’après le tuto d’Estelle Taille 40 – Niveau débutant – Patron disponible en pochette (34 au 46) – Marges de couture comprises

Modification : longueur + 15 cm (au lieu des 8 cm préconisés)

Fournitures : chambray bleu (Mondial Tissus) – fermeture invisible bleu marine 20 ou 22 cm – biais bleu roi


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Un Châtaigne… enfin !

Je dis « enfin » car il a été coupé dans la foulée de ma jupe Châtaigne que j’ai portée et reportée tout l’hiver ! Parfois en couture, on a un projet « boulet » qu’on traîne pendant longtemps, qu’on laisse de côté, qu’on reprend, que l’on délaisse à nouveau, etc … ! Ce n’est ni le patron qui est en cause ni le tissu car c’est exactement le même que pour la jupe mais la faute au manque de luminosité de fin d’automne ! L’envers et l’endroit du tissu sont très proches mais pas semblables, du coup j’ai passé beaucoup de temps à savoir quel était l’endroit de l’envers que je ne me suis pas occupée du sens des pièces ! Au moment de l’assemblage de la fourche, je me suis retrouvée avec 2 dos identiques ! Gggrrrr ! Je le mets dans un coin en attente ! Quelques semaines plus tard, je découds la poche et la recouds dans le bon sens et vais pour assembler les 2 dos et les 2 devants quand je constate que j’ai aussi 2 devants identiques ! Ggggrrrr ! Là c’est plus long à défaire et à refaire ! Je le mets de nouveau de côté pour de longues semaines, j’ai même eu envie de le mettre à la poubelle !

Pendant ce temps, je lis sur internet qu’une couturière qui avait commencé par coudre le short puis la jupe ne comprend pas pourquoi elle est toute serrée dans la jupe alors que le short lui va très bien ! Photos et dessins à l’appui elle explique que la jupe est plus étroite que le short ! Du coup, moi qui flotte dans ma jupe et l’enfile sans utiliser la fermeture éclair je réalise que mon short va être trop grand ! A ce moment là, il a été à 2 doigts de finir à la poubelle ! Mais j’ai voulu aller jusqu’au bout en me disant que s’il n’était pas portable il ferait office de toile !

Je décalque les pièces dans la taille en dessous, découds le montage d’un devant et découpe les pièces dans la taille en dessous ! Ensuite, ma première fermeture éclair invisible posée s’est séparée en deux, impossible de la remettre dans ses rails ! Donc dépose et repose pour constater qu’au final j’enfile mon short sans défaire la fermeture éclair, le tissu étant élasthanne !

Malgré toutes ces péripéties, il est enfin terminé mais je le trouve un peu court pour aller travailler avec ! Peut-être l’hiver avec un collant opaque.

Place aux photos, porté avec mon Painted Roses d’Ottobre que j’aime beaucoup :

Patron : Short Châtaigne de Deer and Doe Taille 38 – Niveau débutant – Patron disponible en pochette (34 au 46) – Marges de couture comprises

Fournitures : tissu épais et élastique noir – fermeture invisible

Une Châtaigne dans mon dressing !

C’est ma première Châtaigne. J’ai commencé par la jupe qui est une adaptation du short Châtaigne de Deer and Doe par Telle une Estelle. Je vous en parlais dans mon article sur le blog des Addicts de Deer and Doe.

Autre première, j’ai réalisé une toile pour être sûre du choix de la taille et voir s’il y avait des ajustements à faire. Pour faire ce prototype, j’ai recyclé la jupe rose cousue cet été que je n’ai jamais portée (erreur morphologique). Cette toile ne sera jamais portée non plus car j’ai du couper certaines pièces à cheval sur deux pans et d’autres pièces en 2 parties au lieu d’une comme la ceinture du devant qui n’a pas de couture au milieu normalement. Sur la photo, on aperçoit une couture de l’ancienne jupe (entre le côté gauche et la pince gauche)

Je n’ai pas cousu un des côtés de la jupe (le gauche sur la photo), ni fait l’ourlet et ni posé de fermeture éclair sachant qu’elle n’allait pas être portée. Résultat du test, la taille 40 est parfaite et aucun ajustement à faire : ma morphologie correspond parfaitement aux normes de Deer and Doe !

Le tuto d’Estelle explique seulement comment modifier le patron pour  obtenir une jupe, il ne contient aucunes explications quant à la marche à suivre pour coudre les pièces entre elles. Il faut pour ça suivre les explications contenues dans le livret de Deer and Doe. Grâce à ma toile, je me suis rendue compte que les étapes d’assemblage des ceintures et des doublures étaient à peine évoquées (celle du dos) voir occultées (celle du devant) dans le livret. Du coup, je me suis fait un petit pas à pas perso pour les prochaines.

Dès le départ, j’ai apporté une modification dans la longueur de la jupe, la trouvant trop courte pour moi. J’ai ajouté 7 cm de plus aux 8 cm préconisés soit 15 cm de plus par rapport au short pour avoir une jupe juste au dessus du genou.

Côté tissu, j’en ai choisi un élastique pour le confort et noir pour aller avec tout. Celui-ci a été un vrai plaisir à coudre.

Enfin, troisième et dernière première, j’ai posé ma première fermeture éclair et invisible de surcroît. Je dois dire que j’appréhendais un peu mais le résultat est parfait. Vous la voyez la fermeture éclair sous mon doigt ? Non ! Normal, elle est invisible.

Portée avec mon tee-shirt Carvi :

Le tee-shirt rentré dans la jupe pour bien voir la ceinture :

Elle est très agréable à porter, l’élasticité du tissu la rend très confortable. C’est sûr, j’en ferai d’autres mais avant je testerai le short.

Patron : Jupe adaptée du short Châtaigne de Deer and Doe d’après le tuto d’Estelle Taille 40 – Niveau débutant – Patron disponible en pochette (34 au 46) – Marges de couture comprises

Modification : longueur + 15 cm (au lieu des 8 cm préconisés)

Fournitures : tissu épais et élastique noir – fermeture invisible


Vous n’avez pas trouvé comment laisser un p’tit com… il suffit de cliquer sur le cœur à droite du titre de l’article !

Confiture de châtaignes

J’aime bien aller ramasser des châtaignes en famille mais cette année avec le mauvais temps et les plannings de chacun cela n’a pas pu se faire. A côté de chez moi, il y a 3 ou 4 châtaigniers et l’autre jour en promenant le chien j’ai commencé à en ramasser et je me suis prise au jeu. Les poches pleines, je suis rentrée pour chercher un sac et au final, je suis revenue avec 1,030 kg ! De quoi faire quelques pots de confiture (2 – 3 pots).

Autant prévenir tout de suite, faire de la confiture de châtaignes c’est long et fastidieux. Mieux vaut être plusieurs pour la corvée de l’épluchage, surtout la seconde peau. Certains ne l’enlèvent pas et mixent le tout mais cette seconde peau est amère.

Donc, s’il reste encore des châtaignes à ramasser près de chez vous et que vous avez envie d’une bonne confiture maison, voici la recette. Je vous donne le principe de base (tant de sucre par kilo de châtaignes, puis tant d’eau …) à appliquer selon les châtaignes que vous avez. Et pour exemple, les ingrédients que j’ai utilisé pour mon kilo de châtaignes.

Confiture de châtaignes

Confiture de châtaignes :

Ingrédients (principe) :

  • 1 kg de châtaignes
  • 60 à 75 % de sucre par rapport à la purée de châtaignes obtenue
  • 20 % d’eau par rapport au poids purée châtaignes + sucre
  • 1 à 2 cas de rhum

Ingrédients (exemple) :

  • 1 kg de châtaignes brutes (qui a donné 570 g de purée)
  • 350 g de sucre (soit 60% de la purée obtenue)
    • 250 g de sucre de canne blond
    • 100 g de sucre de canne complet (mascobado)
  • 20 cl d’eau (soit 20% du poids purée + sucre)
  • 1 cas de rhum ambré

Éplucher les châtaignes pour enlever l’écorce (première peau). Les couper en 4 pour bien voir s’il n’ y a pas de vers à l’intérieur. Mettre dans une casserole et couvrir d’eau bouillante. Cuire 25 minutes.

Éplucher à nouveau pour retirer la deuxième peau. Sortir à l’écumoire quelques châtaignes et laisser les autres dans l’eau chaude (la peau se retire plus facilement à chaud). Réduire les châtaignes pelées en purée à l’aide d’un tamis et d’une corne à pâtissier ou à défaut d’un moulin à légumes ou encore d’un mixeur.

Dans une grande casserole, chauffer le sucre et l’eau jusqu’ 110° si vous avez un thermomètre sinon porter à ébullition et la maintenir pendant 4 à 5 minutes. Incorporer la purée de châtaignes et laisser cuire pendant 20 minutes sans arrêter de mélanger sinon cela accroche. Lorsque la confiture devient un peu translucide c’est fini.

Mettre dans des pots lavés et stérilisés avec la confiture encore chaude. Retourner les pots jusqu’à refroidissement.

Régalez vous !

Confiture de Châtaignes

Pour stériliser les pots :

Laver soigneusement les pots et les couvercles. Faire bouillir de l’eau dans une casserole, y plonger les pots et les couvercles quelques minutes. Les retirer à l’aide du manche d’une cuillère en bois pour les pots et d’une pince ou les dents d’une fourchette pour les couvercles. Les déposer tête en bas sur un torchon propre. Laisser sécher. Au moment du remplissage, veiller à ne pas mettre les doigts à l’intérieur.

Le blog des Addicts de Deer and Doe !

Parmi les blogs que je visite quotidiennement, il y a celui des Addicts de Deer and Doe. J’ai découvert ce blog collectif en même temps que le Plantain. Il ne se passe pas une journée sans qu’une couturière ne publie une de ses réalisations. A chaque fois, je clique sur le lien pour lire l’article et souvent j’en profite pour visiter le blog.

On peut ainsi découvrir les différentes versions d’un même modèle. Certaines ont adapté les patrons Deer and Doe et donc créé une variante du modèle de base.

Voici 3 exemples :

  • la jupe Chardon « confortable » (taille élastiquée) de Sandra dont le Pattern Hacking est sur son blog « By Sandra’s hand » :
Chardon Confortable By Sandra's hand

Jupe Confortable By Sandra’s hand

  • la « Jupe Châtaigne » d’Estelle qui propose un tuto pour réaliser une jupe d’après le patron du short Châtaigne sur son blog « Telle est une Estelle » :
Jupe Châtaigne de "Telle est Estelle"

Jupe Châtaigne de « Telle est Estelle »

Robe Plantain Babydoll de Paunnet

Robe Plantain Babydoll de Paunnet

Ces deux dernières variantes sont presque aussi célèbres que les modèles dont elles sont issues et ont été réalisées de très nombreuses fois. La chardon confortable, plus récente, le sera certainement. D’ailleurs, elle est sur ma « to do list ». J’ai déjà cousu une robe Plantain qui fera l’objet d’un prochain article. Le short Châtaigne est sur ma liste de patrons à acheter et je ferai sûrement le short et la jupe.

Ce blog collectif est une véritable source d’inspiration et de création !

Pour ma première participation j’ai présenté mes deux premiers tee-shirts Plantain sur le blog collectif :

« Deer and Doe le blog des Addicts »

Blog collectif pour partager ses réalisations et ses adaptations d’après les patrons Deer and Doe.