Soupe paysanne « tomates et haricots blancs »

J’aime bien la soupe, j’en mange en entrée avec plaisir quand je suis invitée mais j’en prépare très peu sauf en plat principal pour un repas léger comme celui du dimanche soir. Dans ce cas, j’aime les soupes paysannes ou rustiques avec des légumes en morceaux.

La recette que je vous propose est à base de tomates, de haricots blancs, de légumes à soupe (pommes de terre, carottes) et au choix poireau ou chou kale. Le poireau aura tendance à fondre et le chou kale à rester ferme mais les deux sont bons !

La cuisson est un peu longue (1h15) mais la préparation ultra rapide, le plus long est de tailler les légumes.

Soupe paysanne à la tomate et aux haricots blancs :

Ingrédients :

  • 50 cl d’eau
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 2 pommes de terre
  • 2 carottes
  • 1 petit poireau ou 3 feuilles de chou kale
  • 1 boîte de tomates concassées (400g)
  • 1 boîte de haricots blancs (400g)
  • 1 cuillère à café bombée de concentré de tomates
  • Sel & Poivre

 

Laver, éplucher et tailler en cubes les légumes.

Mettre 50 cl d’eau froide dans une grande casserole, ajouter le cube de bouillon de légumes, les légumes taillés en cubes, les tomates concassées, la cuillère à café bien bombée de concentré de tomates. Saler et poivrer.

Couvrir, porter à ébullition, puis laisser cuire pendant 1 heure.

A la fin de la cuisson, ajouter les haricots blancs égouttés et poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes.

Vérifier l’assaisonnement.

Vous pouvez accompagner cette soupe de tranches de pain grillées.

Bon appétit !

Pommes de terre au four façon Tartiflette !

Les grosses pommes de terre cuites au four enrobées de papier alu, puis fendues en deux où l’on verse de la crème aux herbes… c’est excellent mais encore faut-il trouver ces grosses patates ! Alors quand au supermarché je suis tombée sur une barquette d’1kg contenant 4 grosses pommes de terre à cuire au four, j’ai sauté de joie !!!

Une fois mon trophée ramené à la maison, il a fallu choisir la recette. Comme je les voulais en plat principal et non en accompagnement, je ne voulais pas les faire simplement à la crème. Après avoir hésité entre crème/saumon fumé et jambon raclette, c’est lardons/reblochon qui l’a emporté !

A la fin, pour les gourmands, j’ai mis les proportions pour la sauce à la crème et à la ciboulette.

Pommes de terre au four façon Tartiflette !

Ingrédients :

  • 4 très grosses pommes de terre à chair ferme (Ditta) d’environ 250 g chacune
  • 1/2 reblochon
  • 100g de lardons allumettes
  • Crème fraîche
  • Ciboulette (pour la sauce à la crème)

Préchauffer le four à 180°.

Laver et essuyer les pommes de terre, les emballer (avec leur peau) dans du papier aluminum, puis les poser dans un plat allant au four ou dans la lèchefrite et enfourner dans le four préchauffé pour 1h/1h15 à 180°. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau et prolonger la cuisson si nécessaire.

A la fin de la cuisson ou 10 minutes avant, faire revenir les lardons à la poêle, couper le fromage en fines tranches.

Une fois les pommes de terre cuites, les sortir du four et régler ce dernier sur 210°, les déballer (attention c’est chaud !), les reposer dans le plat, la lèchefrite ou mieux encore dans des plats individuels. Inciser le dessus, mettre 1 càc de crème fraîche et répartir sur chaque pomme de terre les lardons et le fromage.

Enfourner à 210° le temps de faire fondre et gratiner !

Déguster accompagnées d’une salade verte !

Petite sauce à la crème et à la ciboulette : dans un ramequin, mettre 1 à 2 cac de crème fraîche par personne. Battre la crème puis ajouter des brins de ciboulette ciselés (1 cac rase pour 1 cac bombée de crème fraîche). Bien mélanger. Déguster avec le reste de pomme de terre si vous avez mangé tout le fromage !

« Endives au jambon » (revisitées pour les enfants)

« Beurk ! les endives au jambon c’est pô bon ! » Bah oui, les endives c’est amer et les enfants n’aiment pas trop les aliments amers. Voici une recette testée sur mes propres enfants ! Ils ne raffolent toujours pas mais cela passe mieux ! Il est plus facile de manger un petit bout d’endive qu’un gros bout d’endive (amère) même enrobée de béchamel. C’est donc un meilleur équilibre entre l’endive et la béchamel qu’il faut leur proposer.

La recette est donc identique à l’originale sauf que les endives sont émincées et le montage se fait par couches (endive/jambon/béchamel/endive/jambon/béchamel/fromage).

Une fois qu’ils se seront habitués au goût spécial de l’endive, ils pourront passer à de (très) petites endives enroulées de jambon, nappées de béchamel et de fromages gratinés. Personnellement, je préfère la recette originale. Donc la prochaine fois, je ferai 2 plats différents : un pour les grands et un pour les enfants. Mais c’est une bonne solution d’apprentissage des papilles.

Endives au jambon pour les enfants :

Ingrédients :

  • 4 à 6 endives
  • 4 tranches de jambon
  • fromage râpé
  • béchamel :
    • 75 cl de lait
    • 60g de beurre
    • 60g de farine
    • Sel & Poivre

Nettoyer les endives, couper les extrémités et retirer à l’aide d’un économe la partie dure. Les cuire 20 à 30 minutes au cuit vapeur. Les égoutter et les laisser refroidir.  Couper le jambon en morceaux plus ou moins grands. Une fois refroidies, émincer les endives en fines tranches. Réserver.

Préparer la béchamel : faire chauffer le lait dans une casserole (attention au lait qui déborde !). Dans une autre casserole, faire fondre le beurre puis ajouter la farine en mélangeant avec une cuillère en bois. Incorporer d’un coup le lait bouillant et mélanger sans cesse avec un fouet jusqu’à épaississement. Saler et poivrer.

Préchauffer le four à 210°.

Montage : couvrir le fond du plat avec la moitié des endives émincées, ajouter la moitié du jambon et napper de la moitié de béchamel.

Recommencer dans le même ordre, reste des endives, jambon, béchamel. Finir avec une couche de fromage râpé.

Enfourner pendant une vingtaine de minutes le temps que ça gratine bien. Déguster !

Bon appétit !

Le Goulash, le mijoté hongrois !

L’hiver dans ma cuisine, la reine c’est ma cocotte en fonte où mijotent de bons petits plats ! D’ailleurs, les enfants se lèchent les babines dès qu’ils la voient ! J’y prépare de nombreux plats dont le goulash, un plat mijoté d’origine hongroise à base de viande de boeuf, de légumes et d’épices, sujet à de nombreuses variantes.

A la base, la recette est accompagnée de pommes de terre mais au fil des années, j’ai pris des libertés avec la recette et l’accompagne plutôt de pâtes ou de semoule (à laquelle, j’ajoute même des pois chiches). Souvent, je double les proportions pour faire 2 repas en changeant l’accompagnement.

Ingrédients :

  • 600 g de bœuf (paleron, jumeau…)
  • 1 oignon ou 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 1 boîte de tomates pelées (400g)
  • 1 à 2 cac de concentré de tomates
  • 2 à 3 cac de paprika
  • 1 cac rase de cumin
  • Sel & Poivre
  • 1 poivron

Accompagnement au choix :

  • pommes de terre
  • pâtes
  • semoule
  • semoule & pois chiches

Couper la viande en cubes, émincer l’oignon et l’ail, couper le poivron en lanières.

Faire revenir l’oignon et l’ail dans un peu de beurre et d’huile jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Réserver.

Faire dorer la viande en 1 ou 2 fois sur feu vif. Baisser sur feu moyen et remettre la viande, l’oignon, l’ail dans la cocotte. Ajouter la boîte de tomates pelées et son jus. Conserver la boîte de conserve, elle va servir de mesure pour l’eau. Saupoudrer de paprika. Saler et poivrer.

Laisser mijoter quelques instants et ajouter 1/2 à 1 boîte d’eau selon si vous voulez beaucoup de sauce et 1 à 2 cac de concentré de tomates. Saupoudrer de cumin (attention, trop de cumin rend le plat désagréable voir immangeable donc y aller doucement quitte à en rajouter à la fin). Enfin ajouter les lanières de poivrons.

Quand ça bouillonne, baisser sur feu doux et laisser mijoter 2 heures.

Vérifier l’assaisonnement et ajuster si nécessaire.

Servir accompagner de :

  • pommes de terre coupées en petits quartiers à inclure dans le plat en même temps que les poivrons. Pousser sur feu moyen sinon les pommes de terre ont tendance à être dures.

  • des pâtes de type torsades

  • de la semoule à laquelle vous pouvez ajouter des pois chiches, ces derniers étant à incorporer dans le plat mijoté en même temps que les poivrons.

Bon appétit !

Curry de poulet et sa sauce sucrée salée « pomme-banane »

Si je devais choisir un plat à emmener sur une île déserte se serait sans aucun doute ma cocotte en fonte ! J’adore les plats mijotés et je ne suis pas la seule, dès que mes enfants l’aperçoivent ils se lèchent les babines ! Pour eux, tout ce qui cuit dedans est bon !

Si vous n’avez pas de cocotte en fonte, vous pouvez parfaitement préparer cette recette dans une sauteuse.

Même si je ne suis pas forcément une fan des plats sucrés/salés, je trouve que l’association des fruits et du curry fonctionne à merveille.

Curry de poulet & sa sauce sucrée-salée aux pommes et à la banane :

Ingrédients :

  • 500g de blancs de poulet (ou de sauté de porc)
  • 1 grosse échalote
  • 2 pommes
  • 1 banane
  • Sel & Poivre
  • 2 cac de curry
  • 1 cas de crème fraîche épaisse

Couper le poulet en cubes. Éplucher l’échalote, les pommes et la banane. Émincer l’échalote, couper les pommes en dés et la banane en rondelles.

Faire revenir l’échalote dans un peu d’huile et de beurre jusqu’à ce qu’elle devienne translucide. Retirer et réserver.

Faire dorer le poulet. Remettre l’échalote, ajouter les morceaux de pommes et les tranches de bananes dans la cocotte en fonte. Saupoudrer de curry, mélanger et ajouter + un verre d’eau (maximum à mi hauteur, pour avoir assez de sauce mais qui ne soit pas trop de la flotte).

Saler & poivrer et laisser mijoter 45 minutes. Juste avant de servir, ajouter la crème fraîche.

Accompagner de riz ou de coquillettes. Vous pouvez augmenter les quantités pour en avoir pour le lendemain, c’est un plat qui se réchauffe très bien.

Bon appétit !

Diots de Savoie fumés – Sauce échalotes et vin blanc

En cuisine, il y a 3 saisons : l’Été où cuisiner rime avec plats froids, grillades et crudités, l’Hiver avec ses plats chauds, mijotés, gratinés… et la saison intermédiaire au printemps où c’est compliqué car on en a assez des plats d’Hiver et il ne fait pas encore assez chaud pour les plats d’Été.

Ma saison préférée étant l’Hiver bien sûr car il y a une multitude de petits plats simples et délicieux à faire au quotidien !

En voici un qui demande peu de préparation et une cuisson relativement courte et peu de surveillance.

Diots

Diots de Savoie fumés / Sauce aux échalotes & vin blanc :

Ingrédients :

  • 4 diots de Savoie fumés
  • 2 échalotes moyennes
  • Vin blanc
  • Farine
  • Sel & Poivre

Dans une petite poêle, faire revenir les échalotes coupées en petits morceaux dans un peu de beurre. Les réserver puis faire dorer les saucisses.

Remettre les échalotes, saupoudrer d’1 à 2 cuillères à soupe de farine.

Farinage

Verser le vin blanc jusqu’à moitié. Mélanger.

Diots

Couvrir avec un couvercle. Laisser cuire 20/30 minutes. Rajouter du vin si nécessaire.

Servir avec des pommes de terre en robe des champs ou cuites à la vapeur.

Napper les pommes de terre avec la sauce aux échalotes.

Bon appétit  !

Pizza Baguette aux fromages !

J’ai toujours 2 baguettes de Tradition dans mon congélateur et du coulis de tomates dans mon placard. Il suffit que j’ai assez de fromages pour faire des « Pizzas Baguettes » au dîner. Les enfants adorent ! C’est parfait pour un soir où l’on rentre tard et que l’on n’a pas préparé un plat à réchauffer. J’ai testé avec des baguettes mais celles-ci durcissent à la cuisson contrairement à la baguette de tradition. C’est cette version que je fais le plus souvent mais vous pouvez diminuer ou non la quantité de fromages et ajouter d’autres ingrédients tels que des lardons ou des anchois, des chipolatas ou merguez coupées en rondelles… Pour cela suivez vos goûts, vos envies et les ingrédients de vos pizzas préférées !

Pizza Baguette

Ingrédients :

  • 2 baguettes de Tradition
  • 25 cl de coulis de tomates
  • Fromages
    • 1/2 Camembert
    • 1/2 Rouy
    • Bûche de Chèvre (4 tranches)
    • Conté ou gruyère
  • Herbes de Provence
  • Olives noires ou vertes

Préchauffer le four à 210°.

Couper les baguettes en 2 dans leur milieu puis dans la longueur de façon à obtenir 8 morceaux (4 dessus et 4 dessous).

Poser 4 morceaux sur chaque grille du four recouverte de papier aluminium ou papier cuisson.

Répartir le coulis de tomates sur les 8 morceaux.

Saupoudrer d’herbes de Provence.

Disposer les différents morceaux de fromages ainsi que les olives.

Enfourner à 210° pendant 15 minutes.

Pizza baguette

Déguster !