Histoire de cactus !

J’adore les cactus et si en plus, ils ont une histoire c’est encore mieux ! Je trouve que la relation avec une plante ou un objet n’est pas la même selon si ceux là proviennent d’un magasin ou s’ils ont été offerts, trouvés, dénichés, sauvés … C’est le cas de mes nouveaux cactus et succulentes !

  • Les boutures qui m’ont été offertes :

Ces 3 boutures proviennent d’un magnifique cactus d’une dizaine d’année vivant en pleine terre dans un jardin. Son développement prouve qu’il s’y plait bien d’ailleurs le prélèvement est visuellement passé inaperçu !

Les autres boutures proviennent de plantes grasses et d’un cactus vivant dans une véranda orientée plein sud où ils bénéficiaient d’un ensoleillement et de chaleur proche du climat désertique de leurs ancêtres !

De tous, mon préféré est ce petit cactus tout doux que j’ai baptisé « lapinou » ! Comme il est tout petit, il n’a pas bénéficié d’un joli pot mais du plus petit que j’ai trouvé et même dans celui-là je le trouve un peu perdu !

Pour finir avec ceux qui m’ont été offerts, ce n’est pas une bouture qui m’a été donnée mais carrément un plant. Il s’agit d’une succulente sur tige formant une fleur avec au bout de chaque pétale plein de petites fleurs qui en tombant forment de nouveaux plants. J’ai donc 2 plants et déjà de futurs plants. Sur la photo, on peut voir que les mini fleurs encore accrochées aux pétales forment des racines avant de tomber.

  • Les boutures « sauvetage » :

Ces boutures proviennent du même plant, un magnifique figuier de Barbarie voué à une mort imminente car il a juste la malchance de se trouver sur un chantier. Comme il était en bordure du terrain, il n’avait pas encore été arraché mais il était déjà à moitié enseveli. J’ai prélevé 3 têtes pour qu’il puisse continuer à vivre.

J’avais peur des dommages possibles lors du voyage de retour, surtout pour les fleurs sur tiges, mais ils sont tous arrivés sains et saufs dans ma cabane !

Une petite photo de groupe :

Il n’y a plus qu’à espérer qu’ils s’adaptent à leur nouveau climat car point d’extérieur ou de véranda surchauffée pour eux, seulement un intérieur avec un poêle à bois et une baie vitrée plein sud en hiver ! Pour le moment, ils sortent l’après midi dehors sur la terrasse en plein soleil !

J’ai dû rempoter les 3 grands cactus qui s’étaient un peu avachis et j’ai pu constaté que 2 d’entre eux avaient déjà fait de belles racines ! Signe qu’ils se plaisent en Alaska ! :D)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lettre verte !

Sur Instagram, il y a plein de comptes d’artistes, tous plus inspirants les uns que les autres ! Parmi ceux qui me plaisent beaucoup il y a celui de Naomi Bulger (@naomibulger) une australienne qui décore des enveloppes ou des colis en peignant sur du papier craft. Cela s’appelle du mail-art. Elle insère l’adresse du destinataire dans son illustration.

Je vous invite à aller voir son compte Instagram et à visiter son blog de mail art intitulé Naomi Loves où vous pourrez découvrir sa galerie de mail art.

J’ai créé mon enveloppe d’après cette épingle (et oui je crois bien que j’ai attrapé la cactus mania !)

Mon dessin a été réalisé avec des feutres classiques et des posca (points blancs, contours et traits verts) :

J’ai choisi de mettre l’adresse sur un seul pot (Naomi l’aurait dispersée sur tous les pots).

Avec l’adresse et les timbres :

Avec cette lettre verte, je participe au défi « Le 27 c’est Pinterest ». Pour aller voir ce que l’ont fait les autres défieuses, c’est ici !

Un dernier regard sur 2016 : coutures, lectures, recettes…

Un dernier coup d’œil sur 2016 !

Côté Couture, je ne vais pas m’attarder ayant déjà publié deux articles retraçant mes cousettes 2016 et mes 12 Trop-Top. Juste dire que 2016 aura été marquée par :

  • une  deuxième année couture avec 31 réalisations.
  • un défi, celui de coudre 12 vêtements différents avec 1 seul patron le Trop-Top d’Ivanne S (qui fera l’objet d’un bilan)
  • une opération déstockage de jersey consistant à coudre un deuxième vêtement avec la chute d’un premier (but presque atteint 5/7)
  • un challenge, j’ai participé au « Me Made Mars 2016 » consistant à porter une ou plusieurs pièces home made chaque jour du mois et à en publier une photo sur les réseaux sociaux

 

Côté Lecture, outre les romans, j’ai poursuivi mes lectures de bandes dessinées et de mangas découverts en 2015 avec :

 

Côté Recettes, c’est :

  • 7 recettes sucrées :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • 13 recettes salées :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Côté de D comme … :

  • D comme défi « Le 27 c’est Pinterest » (créations d’après nos épingles), pour moi surtout du dessin et de la peinture sur toutes sortes de supports :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Côté Tricot :

Mes débuts en tricot avec mon Trendy Châle

Et maintenant en route pour 2017 avec de nouvelles créations et découvertes !

1 an de Trop-Top !

Il y a un an je me lançais dans un défi un peu fou de coudre 12 vêtements différents à partir d’un seul patron le Trop-Top d’Ivanne S au rythme de 1 par mois. Défi remporté puisque fin décembre, je publiais mon 12ème Trop-Top !

En 2016, j’ai donc cousu 12 Trop-Top (+ 1 hors défi) :

  • 3 tee-shirts (+ 1 hors défi)
  • 3 robes
  • 2 blouses
  • 1 pull
  • 1 sweat
  • 1 gilet
  • 1 chemisier

Petit panorama :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sans surprise ma préférence va aux versions (A et C) pour tissus extensibles puisque j’ai cousu :

  • 8 version A (+1 hors défi)
  • 3 version B
  • 1 version C

Chaque Trop-Top à la loupe :

  • La blouse dos en V boutonné (B) : Premier essai, un peu comme une toile, qui m’a permis de mettre la lumière sur les ajustements à faire. J’adore le tissu, le dos en V et son boutonnage contrastant mais je le porte peu car je ne me sens pas à l’aise dedans. En cause, le dos échancré, la ligne d’emmanchure descendant trop sur le bras et surtout l’encolure trop large, éléments qui ont été pris en compte dans les suivants.
  • Le pull (A) : j’ai modifié le patron (remonté la ligne d’emmanchure, réduit l’encolure (pas assez) et ajusté la taille pour un rendu plus près du corps). Cette maille extensible (un peu lâche et pas très chaude) est hyper confortable et je le porte très régulièrement.
  • Le gilet (A) : Le jersey un peu épais n’est pas le même que les jersey milano utilisés pour mes gilets Cannelle et c’est dommage car il est beaucoup plus raide du coup il est moins confortable, le tombé moins joli et donc moins seyant. De ce fait, je le porte donc beaucoup moins que mes Cannelle.
  • La blouse sans manches (B) : J’ai appliqué à peu près les même ajustements de la version A à la version B pour une petite blouse parfaite que j’ai aimé porter cet été.
  • La robe (A) : C’est sans conteste ma pièce préférée ! Une petite robe toute simple, hyper confortable… portée et reportée au printemps, à l’été, au début de l’automne… Elle n’a pas été rangée avec les affaires d’été pour être prête à porter dès les beaux jours 2017 !
  • Le tee-shirt à empiècement (A) : Un beau tissu fleuri marié à une dentelle blanche porté tout l’été.
  • La robe de plage (A) : Vu mon coup de cœur pour ma robe marinière, j’ai ressorti le patron pour me faire une robe de plage dans un jersey marin léger, auquel j’ai adapté le dos dénudé et noué de la robe May de La Maison Victor.
  • Le tee-shirt de rentré (A) : Jamais 2 sans 3 … adaptations de cols. Le pull Aster de La Maison Victor me faisait de l’œil depuis quelques temps mais pas assez de tissu pour faire les manches du coup le projet était en attente d’une solution dans ma tête… Comme c’était le col qui me plaisait dans ce pull, l’idée a fait son chemin jusqu’au Trop-Top. Beaucoup porté à l’automne.
  • Le chemisier (B) : J’ai suivi le tuto d’Ivanne à la lettre, du coup il est large à mon goût et donc si je veux le porter au printemps prochain, il va falloir que je le reprenne aux manches (trop larges) et que je l’ajuste sur les côtés car je n’aime pas ce côté trop large, j’aime les vêtement ajustés.
  • Le tee-shirt drapé (C) : Porté sous mon gilet Cannelle noir avec un pantalon noir, c’est une de mes tenues préférées de cet hiver !
  • Le sweat (A) : Adopté lui aussi ! Un joli motif me faisant penser à la neige mis en valeur avec un pantalon noir. Très confortable.
  • La robe de réveillon (A) : Un joli tissu, de jolis décolletés devant derrière pour finir en beauté ce défi. Il est clair que les occasions sont un peu limitées et réservées à des soirées festives ou un peu habillées mais je la porterai plus que pour les 2 réveillons.
  • Le Trop-Top basique – hors défi (A) : cousu pour aller avec mon pull à paillettes, je le porte avec beaucoup d’autres vêtements.

Certains sont beaucoup plus portés que d’autres (versions A et C contre version B).

Je suis contente d’avoir tenu sur la longueur (en même temps en tant qu’organisatrice je ne pouvais pas vraiment faire autrement) car 1 an de défi c’est long et un peu contraignant (timing, organisation, tissus à trouver car pas toujours vendus chez mon marchand…).

Ce défi m’a permis de me frotter aux adaptations pour obtenir un patron à mon goût ou inclure des détails d’autres patrons, d’enrichir ma garde-robe de 12 pièces variées, d’affiner mes goûts en terme de formes et de matières. Mais de persévérer car je crois que sans ce défi en commençant par ma blouse au dos boutonné, je crois que je serais restée sur l’idée que le Trop-Top n’était pas fait pour moi et je n’aurais pas cherché à faire des adaptations.

En conclusion, ce défi m’a apporté et appris beaucoup !

Pour relire les articles du défi, c’est ici !

Un Trop-Top pour le réveillon !

Pour terminer en beauté le défi « 2016 en Trop-Top », il fallait coudre un Trop-Top de fêtes. Qui dit fêtes, dit tissu qui brille, donc j’ai choisi un jersey noir à paillettes pour réaliser une robe Trop-Top à manches courtes, idéale pour les réveillons mais aussi pour toutes les soirées un peu habillées et festives de l’année 2017 !

Au départ, je voulais faire une robe drapée mais le tissu n’avait pas les qualités requises, trouvant ma robe marinière Trop-Top trop sage j’ai repensé à ma robe de plage Trop-Top et à son dos noué. Je suis donc partie pour une robe Trop-Top avec l’encolure de la robe May de la Maison Victor.

Mais au moment de couper mon tissu, un moment d’inattention… l’encolure dos très échancrée a été découpée sur le devant de la robe… j’ai cru ma robe foutue ! J’ai tout rangé avant de faire une autre boulette, puis à tête reposée, j’ai vu que l’encolure en U bien que moins jolie était portable, j’ai pu sauver ma robe.

Voilà, le défi « 2016 en Trop-Top » est fini ! Je vais préparer un petit article bilan de ce défi qui m’a permis de coudre 12 vêtements avec 1 seul patron.

Je vous souhaite un bon réveillon de la Saint Sylvestre et je vous dis à l’année prochaine !

Patrons : TROP-TOP d’Ivanne S– Version A –Taille 32/34/38  – Patron pdf à télécharger Femme (du 32 au 54) ou Fille (du 1 au 12 ans) + encolure de la robe May du magazine La Maison Victor (Edition 4 juillet-août 2016) – taille 38 – (existe du 34 au 56)

Fourniture : jersey noir à paillettes  (Mondial Tissu)

Modifications : ligne d’épaule prolongée, devant et dos allongés pour en faire une robe légèrement trapèze, ajustement de l’ensemble sur plusieurs tailles (32/34/38) et encolure dos de la robe May sur le devant (suite à une erreur de coupe) et le dos.

Petits bonheurs : lever et coucher du soleil !

La nature est très généreuse, c’est pourquoi elle nous offre souvent des petits bonheurs ! J’ai eu envie de les capturer et de les partager avec vous !

Mercredi matin quand j’ouvert ma porte d’entrée pour partir travailler, j’ai découvert un magnifique lever de soleil et des couleurs magnifiques dans le ciel ! Jeudi matin idem et je me suis dit « demain matin je sors mon appareil photos ». Et en fin d’après-midi, le hasard a fait que j’ai promené mon chien au moment du coucher du soleil. Même réflexion, je décide de promener mon chien le lendemain à la même heure en emmenant mon appareil. Il n’y avait plus qu’à espérer que le soleil soit aux rendez-vous !

Et le soleil a honoré ces rendez-vous et a reçu en retour toute ma gratitude !

Peut-être aurez-vous la chance de voir un lever ou un coucher du soleil ce week-end aux environs de 8 heures ou de 17 heures, sinon vous pourrez toujours venir ici profiter des miens !

Lever du soleil :

Coucher du soleil :

Celui ci-dessus me fait penser au générique d’Autant en emporte le vent !

Bon week-end à vous !

Un sweat Trop-Top !

Pour cet avant dernier défi de « 2016 en Trop-Top » le thème était de coudre un sweat Trop-Top, un sweat moelleux en molleton avec du bord côte aux hanches, aux poignets et à l’encolure.

Je suis partie à la recherche du molleton idéal…et je suis redescendue de mon nuage les mains vides n’ayant ni envie d’un sweat coloré uni ou d’un sweat à motifs enfantins. Une visite chez mon marchand de tissus habituel qui ne vend pas vraiment de molleton pour voir ce qu’il avait à me proposer comme alternative au molleton et me voilà repartie avec une maille tricot à motifs dont l’envers pourra servir à faire des bandes contrastantes.

Ce beau tissu était destiné à me coudre un sweat sinon je me serai bien cousu un gilet Cannelle ou une robe !

J’ai repris le patron que j’avais modifié pour réaliser mon Trop-Top basique noir auquel j’ai adapté une encolure ronde dégagée, raccourci un peu les manches et le bas. J’ai coupé mes pièces sauf les bandes de poignets et des hanches que j’ai calculées une fois le sweat monté pour avoir la bonne longueur au bas et aux manches.

Voici mon sweat Trop-Top pas du tout sportif mais tout à fait boulot compatible :

Le 30 décembre je vous présenterai mon 12ème et dernier Trop-Top de l’année : un Trop-Top de fêtes !

Patron : TROP-TOP d’Ivanne S – Version A – Taille 32/34/38 – Patron pdf à télécharger Femme (du 32 au 54) ou Fille (du 1 au 12 ans)

Fourniture : maille noire et blanche à motifs vagues (Eurotissu), aussi utilisée sur l’envers pour les bandes d’encolure, de poignets et de hanches

Modifications :  j’ai fait les manches en taille 34, la poitrine en 34 en élargissant jusqu’aux hanches à 38, j’ai modifié l’encolure pour faire sweat (encolure ronde dégagée) et ajouté des bandes aux poignets et aux hanches.