Vitamine !

Une fin d’année scolaire très chargée, des vacances bien méritées, un temps caniculaire et des travaux m’ont éloignée de ma MAC pendant deux longs mois !

J’ai repris ma cousette là où je l’avais laissée deux mois plus tôt c’est à dire quasiment terminée. Il ne manquait que la pose du biais aux emmanchures et des boutons pressions. Heureusement que nous avons un bel été indien sinon elle serait hors saison !

Il s’agit de la chemise « Vitamine » le dernier patron d’Ivanne S ou devrais-je dire le pack permettant de réaliser une multitude de chemises multi-saisons à la coupe droite et semi-ajustée en variant le type de manches et de cols.

Les dessins techniques donnent une idée de la multitude de possibilités :

Vitamine version

Ivanne Soufflet idées bonus patron Vitamine Ivanne S robe découpe en V

Je l’ai acheté à sa sortie contrairement à beaucoup de couturières qui ont attendu d’être convaincues par les premières réalisations. En cause, l’originalité du modèle avec ses pinces poitrine en forme de V au niveau de la patte de boutonnage. Ses pinces seront plus ou moins visibles selon si le tissu est uni, chargé ou rayé.

Pour ma première version, j’ai choisi de réaliser une chemise basique pour vérifier la taille et détecter d’éventuels ajustements, soit une version sans manches ni mancherons avec juste un pied de col.

Pour commencer, j’ai pris soin de bien prendre mes mesures qui par chance correspondaient pile poil à celle du patron, aucun ajustement à réaliser que ce soit au niveau de la taille ou des pinces poitrine.

Pour le tissu, j’ai utilisé un tissu acheté pour un projet précis mais qui faute de ne pas avoir été cousu dans la foulée, avait été abandonné car il ne me tentait plus tant que ça après réflexion. Cette version test tombait à pic pour enfin utiliser ce tissu graou !

Pour la réalisation, il suffit de suivre les instructions de montage proposées en version complète (pour les débutantes) ou en version résumée (pour les couturières plus expérimentées). Dans les 2 cas, il s’agit d’un pas à pas proposant des explications et des schémas très détaillés.

Pour mes prochaines versions, je pense revoir et modifier la méthode de montage du pied de col et de la patte de boutonnage car la méthode proposée offre une finition parfaite au niveau du bas de la patte de boutonnage mais utilise deux piqûres sur toute la hauteur de la patte de boutonnage avec un rendu moyen selon le tissu et le fil utilisés.

La version sans manches est finie avec une parmenture à laquelle j’ai préféré la pose d’un biais tout comme j’ai préféré poser des boutons pressions plutôt que faire des boutonnières.

A l’essayage final, je me suis dit que juste un pied de col n’était pas une bonne idée pour moi qui n’aime pas être serrée au cou. Mais après la première journée, cette impression car je peux quand même glisser 2 doigts entre mon cou et le col, a presque disparue.

J’avais un gros doute sur la compatibilité tissu synthétique et chaleurs estivales mais après l’avoir portée la semaine dernière où il faisait 29°, j’ai été étonnée du confort tissu/patron. Par contre, mon intuition me dit que le tissu va s’abîmer très vite, que les coutures vont s’effilocher comme souvent avec un tissu synthétique et que cette première Vitamine aura par conséquent une durée de vie très limitée, ce qui est bien dommage.

Ma Vitamine graou :

version basique de la chemise Vitamine Ivanne S sans manches ni mancherons pied de col patron Ivanne Soufflet

Version basique du chemisier Vitamine d'Ivanne Soufflet couture

Si ma MAC est de nouveau accessible, je pense malheureusement n’avoir que peu de temps à lui consacrer au cours des prochaines mois semaines. Je me suis toutefois fixer l’objectif de coudre au moins un projet simple et rapide par mois pour atténuer ma frustration et combler mes besoins

Prochain sur ma liste, même s’il sera pour le coup totalement hors saison : le deuxième tee-shirt de mon duo couture avec Flo !

Patron : Chemise « Vitamine » d’Ivanne S – Taille 38 – Patron pdf à télécharger Femme (du 32 au 54) – Version B (encolure avec pied de col) sans manches.

Modification : pose d’un biais aux emmanchures au lieu de la parmenture prévue au patron.

Fournitures : Tissu léopard (La Maison d’Ursule) – Entoilage thermocollant (pied de col et patte de boutonnage) – Biais satiné noir (emmanchures) – Boutons pressions plastiques  Ø 12 mm noirs.

Les petits pas du Colibri : le shampoing !

A petits pas de Colibri, je continue vers mon objectif de zéro déchet dans ma salle de bain. J’ai déjà remplacé mon gel douche par un savon qui en plus de nettoyer et d’hydrater mon corps me sert de mousse de rasage et adopté un déodorant solide bien plus sain et surtout bien plus efficace qu’un déodorant en stick. Si ces deux changements ont été faciles, cela n’a pas été le cas lorsque j’ai voulu troquer mon shampoing liquide contre un shampoing solide.

Ne cherchez pas de shampoing solide en supermarché, vous ne les trouverez qu’en magasins bio ou sur internet. Ne vous attendez pas non plus à une large gamme car celle-ci se résume en général à 3 produits selon le type de cheveux (secs, normaux ou gras).

Les shampoings solides se présentent sous forme de pains, demi-sphère ou comme le mien en cannelé qu’il faut frotter sur cheveux humides. Selon leur pourcentage de tensio-actif, ils moussent plus ou moins. Plus le taux est élevé, plus ils moussent ce qui est souvent le cas pour ne pas déconcerter les utilisateurs qui ont l’habitude des shampoings qui moussent. Cependant, un taux élevé aura tendance à assécher le cuir chevelu à long terme. Afin d’éviter ce désagrément, il est préférable de ne pas trop frotter !

Vouloir remplacer mon shampoing dermatologique spécial pour cuir chevelu hyper sensible (sujet aux irritations et aux démangeaisons au moindre stress ou contrariété ou dès utilisation d’un shampoing dit classique) était risqué et a priori voué à l’échec.

Cela aurait surement été le cas si je n’étais pas un brin obstinée persévérante mais aussi parce que après avoir testé le shampoing solide, le rendu de mon shampoing liquide ne me satisfaisait plus totalement. Mes cheveux graissaient plus vite et étaient plus raplapla.

Après 3 essais, j’étais sur le point de me résigner quand j’ai trouvé le shampoing solide au chocolat pour cheveux normaux dont j’avais entendu beaucoup de bien mais jamais acheté car vendu en édition limitée très ponctuellement au cours de l’année. Bingo ! C’est le shampoing solide qui convient à mon cuir chevelu. Je l’utilise depuis 9 mois et il me satisfait pleinement. A noter, que cet été j’ai testé le shampoing au pin sylvestre de la même marque pour cheveux normaux mais mon cuir chevelu s’est rebellé ! Je crois que ce coquin est accro au chocolat !

Il m’aura donc fallu plus de 6 mois et 4 tests (5 si l’on compte celui au pin) pour trouver celui qui convient à mon cuir chevelu et à mes attentes en terme de rendu. Mes cheveux sont plus souples, ont plus de volume, graissent moins vite. Avec mon shampoing liquide, je devais laver mes cheveux tous les 2 à 3 jours pour qu’ils soient propres et là je peux ne pas les laver pendant une semaine sans donner l’impression d’avoir les cheveux sales ou gras, ils sont justes moins brillants et un peu plus foncés. Je les lave en moyenne tous les 5 jours.

Naturellement, cet été je suis partie en vacances avec mes cosmétiques solides que j’ai transportés grâce aux petites bourses de transport que j’avais cousues pour partir en vacances cet hiver !

bourses-100%-récup-transport-cosmétiques-solides

Sur place, je les ai posé entrouvertes pour que mes cosmétiques solides soient accessibles et qu’ils puissent sécher entre deux utilisations.

bourses-imperméables-zéro-déchet

Pour résumer, le shampoing solide est :

  • plus sain : sa composition est 100% d’origine naturelle et sans sulfates.
  • plus efficace : un lavage tous les 5 jours en moyenne contre tous les 2 à 3 jours avec un shampoing liquide.
  • plus écologique : un shampoing solide équivaut à 2 bouteilles de shampoing liquide cela fait donc 4 bouteilles en plastique en moins à incinérer ou à enfouir par an.
  • zéro déchet : son emballage cartonné est compostable.
  • facile à utiliser : bien mouiller ses cheveux, frotter le shampoing solide sur son cuir chevelu, masser et rincer.
  • facile à conserver : à poser sur un porte-savon ou à glisser dans un filet de lavage accroché dans la douche afin qu’il sèche entre deux utilisations.
  • facile à emporter en vacances ou au sport : des petits pots spéciaux sont vendus mais l’on peut fabriquer une petite bourse ou recycler un vieux de crème par exemple.

Grâce aux petits pas du Colibri, ma poubelle s’est encore allégée !

Attention : certains shampoings solides contiennent des huiles essentielles, leur utilisation est alors déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 3 ans. Le shampoing au chocolat n’en contient pas.

Où acheter un shampoing solide : en magasin bio ou sur internet.

A bientôt pour d’autres petits pas du Colibri !