Gilet Ottobre gris lurex !

En passant devant un rouleau de maille grise chinée, j’ai tout de suite pensé au gilet que j’avais repéré dans le dernier magazine Ottobre Design. Ce gilet avec un devant drapé et une ceinture composée de 3 pièces cousue dans les coutures de côté étant une bonne alternative pour changer de mes nombreux gilets Cannelle.

Ce gris clair chiné bien lumineux, effet renforcé par la présence du fil lurex, est parfait pour illuminer une tenue noire à la mauvaise saison.

Une cousette sans difficultés, juste un moment délicat pour retourner sans faire de trous dans la maille les morceaux de la ceinture que j’ai cousu pliés en 2 endroit contre endroit et non pliés en 3 sur l’endroit comme préconisé par le magazine.

Si j’avais su, je ne l’aurai même pas cousue puisque je l’ai retirée ! Nouée ou les morceaux pendants cela ne me plaisait pas du tout et c’est bien mieux sans.

Place aux photos :

Patron : Cardigan « Floaty Front » (n° 17) du numéro 5/2017 (Femme Automne/Hiver) d’Ottobre Design – Taille 40 (existe du 34 au 52) – Niveau débutant
Fournitures : maille grise chinée avec fil lurex (Tissus des Ursules) – Élastique transparent Framilastic (renfort épaules)

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une robe pour attendre le printemps !

Cette robe, c’est d’abord une histoire de tissu, une maille tricot légère et synthétique dans les tons bleu marine et blanc avec une touche de rouge. Repéré une première fois, oublié, revu une deuxième fois et enfin acheté après avoir trouver le patron pour en faire une robe !

J’ai donc passé en revue tous mes patrons de robe, j’ai hésité un instant avec la robe Lora de La Maison Victor pour finalement opter pour une robe Ottobre. Il s’agit du modèle n° 12 du dernier Ottobre (Automne-Hiver 2016), une robe en jersey intitulée « Jazzy Jacquard » avec des pinces poitrine et une découpe aux épaules qui fait penser à une encolure américaine.

Côté technique avec Ottobre, il vaut mieux avoir déjà cousu un modèle du même genre car il n’y a pas de pas à pas, ni de schémas, il n’y a que du texte. De plus, il faut bien différencier le paragraphe « techniques de construction » et ceux « couture » car dans la technique de construction il est écrit qu’il faut piquer les bandes de finitions (épaules) devant et derrière et dans la couture il faut piquer la bande de finition dos, assembler les pièces dos et devant puis finir la bande de finition devant. Moi, j’ai piqué mes bandes de finitions sur l’encolure dos et sur l’encolure devant. Du coup, impossible de coudre endroit contre endroit ces 2 pièces ! Comme je n’ai pas compris leur méthode, je n’ai pas décousu et j’ai cousu ensemble mes pièces pour obtenir un rendu identique. Je n’ai toujours pas compris … et c’est un peu ennuyeux car certains modèles (un chemisier, un pantalon …) me plaisent mais je sais que je n’ai pas les connaissances techniques pour les coudre alors qu’avec un pas à pas cela roulerait tout seul !

Au niveau de la taille, il fallait juste coudre un élastique transparent pour la renforcer mais à l’essayage j’avais l’impression d’être vêtue d’un sac à patates, impression confirmée par l’expression de ma fille. Du coup, j’ai posé un élastique pour resserrer la taille. Cela forme des fronces non prévues mais cela n’est pas disgracieux. Je pense que cela doit venir de mon tissu qui n’a pas les mêmes qualités que le jersey préconisé et qui a tendance à se distendre.

Place aux photos :

Zoom sur l’encolure « américaine » et le motif du tissu :

Cette petite robe classique et très confortable est parfaite pour attendre le printemps. Je pense qu’elle va être portée et reportée en cette fin d’hiver et au début du printemps, en jouant sur l’épaisseur du collant.

Patron : Robe en Jersey – Modèle n° 12 « Jazzy Jacquard » du magazine Ottobre design n° 5/2016 – Taille 40 (du 34 au 52 marges de couture non comprises)

Fournitures : Tissu maille bleu marine à motifs blancs et rouges (Eurotissus) – Elastique (4,5 mm).

Une petite jupette !

Une petite jupette … donc pour ma fille ! Normalement, on présente un « A bas les chutes » après la pièce principale mais dans le cas présent cette dernière est coupée mais pas encore cousue. Dans un premier temps, elle a attendu le rachat du tissu qui manquait pour une pièce, puis elle s’est fait doubler par d’autres projets et maintenant qu’il fait trop chaud pour la porter, elle va attendre l’automne !

Comme j’ai dû racheter 1 mètre de tissu pour n’utiliser que 25 cm de large, j’ai cherché un projet de petite taille pouvant rentrer dans ce coupon de 115 x 100. En feuilletant mes magazines Ottobre design enfants, j’ai trouvé la jupe « Tangent ».

J’étais partie pour coudre une taille 170 cm car ma fille fait 1 m 65 voire un peu plus mais j’ai quand même voulu vérifier la taille car elle est plutôt fine. Heureusement car en gabarit elle fait 158 cm. J’ai décalqué un 164 cm car je voulais qu’elle puisse la porter encore l’hiver prochain et en me disant qu’il sera toujours possible de réduire un peu si c’était vraiment trop grand.

Pas de difficultés particulières, à part la couture des plis de devant. Les instructions indiquent de coudre les plis comme sur le schéma sauf que celui ci fait quelques centimètres et la partie des plis quelques millimètres ! J’ai donc fait à ma sauce.

Cette petite jupe est entièrement doublée ce qui m’a permis de coudre ma première doublure. Normalement, les boutons de devant sont des boutons cousus mais faute d’en avoir trouvé 4 coordonnés avec le tissu, j’ai posé 4 boutons pressions gris identiques à celui de la ceinture.

Initialement, la ceinture était taillée dans le tissu principal mais je n’avais taillé qu’une bande au lieu de 2. J’ai donc cherché un tissu dans mon stock pour faire l’intérieur et trouvé une ancienne blouse de ma fille dans les mêmes tons. Comme je trouvais l’ensemble harmonieux, le tissu est devenu ceinture.

La jupette portée :

Patron : Minijupe en velours – Modèle n° 34 « Tangent » du magazine Ottobre design n° 4/2013 – Taille 164 (du 128 au 170 marges de couture non comprises)

Fournitures : Velours vieux rose, fermeture éclair invisible grise, 5 boutons pressions gris et tissu à fleurs dans les mêmes tons (récup d’une blouse du commerce trop petite)

Me Made Mars 2016 : le bilan !

Petit bilan de ces 5 semaines de tenues Home Made avant de refermer la page sur le Me Made Mars 2016 ! D’abord, les 31 tenues en photos :

memademars2016 semaine1

memademars2016 semaine2b

En mars, j’ai porté « toute » ma garde-robe Home Made d’hiver (en même temps je ne couds que depuis un peu plus d’un an) soit 25 pièces différentes dont :

  • 13 tee-shirts
  • 3 robes
  • 3 gilets
  • 2 jupes
  • 2 blouses
  • 1 pull
  • 1 veste

qui ont été cousues avec des patrons de :

  • Deer and Doe (8 pièces / 3 patrons dont 1 gratuit*)
    • 5 tee-shirts Plantain*
    • 1 tee-shirt Ondée
    • 1 robe Plantain*
    • 1 jupe Châtaigne
  • Christelle Beneytout (6 pièces / 4 patrons dont 1 gratuit*)
    • 2 gilets Cannelle
    • 2 tee-shirts Badiane*
    • 1 tee-shirt Carvi
    • 1 robe CardaMom
  • Ivanne S (4 pièces / 1 patron)
    • 1 tee-shirt Trop-Top
    • 1 blouse Trop-Top
    • 1 pull Trop-Top
    • 1 gilet Trop-Top
  • La Maison Victor (4 pièces / 3 magazines)
    • 1 robe Kyoto
    • 1 blouse Pam
    • 1 jupe Trixy
    • 1 veste Cheri
  • mcpb (2 pièces / 1 patron gratuit*)
    • 2 tee-shirts Loose*
  • Ottobre design (1 pièce / 1 magazine)
    • 1 tee-shirt Monday Basic

Côté coloris, 2 couleurs de base le noir et le bleu, des touches de couleurs vives, des imprimés surtout des fleurs.

Pour moi ce Me Made Mars n’a pas été un challenge puisque je portais déjà du Home Made tous les jours. Le challenge a plutôt été de prendre chaque jour une photo et la mettre en ligne ! Merci d’ailleurs à mes photographes :D) !

Mes constats : je suis sûre que mes tenues ont été plus variées et plus réfléchies qu’en temps normal. Toutes les pièces ont été sorties et certaines ont été moins mises que d’habitude. J’en conclus donc que ma garde-robe est bien remplie et que si je veux porter régulièrement mes vêtements il faudra maintenant encore plus réfléchir aux pièces à coudre, à leur nécessité si je ne veux pas que certaines dorment dans mon dressing ou ne sortent que quelques fois. J’aime porter des vêtements confortables et mes tenues photographiées préférées sont celles où je suis en jupe ou en robe donc je vais privilégier encore plus le jersey et les matières contenant de l’élasthanne et me coudre plus de robes et de jupes.

Mes besoins : de nouvelles jupes allant avec mes hauts, de nouvelles robes et surtout des vestes pour compléter et remplacer à terme celles du commerce.

En conclusion : comme ma garde-robe d’hiver est déjà bien remplie et que celle de la belle saison ne l’est pas du tout (9 pièces seulement), je vais dès à présent arrêter de coudre des pièces chaudes (à quelques exceptions près) et me consacrer à coudre des pièces légères même si je dois patienter un peu pour pouvoir les porter !

Pour finir, un petit panorama des 31 tenues :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà, je referme la page de ce Me Made Mars 2016 et je reviens très vite avec une lecture et une recette qui ont été un peu délaissées ici au mois de mars !

Me Made Mars 2016 #1

Petit récapitulatif de cette première semaine de « Me Made Mars 2016 » : 7 pièces Home Made en 6 jours ! Avec 1 gilet, 1 pull, 1 robe, 1 jupe et 3 tee-shirts. Côté patrons : 1 Ottobre design, 1 Ivanne S, 2 Christelle Beneytout et 3 Deer and Doe. Niveau coloris : 5 pièces sombres et 2 colorées !

Les tenues de la semaine :

memademars2016 semaine1

 

  • Jour 1 – mardi 1er mars :

Pour commencer ce Me Made Mars 2016, je n’ai pas pris une tenue au hasard dans ma penderie mais choisi de porter la première pièce que j’ai cousue. Il s’agit du gilet Cannelle (celui par qui tout à commencé !) réalisé dans un jersey Milano gris. Ma tenue est identique à celle portée la première fois que j’ai mis ce gilet. J’avais choisi de le faire en gris pour aller avec ce tee-shirt.

Dans mon dressing, il n’y a que 2 tee-shirts qui vont avec ce gilet, celui-ci et mon Plantain à motifs gris, blancs et noirs. Je le porte donc que quelques fois par mois.

memademars2016 jour 1

Gilet Cannelle (Christelle Beneytout)

  • Jour 2 – mercredi 2 mars :

Un petit rayon de soleil m’a permis de prendre la photo en extérieur. Sous ma veste en jeans, je porte ma robe Plantain (on la voit mieux) en jersey Milano noir. C’est la première robe que j’ai cousue, il y a un an maintenant. Ce n’est pas une robe Babydoll car la jonction du buste et de la jupe se fait au niveau des hanches.

Je la porte très régulièrement, une fois par semaine (si le temps le permet ou un peu moins sinon), car elle est très confortable et chaude.

memademars2016 jour 2

Robe Plantain (Deer and Doe)

 

  • Jour 3 – jeudi 3 mars :

Alors celui-là, vous allez le voir toutes les semaines ! Il s’agit de mon dernier Plantain et donc c’est mon chouchou du moment ! Il a des manches 3/4 pour en profiter dès maintenant et jusqu’à la fin du printemps.

Comme il est tout nouveau tout beau, je le porte 1 fois par semaine et je pense que cela va durer jusqu’à la fin du printemps ! Enfin en attendant d’en coudre d’autres !

memademars2016 jour 3

T-shirt Plantain (Deer and Doe)

 

  • Jour 4 – vendredi 4 mars :

Premier duo : mon tee-shirt Badiane et ma jupe Châtaigne ! Tous 2 réalisés à la fin de l’automne. Le Badiane est bien chaud, il a été cousu dans un jersey épais pour faire face aux frimas de l’hiver et la Châtaigne est hyper confortable (tissu élasthanne).

Les bouts de manches sont cousues avec l’envers du tissu !

Je porte plus souvent la jupe que le tee-shirt. Comme la robe Plantain, je porte la jupe 1 fois la semaine si le temps le permet.

memademars2016 jour 4

T-shirt Badiane (Christelle Beneytout) & Jupe Châtaigne (Deer and Doe)

 

  • Jour 5 – samedi 5 mars :

Après avoir utilisé l’envers du tissu pour les bouts de manches du Badiane, j’ai eu l’idée de recycler mes chutes en mariant l’envers de ce tissu avec du jersey milano noir pour confectionner un Monday Basic.

Ce tee-shirt bi-color à manches raglan, c’est le tee-shirt du week-end ! Je le porte uniquement les jours non travaillés à cause de son côté sportwear. Mais grâce au Me Made Month, j’ai découvert une version unie dans un jersey à relief et qui n’a plus du tout ce côté sportwear. Je vais donc pouvoir ressortir ce patron et envisager une version boulot-compatible !

memademars 2016 jour 5

Monday Basic (Ottobre Design)

 

  • Jour 6 – dimanche 6 mars :

Ce dimanche, on fêtait la fête des grands-mères et l’anniversaire de mon fils. L’occasion de mettre mon Pull Trop-Top à paillettes ! Une tenue festive mais pas que, puisque je suis déjà allée au travail avec !

Ce petit pull est parfait pour égayer une tenue toute noire ! Il me faut juste un basique noir pour aller en dessous. Je songe à me coudre un tee-shirt Trop-Top noir en version A avec une encolure réduite d’1 ou 2 centimètres pour qu’on le voit dépasser.

memademars2016 jour 6

Pull Trop-Top (Ivanne S)

La suite dans une semaine !!!

Monday Basic un t-shirt Sport Wear !

Après avoir cousu mon Badiane vert foncé, il me restait une petite chute de tissu que je voulais utiliser cette fois-ci sur l’envers. J’avais utilisé ce côté vert uni, qui à la lumière a un effet un peu satiné, pour faire les bouts de manches du Badiane.

J’avais déjà le patron en tête depuis un moment attendant le tissu idéal. Il s’agit du modèle n° 4 intitulé « Monday Basic » du magazine Ottobre design n° 5/2013. C’est un tee-shirt à manches raglan. Le patron propose aussi une extension pour le devant et le dos pour réaliser une robe à manches raglan.

Pour aller avec ce vert foncé, j’ai opté pour une valeur sûre qui se marie avec presque tout : du noir. Comme le vert foncé est un jersey épais et que mon jersey noir est plutôt fin, j’ai choisi le même jersey Milano noir que pour ma petite robe noire.

Faire les manches ou le devant et le dos avec ce reste de jersey telle aurait pu être la question mais c’est la taille de la chute qui a décidé ! Ce sera donc les manches et la bande d’encolure en vert foncé et le corps noir.

Comme d’habitude, après avoir lu les indications du magazine, j’ai préféré monter mon tee-shirt comme je fais d’habitude.

Les photos ne restituent pas la vraie couleur du tissu, il faut imaginer un vert foncé !

Monday Basic

Monday BasicLa manche raglan se fait grâce à une pince sur l’épaule :

Pince manche raglan

Je n’ai pas encore de Caméo sinon j’aurais collé un flex pour le personnaliser.

Voilà un tee-shirt Sport Wear, parfait pour le week-end !

Patron : Modèle n° 4 « Monday Basic » du magazine Ottobre design 5/2013 – Taille 40 sans marges de couture (du 34 au 52) – Niveau débutant – Marges de couture non comprises

Fournitures : Jersey vert foncé à motifs noirs utilisé sur l’envers et Jersey Milano noir (Eurotissu) – Élastiques transparents Framilastic (renforts coutures épaules)

Le blog des Ottobre Addicts !

Au fur et à mesure que je couds une marque de patrons qui a un blog collectif, je m’y inscris et j’y publie mes réalisations. Cela permet de voir les différentes versions cousues d’un même modèle, les variantes apportées, les difficultés rencontrées, les remarques et les conseils par rapport au patron ou au tissu choisi. Ce fut le cas du blog « Christelle Beneytout’s Addicts » ou « Deer and Doe le blog des Addicts » et maintenant celui des « Ottobre Addicts ».

Pour celles qui ne connaissent pas, « OTTOBRE design » est un magazine finlandais qui propose des patrons de couture pour femmes et enfants essentiellement en jersey. Il paraît 6 fois par an :

  • Janvier : Printemps Enfants
  • Février : Printemps/Eté Femme
  • Avril : Eté Enfants
  • Juillet : Automne Enfants
  • Août : Automne/Hiver Enfants
  • Octobre : Hiver Enfants

Il existe depuis 15 ans, mais ne paraît en français que depuis 2013, avant il était en anglais. C’est lors de sa parution en français que je l’ai découvert et acheté pendant deux ans avant de coudre mes premiers vêtements et encore six mois de plus avant de réaliser mes premiers modèles Ottobre : le gilet Mélange Knit framboise, les t-shirts Summer Basic le noir et le « Vue sur le port et les bateaux qui filent sur l’eau » et le petit haut en viscose Painted Roses.

Il est possible de feuilleter tous les magazines Ottobre déjà parus et le tableau récapitulatif des dessins techniques de chaque numéro sur le site officiel « Ottobre design ». Certains magazines sont encore à la vente et d’autres sont parfois réédités mais malheureusement toujours en anglais pour les anciens.

Sur le blog collectif, les articles sont répertoriés par catégories représentées par la photo de la couverture du magazine dont est tiré le modèle. Du coup, on peut voir tous les modèles réalisés à partir d’un même numéro. On comptera plus de réalisations pour les enfants que pour les femmes car il y a plus de parutions pour les enfants, ils grandissent donc il faut renouveler leur garde robe à chaque saison et certaines couturières cousent surtout pour leurs enfants.

A découvrir si vous ne connaissez pas.

« Ottobre Addicts… »

Blog collectif pour partager ses réalisations et ses adaptations d’après les patrons du magazine OTTOBRE design.