Seconde vie : le cas de la petite jupe !

Comme je vous le disais dans mon article « Offrir une seconde vie aux vêtements non portés », j’ai trié mes vêtements non portés en distinguant ceux que je ne voulais pas conserver et ceux à qui je pourrais peut-être donner une seconde vie en apportant quelques modifications.

Pour ceux-là, j’ai dans un premier temps identifié les raisons pour lesquelles, le vêtement n’était pas porté, puis chercher si des solutions peuvent être apportées. Ensuite, il convient d’effectuer les modifications nécessaires lorsqu’elles sont réalisables.

Je vous propose une étude de cas avec une jupe du commerce que je ne portais plus vraiment.

Le cas d’une petite jupe du commerce :

Identification du problème :

Achetée il y a de nombreuses années, bien avant que je ne commence à coudre, je trouve le motif élégant et intemporel. Le problème n’est donc pas une question de tendance ou de goût, ni d’un manque de pièces compatibles puisque j’ai des petits hauts noirs pour aller avec.

Après analyse, j’ai identifié les problèmes :

  • la jupe est trop longue et pas assez ajustée (trop d’ampleur)
  • l’élastique de la taille est en fin de vie et ne fait plus son boulot !

Solution :

En fait, il en fallait peu pour qu’elle (re)devienne une petite jupe féminine et élégante !

Pour cela, il suffisait de :

  • raccourcir la hauteur de la ceinture élastiquée
  • redonner de l’élasticité à la taille
  • réduire l’ampleur de la jupe afin qu’elle soit plus ajustée
  • raccourcir la jupe pour qu’elle arrive au dessus du genou

Pour cela, j’ai décidé de :

  • réduire de 3/4 la hauteur de la ceinture
  • retirer du tissu sur les côtés

Modifications :

Une transformation assez simple :

  • 5 coups de ciseaux :
    • 2 au niveau de la couture côté pour retirer la couture côté
    • 1 au niveau de la taille pour réduire la hauteur de la ceinture élastiquée qui faisait + 12 cm (j’ai retiré 9 cm et conservé 3 cm)
    • 2 au niveau des côtés pour réduire l’ampleur et ajuster l’ampleur
  • 2 passages sous le pied de biche :
    • 1 pour la nouvelle couture de côté
    • 1 pour la pose d’un biais élastique pour finir le haut de la jupe.

Voilà comment j’ai modernisé une jupe du commerce qui était trop longue, un style trop ample pour les tendances actuelles et qui avait une ceinture élastiquée en fin de vie !

Avant / Après :

La petite jupe du commerce est (re)devenue une petite jupe élégante et féminine :

Une seconde vie offerte !!!

Peut-être cela vous a-t-il échappé mais sur le forum de Thread & Needles, il y a un nouveau sujet/défi dans le groupe « Création, remède à la consommation? » intitulé « pRolongation de l’été » qui est parfaitement dans le même esprit que mes cousettes « A bas les chutes », mes opérations « Déstockage de chutes de jersey » et maintenant « Offrir une seconde vie aux vêtements non portés » !

Défi « pRolongation de l’été » sur T&N :

« Un nouveau défi regroupant diverses techniques permettant de prolonger un maximum, la vie de nos chers textiles, et de diminuer ainsi la demande en ressources qui pèse sur la planète. Vous pourrez donc poster ici tout vos projets issus de recyclage, chutes, raccommodage, des projets permettant le mode de vie zéro déchet, et un mélange de tout ça et de tout ce qui vous semble green. Afin d’expliquer vos projets, vous pourrez utiliser des « options » (comme au bac) qui devront commencer par R ou à défaut en comporter un. Un sorte de clin d’œil à la règle des R du zéro déchet. Voici des exemples d’option : récup, raccommodage, rapiéçage, réduire, zéRo chutes, … Bref soyez créatif. Bonne pRolongation à toutes. »

Les cousettes du Colibri : les petites bourses !

Transporter mon savon, mon déodorant et mon shampoing solides en vacances !

Depuis 1 an, je troque petit à petit mes produits cosmétiques classiques contre des produits cosmétiques solides, plus sains et surtout plus écologiques. J’ai déjà consacré un article sur le bon vieux savon et le déodorant solide. J’en publierai un autre bientôt sur le shampoing solide.

L’adoption de ces 3 produits solides a allégé ma poubelle de nombreux flacons plastiques. Mais voilà, s’ils ont l’inconvénient de polluer la planète, ces contenants plastiques sont bien pratiques quand on part en vacances ! C’est donc posée la question de comment transporter et utiliser mes produits solides en dehors de la maison !

Certaines marques de cosmétiques solides proposent des contenants en verre ou en plastique, des petits Tup Tup peuvent aussi faire l’affaire. Mais quand on sait coudre, que l’on privilégie le non-achat et la récup… il existe d’autres solutions !

J’ai trouvé la mienne dans le livre Créations Zéro Déchet de Camille Binet-Dezert qui propose de coudre nos objets du quotidien dans une démarche éco-responsable.

Camille propose une grande bourse imperméable offrant 4 compartiments pour y ranger savon, shampoing, déodorant et dentifrice solides. Pratique pour le transport mais aussi pour l’utilisation sur son lieu de séjour car la bourse une fois ouverte sert de plateau bien pratique quand on ne veut pas poser ses produits n’importe où. Elle propose aussi de coudre une petite bourse individuelle à glisser dans son sac à mains pour y mettre son déodorant par exemple.

Livre-créations-zéro-déchet-Camille-Binet-Dezert-mango-green

Photo du livre Créations Zéro Déchet de Camille BINET-DEZERT

Pour ma part, j’ai choisi de coudre 3 petites bourses individuelles plus faciles à poser qu’une grande bourse sur le rebord d’un lavabo d’une minuscule salle d’eau de mobilhome.

Pour fabriquer une petite bourse, il faut seulement 2 carrés de taille identique, l’un coupé dans un tissu imperméable type Kway et l’autre dans un joli coton, ainsi qu’un lien assorti au coton.

Mes petites bourses sont 100% récup ! Le tissu imperméable a été récupéré d’un petit matelas à langer. Les cotonnades sont toutes des chutes ou de la récup :

  • 1 chute de tissu du stock
  • 1 chute d’une ancienne housse de couette de bébé à ma fille qui avait servi à coudre une couette pour ses poupées
  • 1 récup d’une ancienne jupe de ma fille

N’ayant pas de liens assortis à mes tissus, ma fille m’a donné ses lacets fluos qu’elle n’utilise plus. Ils sont un peu longs mais je ne les ai pas coupé afin qu’ils puissent resservir.

J’ai coupé, cousu les 3 petites bourses dans la foulée avant de partir en vacances aux sports d’hiver.

Mes 3 petites bourses 100% récup’ et zéro déchet :

bourses-100%-récup-transport-cosmétiques-solides-zéro-déchet

bourses-imperméables-zéro-déchet

De gauche à droite : déodorant – shampoing – savon

Coudre une petite bourse imperméable, y glisser un savon ou autre produit cosmétique solide est une bonne idée de cadeau à offrir !

Autre bonne idée cadeau… offrir le livre Créations zéro déchet ! Je vous prépare un article pour vous présenter ce livre qui propose 28 créations durables expliquées de façon ludique et accessible aux couturières débutantes !

Patron : « Petite bourse imperméable » du livre « Créations Zéro Déchet » de Camille BINET-DEZERT paru aux Éditions Mango Green en 2017

Fournitures : Tissu imperméable, cotonnades et lacets 100 % récup’  !