Chemisier Elsa !

Comme j’achète principalement mes tissus dans les magasins de tissus proches de chez moi, quand je vois un tissu qui me plait je me laisse le temps de réfléchir au patron qui lui conviendrait le mieux avant de retourner acheter le métrage nécessaire. Je trouve qu’ainsi les risques de gonfler le stock en attendant de trouver le patron idéal sont réduits !

Avec ce tissu fin, fluide et ses couleurs pétantes, l’association c’est faite naturellement vers un chemisier à manches longues pour le printemps. N’étant pas une inconditionnelle de la chemise, je n’avais pas de patron indépendant de chemise seulement des patrons magazines.

Après avoir exclu d’office les patrons Ottobre design pour l’absence de schémas et d’explications claires lorsque l’on a pas encore acquis la technique nécessaire, il ne restait qu’un unique patron de chemise en ma possession avec un pas à pas : le chemisier Elsa du magazine La Maison Victor.

Un rapide coup d’œil sur les réalisations de ce chemisier a vite indiqué ma préférence pour les réalisations où la patte de boutonnage avait été modifiée. Initialement prévu avec une patte de boutonnage invisible (boutons cachés), il suffit de recopier deux fois la partie gauche (jusqu’au trait avec le ciseau) pour obtenir une patte de boutonnage visible (boutons apparents).

La réalisation s’est déroulée sans accrocs, sans doute parce que j’ai pris soin de visionner des vidéos avant chaque points techniques délicats tels que assembler l’empiècement dos pris en sandwich, assembler le col, coudre les fentes indéchirables.

Bien guidée, la couture d’une chemise n’est pas si compliquée !

Le patron prévoit de réaliser des boutonnières et de coudre des boutons mais j’ai opté pour des boutons pressions noires. Je suis une inconditionnelle des boutons pressions plus facile à trouver et à assortir au tissu quand il n’a y a pas de mercerie digne de ce nom proche de chez nous.

Je n’ai pas posé de bouton tout en haut car je ne compte pas porter ce chemisier entièrement boutonné. J’ai hésité à poser un dernier bouton tout en bas… à voir si je le rajoute à l’usage.

J’avais lu que les bracelets de manches étaient jugés trop petits. Je pensais qu’il s’agissait de la hauteur mais en fait par trop petit il fallait comprendre trop serré. J’ai posé les boutons le plus au bord possible pour être à l’aise et pourtant je n’ai pas de gros poignets.

Place aux photos :

couture chemisier Elsa La Maison Victor pied de col col de chemise manchettes bracelets de chemise

couture chemisier Elsa La Maison Victor

couture chemisier Elsa La Maison Victor

Ce fût une bonne expérience qui m’a donné envie de coudre à nouveau une chemise ou une robe chemise ! Enfin pas tout de suite car ma liste de projets à coudre est déjà supérieure à ce que je vais pouvoir coudre !

Patron : Chemisier « Elsa » du magazine La Maison Victor – édition 5 – sep-oct 2016 – niveau 2/4 – Taille 38 (existe du 30 au 56)

Fournitures : Tissu chaîne et trame vert à motifs feuilles  (Eurotissus) – Boutons pressions plastiques  Ø 12 mm – Entoilage thermocollant (pied de col, pattes de boutonnage et bracelets de manches)

Modification : Suppression de la pâte de boutonnage invisible (boutons cachés) pour une pâte de boutonnage apparente (boutons visibles)

Publicités

Pars avec lui d’Agnès Ledig

La lecture de « Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig m’avait donné envie de lire ses autres romans, j’ai choisi « Pars avec lui » son troisième roman. roman Agnès Ledig Editions Albin Michel

Lors d’une intervention, Roméo un jeune pompier tombe du huitième étage, évite la mort de justesse grâce aux arbres qui amortissent sa chute. Dans un état critique, il est pris en charge par Juliette l’infirmière de garde ce soir là au service réanimation.

Au fil des gardes de Juliette, un lien fort va s’établir entre l’infirmière et son patient. Touchée par l’histoire de ce jeune homme 25 ans qui depuis sa majorité élève seul sa petite sœur de 14 ans, elle va l’aider à reprendre goût à la vie et se reconstruire.

Derrière la douceur, la générosité et l’optimisme naturels de Juliette se cache un mal être dans sa vie personnelle. Son désir obsessionnel d’enfant et son besoin d’amour sont si forts qu’elle ne voit pas que Laurent son compagnon manipulateur l’a isolée de sa famille et ses amis, qu’il la rabaisse et l’humilie sans cesse. Son travail étant son échappatoire et le dernier rempart à son isolement.

Lorsque Roméo quitte l’hôpital pour un centre de rééducation, il écrit à Juliette pour la remercier. Une correspondance s’instaure entre eux jusqu’au jour où Laurent tombe sur une lettre et ordonne à Juliette d’y mettre fin. Elle s’exécute de peur qu’il la quitte et écrit à Roméo de la laisser tranquille. Roméo obéit par respect pour Juliette.

Dans la seconde partie du livre, on retrouve les personnages trois ans plus tard, où tout semble aller pour le mieux : Roméo a repris ses fonctions de pompier, sa petite sœur Vanessa est devenue une jeune fille de 17 ans indépendante et studieuse. Juliette attend enfin l’enfant tant désiré mais si cette grossesse apporte de la joie à Juliette, elle finit de l’isoler complètement car elle a arrêté de travailler. Elle se retrouve ainsi sous l’entière coupe de Laurent.

Quand Juliette s’enfuit pour échapper à Laurent, il n’hésite pas une seconde, quitte tout pour voler à son secours.

L’histoire de Juliette met l’accent sur les violences conjugales qu’elles soient physiques ou psychologiques. Elle montre la difficulté de voir, d’agir car les apparences sont parfois trompeuses, Laurent passe pour le gendre idéal, mais aussi le refus de voir, d’agir, la volonté de ne pas laisser voir, ou encore le sentiment d’impuissance.

A l’histoire principale s’ajoutent et se mêlent celles de l’arrière grand-père de Roméo, de la grand-mère de Juliette et de son collègue. Par le biais de tous les personnages, l’auteure aborde de nombreux sujets tels que se reconstruire après un accident, les relations toxiques dans le couple allant de la simple mauvaise humeur du conjoint aux violences psychologiques et physiques, se construire quand on n’a pas eu des parents à la hauteur, le désir d’enfant, la perte de l’enfant ou encore exister sans enfant, la sexualité à l’adolescence, la contraception, le choix de sa mort….

Agnès Ledig écrit pour transmettre des messages, éveiller les consciences sur des sujets de sociétés, le tout avec bienveillance envers ses personnages et ses lecteurs. Ses personnages fragilisés par la vie suivent leur chemin encore semé d’embûches jusqu’au bonheur, avec pour adage « l’important, ce n’est pas d’où l’on vient, ce que l’on a vécu mais où l’on va ! ».

La plume est agréable à lire, claire, précise et juste. Cette justesse dans la description des émotions de ses personnages est renforcée par l’alternance des deux narrateurs principaux auxquels s’intercale le journal intime de la petite sœur de Roméo.

A découvrir !!!

Pars avec lui

Roman d’Agnès Ledig

paru aux Éditions Albin Michel en 2014 -359 pages

Un nouveau duo avec Flo !

Après avoir tricoté un gilet en duo avec Florence, c’est reparti pour un nouveau duo, en couture cette fois !

C’est après avoir vu un tissu en magasin et m’être fait la réflexion qu’il plairait beaucoup à Florence… que l’idée a germé dans ma tête ! Acheter 2 morceaux identiques de ce jersey bleu nuit avec un motif noir tête de mort et coudre chacune un vêtement de son choix à partir d’un même tissu !

coupon d'1 mètre pour défi couture

Le plus dur a été de déterminer la taille du coupon. J’ai choisi 1 mètre, les beaux jours arrivant c’est suffisant pour faire un haut à manches courtes ou la partie haute d’une robe. Et en se débrouillant bien, on peut même utiliser les chutes car 1 mètre de tissu c’est à la fois peu… mais avec un peu d’imagination, un goût prononcé pour Tétris et les défis… on peut faire plusieurs créations avec !

Du coup, mon idée de départ s’est transformée en défi à relever ! Coudre 1 ou 2 petits hauts, utiliser un maximum de chutes pour de petits projets (culotte…), customiser des vêtements (coudières…) et surtout trouver un projet zéro-déchet utilisant les chutes inutilisables !

Il nous reste donc à relever le défi ! Chacune se demande ce que l’autre va coudre ! De mon côté, je cogite pour trouver les deux petits hauts à faire rentrer dans ce coupon ! Il faudra patienter un peu pour découvrir nos réalisations respectives !

Comme pour notre « duo tricot », j’ai créé un tableau Pinterest dédié à ce « duo/défi couture » pour y regrouper nos différentes créations !

Datura version manches longues !

A l’entrée de l’hiver, j’ai eu un coup de cœur pour un tissu plein de peps avec l’idée d’y coudre une blouse. La blouse Pam de La Maison Victor élégante et confortable me tentait bien mais j’en avais déjà cousu 2 versions pour moi (ici et ). Il y avait aussi la blouse Datura avec son dos boutonné, son col Claudine et sa forme liquette qui me plaisait beaucoup mais c’est une blouse sans manches !

J’ai donc fait un mix des 2 patrons en conservant le bas et le col Claudine de la Datura, en mixant les deux hauts tout en conservant les emmanchures de la Pam pour y coudre les manches de celle-ci.

J’ai choisi de faire la partie haute dans un tissu contrastant pour bien faire ressortir le col Claudine. Mon choix s’est d’abord porté sur une dentelle orange contenant de l’élasthanne. Malheureusement, une fois cousue, ma blouse n’était pas portable … la dentelle laissait trop entrevoir mon soutien-gorge ! Je n’avais pas anticipé ce problème pourtant bien visible, après coup, en regardant d’autres réalisations ! J’ai ragé, cherché des solutions et mis de côté ce flop !

C’est en faisant le tri dans mes tissus et chutes que j’ai trouvé la solution, remplacer la dentelle par un jersey violet du stock. Il a tout de même fallu découdre les 2 pièces hautes du bas, des manches et du col, puis tout recoudre mais au final j’ai sauvé ma blouse !

Si c’était à refaire, je pense que je partirai du patron de la blouse Pam en y apportant les modifications nécessaires pour y inclure les éléments de la Datura.

Place aux photos :

Blouse datura deer end doe Ma cabane en Alaska

Blouse Datura Deer and Doe

Blouse Datura Deer and Doe

Patron : Blouse « Datura » de Deer and Doe – Taille 40 – Niveau intermédiaire – Patron disponible en pochette (du 34 au 46) ou en pdf (du 34 au 52) – Marges de couture de 1 cm comprises.

Modifications : Partie haute modifiée pour y inclure les emmanchures et les manches de la blouse « Pam » de La Maison Victor.

Fournitures : Tissu orange à motifs arabesque (Tissus des Ursules) – Jersey violet (Eurotissus) – Thermocollant (col et patte de boutonnage) – Boutons pression

Créations Zéro Déchet de Camille Binet-Dezert !

Comme promis dans mon article sur mes petites bourses imperméables pour transporter mes cosmétiques solides, voici la présentation du livre dont elles sont issues.

Il s’agit du livre de Camille Binet-Dezert intitulé « Créations Zéro Déchets » pour coudre pas à pas 28 créations pour toute la maison.

Livre couture créations zéro déchets Camille Binet Dezert Mango green

Le livre comporte 3 grandes parties où sont regroupés les différents objets par thèmes.

Les 3 grands thèmes du livre :

1 – Les sacs et les pochettes :

On peut dire qu’avec les 10 créations proposées, tout a été prévu pour :

  • faire ses courses : pochons à vrac, sac à baguettes, tote bag
  • conserver ses aliments : sac fraîcheur
  • transporter son déjeuner : lunch bag, étui à thermos, pochette à couverts
  • emballer des cadeaux : furoshiki

2 – L’hygiène :

Camille a passé en revue tout le nécessaire de toilette et propose une alternative éco-responsable à chacun d’entre eux :

  • trousse de toilette
  • lingettes démaquillantes et leur panière
  • gant démaquillant
  • mouchoirs en tissu et leur pochette de rangement
  • couches lavables
  • serviettes hygiéniques

couture zéro déchet trousse de toilette avec un kway lingettes démaquillantes panière

 3 – La cuisine :

Les jours sont comptés pour l’essuie-tout, le papier étirable, l’éponge, sacs de congélateur car Camille leur a trouvé des remplaçants plus sains et plus écologiques avec :

  • l’essuie-tout lavable et déroulable
  • le couvre-plat élastiqué
  • les carrés cirés

Sans oublier :

  • son fameux tawashi tissé !

tawashi tissé livre créations couture zéro déchets Camille Binet Dezert mango green

Bien avant d’écrire son livre, Camille s’est inspirée des tawashis japonais (tricotés ou crochetés) pour inventé le tawashi tissé pour les personnes qui ne savent ni tricoter ni crocheter ! Grâce à Camille et son tuto en vidéo, la confection d’un tawashi est devenu un jeu d’enfant !  Voir aussi le pas à pas en photo plus bas dans l’article.

Des pièces upcyclées :

Camille va plus loin que le simple fait de proposer des pièces à coudre : toutes ses créations sont des pièces upcyclées ! C’est-à-dire qu’elle recycle de vieux vêtements (chemise, jean, pull, tee-shirt, vêtement de pluie…) pour coudre de nouveaux objets.

couture pièce upcyclée chemise sac à baguette tote bag livre créations couture Camille Binet Dezert

Elle pousse même l’optimisation à son maximum car avec chaque vêtement recyclé elle crée plusieurs pièces :

  • Un tee-shirt deviendra un sac à vrac, une panière.
  • Une chemise servira à coudre un tote bag (corps) et un sac à baguette (manches).
  • Une serviette retrouvera sa fonction absorbante sous forme d’essuie-tout, de lingettes démaquillantes, de couches lavables, de serviettes hygiéniques.
  • Un K-Way sera utilisé dans la confection de la trousse de toilette, la bourse imperméable, la pochette à couverts, les serviettes hygiéniques et les couches lavables ! C’est sans aucun doute l’objet dont le recyclage est le plus optimisé !

Créations pas à pas :

Pour chaque création, on retrouve :

  • une introduction
  • le matériel nécessaire
  • une idée récup’ indiquant quel type de vêtement à recycler choisir
  • un encart « c’est malin » avec une astuce
  • Un pas à pas détaillé avec une photo et un texte pour chaque étape.

Pas à pas du tawashi tissé :

livre créations zéro déchet Camille Binet Dezert pas à pas photos tawashi tissé

tawashi tissé livre créations zéro déchets Camille Binet Dezert

Conseils et bonnes adresses :

Le livre comporte aussi :

  • Des conseils pour entretenir les tawashis tissés (éponges), réussir le cirage des carrés cirés, gérer l’entretien des serviettes hygiéniques
  • Un chapitre dédié à l’initiation à la teinture végétale
  • Une liste de bonnes adresses (sites de vente en ligne zéro déchet, des marques engagées dans la démarche zéro déchet, où acheter en vrac, des applications smartphones utiles et des sites de vente d’objets d’occasion)
  • Une liste de sites internet et blogs zéro déchet incontournables

Mon avis !

Bien sûr, si je vous en parle et que j’écris un article détaillé sur ce livre, c’est forcément pour vous en dire que du bien !

Ce livre est une bonne idée cadeau… à s’offrir ou à offrir à une couturière débutante ou expérimentée ! La première sera guidée pas à pas et la seconde y trouvera les idées, les techniques pour réaliser des cousettes rapides !

A noter que les couturières qui ont l’habitude de coudre des patrons avec des marges calculées au millimètre seront un peu déstabilisées par la non indication des marges ! Une façon de sortir de sa zone de confort !

Enfin s’il est possible de trouver la plupart des créations du livre sur internet, ce livre a l’avantage de proposer des créations testées et validées et de toutes les regrouper en un seul et unique endroit plutôt que d’épingler des tutos dans un tableau Pinterest et de procrastiner !

Un livre à laisser sur la table du salon pour le feuilleter régulièrement mais aussi pour que votre famille et amis le découvrent et s’y intéressent !

Mes créations Zéro Déchet :

Je compte bien coudre d’autres créations zéro déchet inspirées ou réalisées d’après ce livre que je référencerai ci-dessous au fur et à mesure des mes créations et publications :

 

Créations Zéro Déchet 

livre de Camille Binet-Dezert pour coudre pas à pas 28 créations pour toute la maison

paru aux Éditions Mango Green en 2017