Mauvais choix !

Tout est dans le titre ! J’ai fait un mauvais choix ! Pourquoi mauvais ? Parce que la jupe que j’ai réalisée ne sera jamais portée ! J’ai décidé de lui consacrer tout de même un article pour partager mon expérience.

Cette jupe est issue du magazine Printemps de « Tendances Couture Simplicity ». Ma garde robe d’été manquant cruellement de bas, j’ai choisi de réaliser cette jupe alléchée par les gros titres « vite réalisée » et « facile ». J’opte pour une popeline qui figurait parmi les tissus conseillés, rose pour aller avec mon tee-shirt fleuri Plantain, mon gilet framboise d’Ottobre

Le choix de la taille est vite fait entre le 34/36 (pour le mannequin sur la photo), le 38/40 (mon choix) et le 42/44. La planche claire et aérée, enfin autant que peut l’être une planche de patrons, ne m’a posé aucun problème. Pour ce qui est des explications, contrairement au magazine Ottobre, il y a du texte et des dessins.

Dès le début, je suis restée perplexe devant le montage des poches. J’ai sorti mon livre de couture et regardé les différentes sortes de poches mais rien qui correspondait à celles-là ! Après avoir cogité très longuement, j’ai enfin compris. Eurêka ! Le bas de la poche est cousu sur le pan latéral et les côtés de la poche sont pris dans les coutures de la partie latérale avec les pièces de devant et derrière ! Une fois le montage des poches compris, la réalisation s’est faite sans problème.

Avant la pose de l’élastique à la taille, je suis allée vérifier si j’avais bien décalqué la bonne taille car devant l’ampleur de la taille je me suis demandée si je n’avais pas fait un 42/44. Non c’était bien un 38/40 !

J’ai choisi de ne pas mettre de lien à la taille pour ne pas rajouter d’épaisseur au niveau du ventre jugeant cela inutile vu qu’il y avait déjà un élastique.

Mais à peine terminée, le verdict est tombé. A l’unanimité, mon entourage l’a déclarée « importable » ! Jugée inadaptée à ma morphologie et à mon style plutôt près du corps.

Les raisons techniques  :

  • la taille (trop large) est épaissie sous l’effet de l’élastique
  • les poches (placées au niveau de la culotte de cheval) ont tendance à bailler

Voici les photos « portées » par mon mannequin :

En conclusion, ma première jupe est un échec. J’ai bien entendu cherché toutes les solutions pour la rendre portable mais il faudrait tout reprendre pour un résultat très incertain. Elle va donc finir au recyclage puisque je n’ai trouvé personne à qui la donner ! Ce n’est pas une erreur de débutante car de nombreuses couturières expérimentées ont cousu des vêtements inadaptés à leur morphologie. Cela va me servir de leçon et à l’avenir, pour être cousu un modèle devra remplir encore plus de critères sélectifs. Je ne pense pas coudre à l’avenir des modèles amples à taille élastiquée et privilégier les jupes plus près du corps.

Patron : Modèle n° 58 du magazine Tendances Couture Simplicity – Printemps 2015/n° 16 – Taille 38/40 (existe en 3 tailles 34/36 – 38/40 – 42/44) – Niveau débutant – Marges de couture comprises

Fournitures : popeline de coton rose (Eurotissu) – Élastique plat d’1.5 cm

Publicités