Coussins doux et piquants !

Le proverbe « les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » s’applique aussi aux couturières ! Depuis des mois, voire plus, les coussins de mon canapé attendaient leur housse home-made. Coudre un nouveau vêtement pour moi est toujours plus enthousiasmant que de couvrir des coussins.

Formaté par les photos déco vues sur Instagram, mon œil a d’abord été attiré par des cotonnades très tendance, puis par des motifs et des coloris ressemblant plus à mes goûts et plus en accord avec mon intérieur. J’ai abandonné les motifs géométriques qui ne s’accordaient pas entre eux pour des cactus, ananas et toucans le tout dans des coloris noir, gris et vert. Gris comme mes canapés et vert comme les murs vert d’eau de mon salon côté canapés. J’ai aussi fait le plein de passepoils dans différents coloris pour rehausser mes coussins.

Voici mon butin : 3 tissus, tous en 50 cm de hauteur et 4 passepoils (noir, gris, vert foncé et corail)

Pour recouvrir 4 coussins :

  • 2 petits carrés (35 x 35)
  • 2 allongés (60 x 30)

J’ai choisi les associations suivantes :

  • le tissu blanc avec des cactus noirs et gris pour le devant des 2 petits coussins avec un dos gris foncé et passepoil noir pour l’un et un dos noir avec un passepoil gris clair pour l’autre.
  • le tissu ananas / toucan pour le devant d’un des coussins allongés avec un dos noir et un passepoil corail même si il n’y a pas de corail dans mon salon.
  • le tissu cactus verts aspect lin pour le devant et le dos d’un des coussins allongés (je ne voyais pas d’association possible mais plutôt 2 côtés cactus) avec un passepoil vert foncé, même si un seul coussin engloutirait la majorité de mon coupon qui soit dit en passant a beaucoup rétréci – 3 cm sur les 50.

J’avais en stock une cotonnade noire qui avait servi à faire des fonds de poches à ma jupe Trixy mais pas assez grande pour faire tous les coussins. En farfouillant dans mes chutes, j’ai trouvé du jersey Milano noir et anthracite ayant servi à coudre mon premier gilet Cannelle et ma robe Plantain. Du coup c’est eux qui ont été choisis pour faire les dos des coussins.

J’ai d’abord réalisé :

  • la housse blanche cactus gris et noir avec le jersey Milano anthracite et le passepoil noir
  • la housse cactus verts aspect lin avec un passepoil vert sapin.

Lorsque j’ai reçu mon molleton à sweat noir avec son intérieur en fausse fourrure, j’ai tout de suite espéré que mon gilet Monceau me laisserait des chutes suffisamment grandes pour faire des dos de coussins tout doux ! Et ce fût le cas ! Du coup, la deuxième housse blanche aux cactus gris et noirs et le tissus ananas / toucan ont un dos en fausse fourrure noire !

Voilà j’ai donc 4 nouveaux coussins piquants et tout doux !

Les dos un peu plus en détail :

Tellement doux que ma fille a passé commande pour un coussin tout doux pour sa chambre !

Côté technique, j’ai coupé :

  • le devant aux dimensions exactes des coussins (35 x 35 et 60 x 30) sans marges de couture pour obtenir un côté gonflant
  • les 2 parties du dos à la largeur du coussin ( – 1 cm pour dos extensible) et à 90% de la hauteur pour la grande partie et à 40 % pour la petite partie
    • petit coussin carré (1 devant = 35 x 35 / dos 1 = 34 x 31 – dos 2 = 34 x  14)
    • grand coussin rectangulaire (1 devant = 30 x 60 / dos 1 = 30 x 54 – dos 2 = 30 x 24)

J’ai d’autres idées pour de nouveaux coussins sur le même thème mais ils attendront car des tissus et des patrons pour la collection printemps/été 2017 m’appellent ! 😉

Fournitures :

  • tissu blanc cactus et tissu ananas/toucan (Maison des Ursules)
  • tissu aspect lin cactus verts (Rascol)
  • passepoils (Mondial Tissus)
  • Jersey Milano gris et fausse fourrure (chutes)
Publicités

Monceau version cocooning !

Voilà un patron qui aura attendu longtemps ! Acheté l’été 2015, le patron Courcelles Monceau de Cozy Little World a attendu plus d’un an et demi que je trouve du tissu à sweat. Dans les magasins de tissus autour de chez moi, il est soit gratté une seule face soit trop fin… et  sur internet pas facile de se faire une idée.

J’ai profité d’une commande chez Rascol pour essayer leur sweat qui avait de bonnes appréciations.  A réception, j’ai été agréablement surprise, c’est un sweat biface pouvant être utilisé côté sweat ou côté tout doux en fausse fourrure. Epais et assez lourd, ce molleton à sweat convenait parfaitement pour tester le patron du gilet Monceau.

Le patron Courcelles Monceau se compose de deux patrons :

  • un sweat à réaliser en molleton avec une bande de hanches et des bracelets de manches,
  • un gilet ou une veste à réaliser respectivement en molleton ou en tissu chaîne et trame.

Dès le départ, je savais que ma version serait sans boutons ni pressions avec des revers de manches en fausse fourrure. Ensuite, vu l’épaisseur du sweat et son côté réversible, j’ai décidé de ne pas faire de parmenture. J’ai hésité sur la longueur à faire (courte ou normale) et j’ai opté pour normale pour avoir bien chaud.

Voici donc les modifications/options que j’ai apportées par rapport au modèle de base :

  • Je n’ai pas enlevé la partie destinée à la patte de boutonnage bien que je n’avais pas prévu de mettre des boutons, je l’ai voulu plus grand pour m’envelopper dedans et que les coins retombent.
  • J’ai prolongé le patron sweat comme indiqué pour faire le gilet mais je n’ai pas ajouté les marges d’ourlets, trouvant la version normale déjà assez longue (j’aime porter des vestes courtes).
  • Je n’ai pas ajouté non plus les marges d’ourlets aux manches les trouvant déjà suffisamment longues pour pouvoir les retourner.
  • J’ai posé un biais noir tout autour du gilet, même aux manches bien qu’il ne soit pas visible. J’ai choisi un biais satiné pour rehausser le sweat mat et lui donner un côté chic.

Le 40 est un peu grand, surtout au niveau des épaules, la lourdeur de mon molleton y est pour quelque chose. A refaire donc en 38 et un 40 devrait suffire pour la version chaîne et trame.

Place aux photos, porté avec ma dernière blouse Pam pour un ensemble chic, chaud et confortable !

Fanny la créatrice propose un tuto pour faire des fentes sur le côté du gilet et un autre pour doubler la veste (version chaîne et trame).

Le gilet Monceau a été décliné depuis en version Baby Monceau (3 mois au 4 ans) et Mini Monceau (5 ans au 14 ans).

Patron : Gilet Monceau/Sweat Courcelles de Cosy Little World (pdf) – Niveau débutant – Taille 40 (existe du 36 au 44)

Fournitures : Sweat noir (Rascol), biais satiné noir (Mondial Tissu)

Modifications : pas de parmenture ni de boutons, pas de marge d’ourlet (bas devant et dos et manches), pose d’un biais tout autour.