Coudre des basiques : le top Yvonne !

Après avoir constaté que contrairement à l’achat de ses vêtements en prêt-à-porter où l’on va facilement acheter un vêtement uni pour avoir une pièce basique qui va avec presque toute sa garde-robe, se coudre un basique est plutôt la dernière chose que l’on ait envie de faire.

Il y a quelques mois, après un rapide coup d’œil dans ma penderie pour comptabiliser les basiques cousus main (trois hauts noirs et zéro blanc), j’avais décidé de coudre deux hauts basiques, un noir et un blanc, tout deux en jersey bien sûr.

Après avoir réfléchi à mes besoins et mes envies, le noir aurait des manches 3/4 (pour le porter 3 saisons sur 4) et serait ajusté, féminin et élégant. Il a déjà été cousu et publié, il s’agit de mon Black Badiane !

Pour le blanc, avec zéro haut blanc à mon actif et un seul à coudre, il a fallu cibler le haut qui serait le plus utile. Le blanc étant plutôt un coloris pour le printemps/été, j’ai opté pour un top à bretelles, à porter tout seul l’été et à glisser sous une chemise au printemps et à la fin de l’été.

Pour le top à bretelles, je me suis naturellement tournée vers le patron Yvonne du livre « Coudre le stretch » que j’ai déjà cousu 2 fois. Bien que modèle soit décliné en 4 longueurs (court, moyen, long et robe) et 3 positions de bretelles (classique, croisée et nouée), je couds toujours la même longueur (court) et la même position de bretelles (classique) car les bretelles droites sont quand même plus soutien-gorge compatibles que les autres formes.

Yvonne est facile et rapide à coudre. Il y a peu de pièces à découper, un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles. Le plus long et le plus minutieux, c’est la pose de la grande bande (1 m 18 à poser en biais) à l’aiguille double spécial stretch. Pour positionner les bretelles au dos du top, je vous conseille de vous faire aider par un proche qui déterminera le meilleur positionnement de façon à cacher les bretelles du soutien-gorge.

Pour le tissu, tout comme pour mon Badiane Black, j’ai utilisé le même jersey de coton blanc que pour coudre mon trio de petites jupes en jersey. Malheureusement, ce jersey a un taux de rétractibilité élevé ce qui colle le tee-shirt au niveau de la poitrine. De plus, mes soutien-gorges blancs ont tous de la dentelle ou des motifs brodés qui ressortent à travers le tissu. Du coup, en attendant de trouver un soutien-gorge effet peau sans dentelle et sans broderies, je préfère porter mon top sous une chemise.

Top à bretelles Yvonne patron de couture du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Yvonne du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Maintenant que j’ai cousu mes basiques, je retourne à la couture de jolis motifs !!!

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey blanc (La Maison d’Ursule)

Publicités

9 réflexions sur “Coudre des basiques : le top Yvonne !

  1. Weahhhh la cousette de basique est finalement plus gratifiante qu’il n’y parait : on les porte tous les jours! Mes Yvonnes blancs sont de sortie aux intersaisons pour mettre sous les blouses et chemises et en hiver… Et d’ailleurs, il m’en manque au moins un ou deux en noir, histoire de bien faire! Donc bravo à toi, et maintenant… vive les motifs pour la suite!

    • Merci Annabelle ! Sans changer ton patron, essaye avec un autre type de jersey car la composition du tissu joue beaucoup dans le rendu plus ou moins près du corps. Un jersey de coton sera moins près qu’un jersey de viscose qui aura tendance à coller à la peau.

  2. Pingback: Yvonne, le patron zéro chute ! | Ma Cabane en Alaska

  3. Tu dis qu’il est facile à coudre, pour moi il me paraît insurmontable. Je continue à acheter mes débardeurs seconde peau et ne suis jamais totalement satisfaite. Le Y donne semble répondre à mes attentes

    • Facile à coudre pour celles qui maîtrisent la couture du jersey. Le plus dur, c’est de coudre la longue bretelle pliée en 4 à l’aiguille double (spéciale jersey). Tu peux t’entraîner avec une longue chute de jersey. Un conseil, fixe bien ta bretelle pliée en 4 avec des épingles ou des pinces clover et coud doucement à la plus petite vitesse sans tirer sur le tissu. Après cela, tu seras prête pour coudre Yvonne ! 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s