Yvonne, le patron zéro chute !

Deux articles de suite sur Yvonne ! Mes cousettes se suivent et se ressemblent… en apparence seulement !

La précédente Yvonne a été cousue pour répondre à un besoin, celui de me coudre un basique : un top à bretelles blanc pour l’été ou à glisser sous une chemise au printemps et à la fin de l’été.

Cette nouvelle Yvonne a été cousue pour utiliser mes chutes d’une quatrième petite jupe en jersey et comme mes chutes étaient très petites (le coupon initial ne faisait qu’ 1 mètre) seule Yvonne pouvait remplir cette mission zéro chute !

En version courte avec des bretelles droites, le patron avec seulement un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles, rentre dans de petites chutes.

Pour réussir à rentrer Yvonne dans ma petite chute, j’ai dû :

  • rogner un peu le bas d’un côté
  • couper mes bretelles dans le bord du tissu où était imprimé le nom de la marque
  • assembler deux morceaux pour créer la grande bande.

Côté tissu, il s’agit d’un jersey de coton avec en fond des petites étoiles colorées et un joli motif sur les côtés. En apparence, ce jersey semblait avoir une bonne élasticité mais en fait il est peu extensible car l’impression du motif est placée dans le sens inverse du droit fil. Cette Yvonne a été réalisée dans la partie centrale et les extrémités du tissu (côtés sans motifs avec des écritures) donc sans le motif, juste avec les petites étoiles colorées.

Côté réalisation, j’ai dû :

  • anticiper la faible élasticité du tissu en agrandissant la longueur de mes bandes, surtout celle du dos/bretelles (+ 10 cm env.)
  • faire attention au sens du pliage/assemblage de mes bandes afin que les écritures soient bien cachées à l’intérieur des bretelles
  • gérer un jersey qui roulotte, roulotte… en fixant les bretelles au fer à repasser et en multipliant les pinces clover

Photos de mon Yvonne étoilée :

Patron de couture anti chutes Yvonne le top à bretelles du livre coudre le stretch de Marie Poisson Ma cabane en Alaska

Yvonne du livre coudre le stretch de Marie Poisson un patron de couture zéro chute blog Ma cabane en Alaska

Yvonne est vraiment la championne toutes catégories pour liquider les chutes ! Sur mes 4 Yvonne, celle-ci est la troisième « Yvonne zéro chute » !

Promis, c’est ma dernière Yvonne …. de l’année !

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey blanc étoilé chute d’un jersey imprimé (Stoffen Sepktakel)

Coudre des basiques : le top Yvonne !

Après avoir constaté que contrairement à l’achat de ses vêtements en prêt-à-porter où l’on va facilement acheter un vêtement uni pour avoir une pièce basique qui va avec presque toute sa garde-robe, se coudre un basique est plutôt la dernière chose que l’on ait envie de faire.

Il y a quelques mois, après un rapide coup d’œil dans ma penderie pour comptabiliser les basiques cousus main (trois hauts noirs et zéro blanc), j’avais décidé de coudre deux hauts basiques, un noir et un blanc, tout deux en jersey bien sûr.

Après avoir réfléchi à mes besoins et mes envies, le noir aurait des manches 3/4 (pour le porter 3 saisons sur 4) et serait ajusté, féminin et élégant. Il a déjà été cousu et publié, il s’agit de mon Black Badiane !

Pour le blanc, avec zéro haut blanc à mon actif et un seul à coudre, il a fallu cibler le haut qui serait le plus utile. Le blanc étant plutôt un coloris pour le printemps/été, j’ai opté pour un top à bretelles, à porter tout seul l’été et à glisser sous une chemise au printemps et à la fin de l’été.

Pour le top à bretelles, je me suis naturellement tournée vers le patron Yvonne du livre « Coudre le stretch » que j’ai déjà cousu 2 fois. Bien que modèle soit décliné en 4 longueurs (court, moyen, long et robe) et 3 positions de bretelles (classique, croisée et nouée), je couds toujours la même longueur (court) et la même position de bretelles (classique) car les bretelles droites sont quand même plus soutien-gorge compatibles que les autres formes.

Yvonne est facile et rapide à coudre. Il y a peu de pièces à découper, un devant, un dos, une petite bande pour le V de devant et une grande bande pour le dos et les bretelles. Le plus long et le plus minutieux, c’est la pose de la grande bande (1 m 18 à poser en biais) à l’aiguille double spécial stretch. Pour positionner les bretelles au dos du top, je vous conseille de vous faire aider par un proche qui déterminera le meilleur positionnement de façon à cacher les bretelles du soutien-gorge.

Pour le tissu, tout comme pour mon Badiane Black, j’ai utilisé le même jersey de coton blanc que pour coudre mon trio de petites jupes en jersey. Malheureusement, ce jersey a un taux de rétractibilité élevé ce qui colle le tee-shirt au niveau de la poitrine. De plus, mes soutien-gorges blancs ont tous de la dentelle ou des motifs brodés qui ressortent à travers le tissu. Du coup, en attendant de trouver un soutien-gorge effet peau sans dentelle et sans broderies, je préfère porter mon top sous une chemise.

Top à bretelles Yvonne patron de couture du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Yvonne du livre coudre le stretch de Marie Poisson

Maintenant que j’ai cousu mes basiques, je retourne à la couture de jolis motifs !!!

Patron Top à bretelles « Yvonne » issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson aux Editions La Plage – Taille 40 (du 34 au 52) – Marges de couture de 0.7 cm incluses.

  • Longueur du top : courte
  • Positionnement des bretelles : droites

Fourniture : Jersey blanc (La Maison d’Ursule)

Tarte légère aux Mirabelles !

Chaque année, j’attends avec impatience la saison des mirabelles ! Comptant parmi mes fruits préférés…je guette l’annonce de leur cueillette en Lorraine et je surveille leur arrivée sur les étals. Il faut être aux aguets car la saison est trop très courte, tout juste un mois.

Attendre avec impatience et profiter pleinement de la saison des fruits est un plaisir qui se savoure avant, pendant et parfois même après lorsque l’on se remémore les bonnes choses mangées. Ainsi, manger local et de saison décuple les plaisirs gustatifs !

Cette année, les mirabelles sont arrivées au cours d’une semaine chaude, faisant suite à deux semaines très moyennes, pas la canicule mais dépassant les 30°. La remontée des températures a fait redescendre mon envie de gâteau aux mirabelles. Mais celle-ci a vite été remplacée par une envie de tarte aux mirabelles toute simple et légère avec juste le goût du fruit.

A la pâte brisée, j’ai préféré la légèreté de la pâte feuilletée. Je l’ai recouverte d’un mélange de poudre d’amandes et de sucre afin d’éviter d’avoir une pâte totalement détrempée par le jus des mirabelles.recette tarte aux fruits de saison - pâte feuilletée - mirabelles - sans gluten

Tarte légère aux mirabelles :

Ingrédients :

  • 1 pâte feuilletée (sans gluten pour moi)
  • 1 kg de mirabelles
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 50 g de sucre :
    • 25 g de sucre complet muscovado
    • 25 g de sucre de canne blond

 

Laver, équeuter et sécher soigneusement les mirabelles.

Les couper en deux et les dénoyauter.

Dans un grand bol, bien mélanger la poudre d’amandes et les sucres.

Dérouler la pâte feuilletée, la déposer avec le papier sulfurisé sur le moule à tarte, lui donner la forme du moule et la piquer à l’aide d’une fourchette.

Verser et répartir sur le fond de tarte, le mélange amandes/sucre.

Préchauffer le four à 180°.

Disposer les oreillons de mirabelles (debout) en rond en partant du bord de la tarte jusqu’au centre en essayant de les serrer les uns contre les autres. S’il reste des oreillons, les insérer entre deux oreillons espacés.

Enfourner pour 35 minutes environ à 180°.

Sortir le moule à tarte du four et le laisser refroidir sur une grille.

Déguster la tarte refroidie ou encore un peu tiède. Miam, un régal !!!Tarte aux mirabelles - Recette de ma cabane en alaska