L’écharpe bicolore !

Pour réaliser mon chemisier Trop-Top, je n’avais utilisé que la partie principale d’un tissu bicolore. J’avais bien pensé faire des manches contrastantes dans la bande de 20 cm qu’il y avait de chaque côté du laize mais cela ne rentrait pas. J’ai tout de même fait la parmenture avec ce motif pensant l’ouvrir comme le chemisier d’Ivanne mais comme j’ai utilisé un patron dont l’encolure avait été modifiée cela ne fonctionne pas ouvert. Dommage car c’est la partie du tissu qui a ma préférence.

Il me restait donc une bande entière d’environ 20 x 180 cm (une grande chute longue et étroite), ainsi qu’un peu du tissu principal. La chute idéale pour faire une écharpe en tissu bicolore et mettre en valeur cette partie du tissu. C’est possible aussi avec des chutes de 90 cm environ en assemblant 2 chutes ensemble, la jointure sera cachée dans le cou et par les cheveux s’ils sont longs.

Côté technique, rien de compliqué, j’ai assemblé 2 bandes identiques longues et étroites endroit contre endroit en laissant un bout de quelques centimètres non cousu pour pouvoir retourner le tissu puis fermer. Et voilà une idée facile et rapide pour utiliser des chutes et faire un joli cadeau !

Ce n’est pas la première fois que je partage mon tissu avec ma maman (ici et ), c’est donc pour elle que j’ai cousu cette écharpe bicolore qu’elle porte très souvent !

L’écharpe portée de différentes façons :

  • Du côté du tissu principal :

  • Du côté de bande :

  • Des 2 côtés ensemble :

Fournitures : tissu polyester anti-transpirant fleuri et bicolore dans les tons roses, oranges et prunes (Eurotissus)

Dimensions : 2 bandes de 20 x 180 cm (ou 2 x 2  bandes de 20 x 90 cm env.)

Publicités

Un dernier regard sur 2016 : coutures, lectures, recettes…

Un dernier coup d’œil sur 2016 !

Côté Couture, je ne vais pas m’attarder ayant déjà publié deux articles retraçant mes cousettes 2016 et mes 12 Trop-Top. Juste dire que 2016 aura été marquée par :

  • une  deuxième année couture avec 31 réalisations.
  • un défi, celui de coudre 12 vêtements différents avec 1 seul patron le Trop-Top d’Ivanne S (qui fera l’objet d’un bilan)
  • une opération déstockage de jersey consistant à coudre un deuxième vêtement avec la chute d’un premier (but presque atteint 5/7)
  • un challenge, j’ai participé au « Me Made Mars 2016 » consistant à porter une ou plusieurs pièces home made chaque jour du mois et à en publier une photo sur les réseaux sociaux

 

Côté Lecture, outre les romans, j’ai poursuivi mes lectures de bandes dessinées et de mangas découverts en 2015 avec :

 

Côté Recettes, c’est :

  • 7 recettes sucrées :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • 13 recettes salées :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Côté de D comme … :

  • D comme défi « Le 27 c’est Pinterest » (créations d’après nos épingles), pour moi surtout du dessin et de la peinture sur toutes sortes de supports :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Côté Tricot :

Mes débuts en tricot avec mon Trendy Châle

Et maintenant en route pour 2017 avec de nouvelles créations et découvertes !

Galette des rois comme des mini-viennoiseries !

Il n’est pas trop tard pour vous proposer une recette de galette des rois… revisitée comme des mini-viennoiseries !

De la pâte feuilletée garnie d’un mélange de jaune d’œuf, de sucre et de poudre d’amande, roulée comme un escargot. C’est la taille parfaite pour tirer les rois au travail ou finir un repas, chacun mangeant le nombre qu’il veut.

Avec une pâte feuilletée, on obtient une vingtaine de mini-galettes soit pour 6 personnes (3/4 pièces par personne) et en doublant les quantités on contente plus de gourmands (ou on ne fait pas de jaloux avec une fournée pour la maison et une pour le travail !).

Ces mini-galettes se réchauffent très bien doucement au four (surtout pas au micro-ondes) dans ce cas prévoir un temps de cuisson légèrement plus court (17 minutes au lieu de 20).

Pour la fève, je vous conseille de mettre la plus petite en votre possession et de la disposer par rapport au sens où vous allez rouler (9h15) si vous ne voulez pas qu’elle soit découverte au premier coup d’œil !

Mini galettes des rois :

Ingrédients :

pour 20/24 mini-galettes des rois
  • 1 pâte feuilletée
  • 3 jaunes d’œufs
  • 75 g de sucre
  • 75 g de poudre d’amande
  • 3/4 càc d’arôme d’amande amère
  • 1 fève de petite taille

Préparer et peser tous les ingrédients.

Au robot, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre, ajouter l’arôme et la poudre d’amande, mélanger.

Dérouler la pâte feuilletée et la tartiner du mélange œufs/sucre/poudre d’amande en allant bien jusqu’aux bords (contrairement à une galette classique).

Couper la pâte en 2 pour obtenir 2 demi-cercles. Disposer la fève. Rouler les pâtes en partant de l’arrondi pour obtenir 2 longs boudins.

Les emballer d’un film plastique ou avec le papier cuisson de la pâte feuilletée et les mettre 1 heure au réfrigérateur (ou plus).

Préchauffer le four à 180°.

Sortir les pâtes du réfrigérateur. Couper des tronçons d’1,5 cm et les disposer couchés (penser à les espacer) sur une plaque recouverte d’un papier cuisson.

Enfourner à 180° pendant :

  • 20 minutes pour les servir immédiatement
  • 17 minutes pour les servir ultérieurement et donc les réchauffer (doucement au four)

Bon appétit ! Vive le roi et la reine !

1 an de Trop-Top !

Il y a un an je me lançais dans un défi un peu fou de coudre 12 vêtements différents à partir d’un seul patron le Trop-Top d’Ivanne S au rythme de 1 par mois. Défi remporté puisque fin décembre, je publiais mon 12ème Trop-Top !

En 2016, j’ai donc cousu 12 Trop-Top (+ 1 hors défi) :

  • 3 tee-shirts (+ 1 hors défi)
  • 3 robes
  • 2 blouses
  • 1 pull
  • 1 sweat
  • 1 gilet
  • 1 chemisier

Petit panorama :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sans surprise ma préférence va aux versions (A et C) pour tissus extensibles puisque j’ai cousu :

  • 8 version A (+1 hors défi)
  • 3 version B
  • 1 version C

Chaque Trop-Top à la loupe :

  • La blouse dos en V boutonné (B) : Premier essai, un peu comme une toile, qui m’a permis de mettre la lumière sur les ajustements à faire. J’adore le tissu, le dos en V et son boutonnage contrastant mais je le porte peu car je ne me sens pas à l’aise dedans. En cause, le dos échancré, la ligne d’emmanchure descendant trop sur le bras et surtout l’encolure trop large, éléments qui ont été pris en compte dans les suivants.
  • Le pull (A) : j’ai modifié le patron (remonté la ligne d’emmanchure, réduit l’encolure (pas assez) et ajusté la taille pour un rendu plus près du corps). Cette maille extensible (un peu lâche et pas très chaude) est hyper confortable et je le porte très régulièrement.
  • Le gilet (A) : Le jersey un peu épais n’est pas le même que les jersey milano utilisés pour mes gilets Cannelle et c’est dommage car il est beaucoup plus raide du coup il est moins confortable, le tombé moins joli et donc moins seyant. De ce fait, je le porte donc beaucoup moins que mes Cannelle.
  • La blouse sans manches (B) : J’ai appliqué à peu près les même ajustements de la version A à la version B pour une petite blouse parfaite que j’ai aimé porter cet été.
  • La robe (A) : C’est sans conteste ma pièce préférée ! Une petite robe toute simple, hyper confortable… portée et reportée au printemps, à l’été, au début de l’automne… Elle n’a pas été rangée avec les affaires d’été pour être prête à porter dès les beaux jours 2017 !
  • Le tee-shirt à empiècement (A) : Un beau tissu fleuri marié à une dentelle blanche porté tout l’été.
  • La robe de plage (A) : Vu mon coup de cœur pour ma robe marinière, j’ai ressorti le patron pour me faire une robe de plage dans un jersey marin léger, auquel j’ai adapté le dos dénudé et noué de la robe May de La Maison Victor.
  • Le tee-shirt de rentré (A) : Jamais 2 sans 3 … adaptations de cols. Le pull Aster de La Maison Victor me faisait de l’œil depuis quelques temps mais pas assez de tissu pour faire les manches du coup le projet était en attente d’une solution dans ma tête… Comme c’était le col qui me plaisait dans ce pull, l’idée a fait son chemin jusqu’au Trop-Top. Beaucoup porté à l’automne.
  • Le chemisier (B) : J’ai suivi le tuto d’Ivanne à la lettre, du coup il est large à mon goût et donc si je veux le porter au printemps prochain, il va falloir que je le reprenne aux manches (trop larges) et que je l’ajuste sur les côtés car je n’aime pas ce côté trop large, j’aime les vêtement ajustés.
  • Le tee-shirt drapé (C) : Porté sous mon gilet Cannelle noir avec un pantalon noir, c’est une de mes tenues préférées de cet hiver !
  • Le sweat (A) : Adopté lui aussi ! Un joli motif me faisant penser à la neige mis en valeur avec un pantalon noir. Très confortable.
  • La robe de réveillon (A) : Un joli tissu, de jolis décolletés devant derrière pour finir en beauté ce défi. Il est clair que les occasions sont un peu limitées et réservées à des soirées festives ou un peu habillées mais je la porterai plus que pour les 2 réveillons.
  • Le Trop-Top basique – hors défi (A) : cousu pour aller avec mon pull à paillettes, je le porte avec beaucoup d’autres vêtements.

Certains sont beaucoup plus portés que d’autres (versions A et C contre version B).

Je suis contente d’avoir tenu sur la longueur (en même temps en tant qu’organisatrice je ne pouvais pas vraiment faire autrement) car 1 an de défi c’est long et un peu contraignant (timing, organisation, tissus à trouver car pas toujours vendus chez mon marchand…).

Ce défi m’a permis de me frotter aux adaptations pour obtenir un patron à mon goût ou inclure des détails d’autres patrons, d’enrichir ma garde-robe de 12 pièces variées, d’affiner mes goûts en terme de formes et de matières. Mais de persévérer car je crois que sans ce défi en commençant par ma blouse au dos boutonné, je crois que je serais restée sur l’idée que le Trop-Top n’était pas fait pour moi et je n’aurais pas cherché à faire des adaptations.

En conclusion, ce défi m’a apporté et appris beaucoup !

Pour relire les articles du défi, c’est ici !

Je couds depuis 2 ans !

Avant tout, je vous souhaite une excellente année 2017 pleine de créativité et de petits bonheurs !

En ce début d’année, voici venue l’heure des bilans ! Aujourd’hui, je commence avec la rétrospective de mes cousettes saison 2 (la saison 1 est ici) avec un petit panorama de mes cousettes 2016 :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Soit  31 pièces :

  • 11 tee-shirts
  • 6 blouses
  • 4 robes
  • 3 gilets
  • 3 pulls
  • 3 jupes
  • 1 short

d’après les patrons :

  • 14 d’ Ivanne S (en tête du classement avec les 12 Trop-Top du défi)
  • 4 de La Maison Victor (sans compter les adaptations de cols (Aster & May) faites sur les Trop-Top)
  • 3 de Deer and Doe (dont 2 Plantain qui est un basique de ma garde-robe)
  • 3 de Livre coudre le stretch (soit presque la moitié des modèles mais 1% des possibilités)
  • 3 de Christelle Beneytout (dont 2 cannelle un autre basique de ma garde-robe)
  • 4 de patrons divers (mcpb, atelier scammït, atelier vicolo n°6, ottobre)

Cette deuxième année de couture aura été marquée par :

  • un défi, celui de coudre 12 vêtements différents avec 1 seul patron le Trop-Top d’Ivanne S (qui fera l’objet d’un bilan)
  • une opération déstockage de jersey consistant à coudre un deuxième vêtement avec la chute d’un premier (but presque atteint 5/7)

Donc après 2 ans de couture :

  • mon niveau de couture est monté en grade, de « vraie débutante » je suis passée à « débutante confirmée » et se situe maintenant au « niveau 1 du niveau intermédiaire ».
  • ma préférence pour le jersey et les mailles extensibles est très nette aussi bien à coudre qu’à porter.
  • ma garde-robe home-made se remplit avec 54 cousettes pour moi sur les 66 réalisations et l’objectif du (presque) 100% home-made se rapproche.

La saison 3 s’annonce dans la lignée des deux premières avec pour objectif la poursuite d’une garde-robe quasi home-made au fil de mes envies, de mes besoins !