Mini Canelés !

Spécialité bordelaise, le canelé est un petit gâteau aromatisé au rhum et à la vanille avec un cœur moelleux sous une fine croûte caramélisée. Manger des canelés, n’est pas un petit plaisir qui peut s’improviser puisque la pâte à canelés demande un temps de repos de 24 à 48 heures avant cuisson, puis un second de 2 heures au minimum après cuisson avant de pouvoir les déguster !

Je vous propose ma version revisitée du canelé bordelais en format mini, sans gluten et sans produits laitiers. Il est parfait pour un goûter gourmand et léger.  De la recette originale, il ne reste plus que le sucre, la vanille, le rhum et le moule  à canelés, de ce fait, mes mini-canelés n’ont pas la même texture que les originaux : leur cœur est fondant sous une croûte croquante ! S’ils sont différents, ils n’en sont pas moins plébiscités ! Pour cette recette, j’ai utilisé mon aide-culinaire préféré : le tofu soyeux !

Cette recette est adaptée à mon moule qui contient 20 mini-empreintes à canelés et au format de mon tofu soyeux (120g). A adapter selon votre moule et/ou le format de votre tofu soyeux. Il est tout à fait possible de réaliser de grands canelés, il y en aura juste moins et il faudra ajuster le temps de cuisson ! A ce propos, selon votre four et surtout la composition de votre moule, le temps de cuisson pourra varier de façon très significative, il vous faudra donc faire des essais avant de trouver le temps de cuisson idéal.

Mini canelés bordelais vegan sans gluten sans lactose sans lait sans oeufs au tofu soyeux

Mini canelés (sans gluten, sans lactose, sans œufs) :

Pour 20 mini-canelés

Ingrédients :

  • 20 cl de lait végétal (soja nature sans sucre de préférence)
  • 120 g de tofu soyeux
  • 100 g de sucre muscovado (sucre de canne complet)
  • 75 g de farine de riz
  • 15 g d’arrow-root
  • 25 g de margarine (au sel de mer)
  • 3 càs de rhum ambré
  • 1 càc rase de poudre de vanille
  • un peu de margarine et de sucre muscovado pour le moule
  • La veille ou l’avant veille (minimum 24 h avant la cuisson) :

Préparer et peser tous les ingrédients.

Dans une casserole, mettre à chauffer le lait végétal avec la vanille en poudre.

Égoutter le tofu soyeux, le mettre dans la cuve du robot avec le sucre, battre pendant 5 minutes.

Mélanger soigneusement la farine et la fécule avant de les incorporer dans la cuve du robot. Mélanger.

Incorporer le lait végétal vanillé chaud en plusieurs fois en mélangeant entre chaque incorporation. Ajouter la margarine et le rhum. Mélanger.

Placer la pâte dans un saladier avec un couvercle ou filmer le saladier. Après refroidissement, mettre au frigo au minimum 24 heures.

  • Le Jour J :

Mettre le moule au congélateur une quinzaine de minutes.

Sortir la plaque et la grille du four.

Préchauffer le four à 230 ° (vérifiez que votre moule en silicone supporte cette chaleur).

Sortir la pâte du réfrigérateur, la mélanger pour l’homogénéiser.

Graisser les moules à canelés sortis du congélateur avec la margarine à l’aide d’un pinceau (ou avec les doigts) et saupoudrer chaque empreinte d’un peu de sucre en faisant tourner le moule afin que le sucre adhère aux côtés.

Attention : Ne pas laisser de trous non graissés au risque d’abîmer votre moule.

Poser le moule à canelés sur la plaque du four posée sur la grille.

Répartir la pâte dans les empreintes (presque à ras bord).

Enfourner pour 10 minutes à 230 ° puis baisser la température à 210 ° et poursuivre la cuisson pendant 50 minutes.

Sortir les canelés du four et les laisser complètement refroidir avant de les démouler.

Je vous conseille fortement d’attendre au minimum 2 heures avant de les déguster afin que la pâte s’aère ! Enfin si c’est possible !

Déguster ! Miam !

mini canelés vegan sans gluten sans lactose sans oeufs au tofu souex sans GLO

Publicités

Galette des rois comme des mini-viennoiseries !

Il n’est pas trop tard pour vous proposer une recette de galette des rois… revisitée comme des mini-viennoiseries !

De la pâte feuilletée garnie d’un mélange de jaune d’œuf, de sucre et de poudre d’amande, roulée comme un escargot. C’est la taille parfaite pour tirer les rois au travail ou finir un repas, chacun mangeant le nombre qu’il veut.

Avec une pâte feuilletée, on obtient une vingtaine de mini-galettes soit pour 6 personnes (3/4 pièces par personne) et en doublant les quantités on contente plus de gourmands (ou on ne fait pas de jaloux avec une fournée pour la maison et une pour le travail !).

Ces mini-galettes se réchauffent très bien doucement au four (surtout pas au micro-ondes) dans ce cas prévoir un temps de cuisson légèrement plus court (17 minutes au lieu de 20).

Pour la fève, je vous conseille de mettre la plus petite en votre possession et de la disposer par rapport au sens où vous allez rouler (9h15) si vous ne voulez pas qu’elle soit découverte au premier coup d’œil !

Mini galettes des rois :

Ingrédients :

pour 20/24 mini-galettes des rois
  • 1 pâte feuilletée
  • 3 jaunes d’œufs
  • 75 g de sucre
  • 75 g de poudre d’amande
  • 3/4 càc d’arôme d’amande amère
  • 1 fève de petite taille

Préparer et peser tous les ingrédients.

Au robot, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre, ajouter l’arôme et la poudre d’amande, mélanger.

Dérouler la pâte feuilletée et la tartiner du mélange œufs/sucre/poudre d’amande en allant bien jusqu’aux bords (contrairement à une galette classique).

Couper la pâte en 2 pour obtenir 2 demi-cercles. Disposer la fève. Rouler les pâtes en partant de l’arrondi pour obtenir 2 longs boudins.

Les emballer d’un film plastique ou avec le papier cuisson de la pâte feuilletée et les mettre 1 heure au réfrigérateur (ou plus).

Préchauffer le four à 180°.

Sortir les pâtes du réfrigérateur. Couper des tronçons d’1,5 cm et les disposer couchés (penser à les espacer) sur une plaque recouverte d’un papier cuisson.

Enfourner à 180° pendant :

  • 20 minutes pour les servir immédiatement
  • 17 minutes pour les servir ultérieurement et donc les réchauffer (doucement au four)

Bon appétit ! Vive le roi et la reine !

Gourmandises de l’Avent : les mendiants !

Les mendiants font partie des 13 desserts provençaux servis traditionnellement le jour de Noël mais rien ne nous empêche de déguster ces gourmandises pour attendre Noël !

Je vous propose une recette rapide pouvant être réalisée avec les enfants. Le chocolat est mis à fondre 5 minutes dans un four éteint après avoir été préchauffé à 180° (à faire après un repas ayant cuit au four pour profiter de la chaleur) puis garni immédiatement de fruits à coques et saupoudré de noix de coco râpée.

Le plus dur est d’attendre que le chocolat refroidisse dans un endroit froid et sec (surtout pas au frigo, le chocolat blanchirai).

Il faut compter 1 morceau de chocolat par mendiant, avec un peu moins d’une demi tablette j’ai réalisé 12 mendiants, quelques fruits à coques se trouvant dans votre placard.

Mendiants au chocolat noir, fruits à coques et noix de coco :

Ingrédients :

  • chocolat pâtissier 52 % de cacao
  • Fruits à coques :
    • amandes entières
    • noix
    • noix de Pécan
    • pignons de pin
    • pistaches non salées…
  • Noix de coco râpée

Préchauffer le four à 180°.

Disposer une feuille de papier cuisson sur la plaque du four. Casser le chocolat en morceaux et les disposer espacés les uns des autres (8 à 10 cm). Quand le four a atteint les 180°, l’éteindre et enfourner la plaque avec les chocolats pour 5 minutes.

Pendant ce temps, préparer la garniture en cassant les noix et en coupant en deux les pistaches et les amandes.

Au bout de 5 minutes, vérifier que les chocolats ont bien fondu (les carrés restent entiers) et avec le dos d’une cuillère à café former des cercles de 3 à 5 cm. Les garnir au fur et à mesure des morceaux de fruits à coques. Saupoudrer de noix de coco.

Mettre la plaque à refroidir dans un endroit froid et sec (dehors s’il fait beau et froid) pendant au moins une heure.

Décoller délicatement les mendiants et les disposer sur un plat.

Déguster !

Autant vous dire tout de suite qu’ici il n’en reste plus !

Autre gourmandise, à découvrir ou à redécouvrir, la recette des truffes blanches noix de coco et pastis !

Truffes blanches noix de coco et pastis !

J’ai toujours aimé les truffes au chocolat, petite je m’amusais à en confectionner, plus grande j’expérimente de nouvelles associations. Bien sûr, les truffes se fabriquent, s’offrent et se mangent toutes l’année mais c’est à l’approche des fêtes de fin d’année que l’envie s’en fait sentir.

Celles-ci sont au chocolat blanc et à la noix de coco. Comme j’aime celles au chocolat noir enrobées de cacao amer avec une pointe de rhum, je n’ai pas pu résister à rajouter une touche d’alcool. J’ai testé avec du pastis et l’association fonctionne parfaitement. Mais si vous n’aimez pas le pastis, c’est très bon aussi sans !

Truffes anisées au chocolat blanc et à la noix de coco :

(Pour 25 à 30 truffes)

Ingrédients :

  • 200 g de chocolat blanc
  • 10 cl de crème liquide
  • 15 g de beurre
  • 20 à 30 g de noix de coco râpée
  • 2 cac de pastis
  • Noix de coco râpée pour l’ enrobage

Peser le chocolat. Mesurer la crème liquide ou la peser (10 cl = 100g). Couper le beurre en très très fines lamelles jusqu’à obtenir 15 g.

Hacher le chocolat afin qu’il fonde au contact de la crème chaude. Mettre le chocolat dans un saladier.

Chauffer la crème liquide, quand elle est bien chaude la verser en 3 ou 4 fois sur le chocolat râpé. Bien mélanger à chaque fois.

Si le chocolat n’a pas entièrement fondu, préparer un bain-marie. Verser le mélange chocolat-crème dans une casserole qui sera posée au dessus de l’eau sans la toucher et sans allumer le feu.

Incorporer les lamelles de beurre et bien mélanger.

Ajouter la noix de coco et le pastis, mélanger et réserver au frais 2 heures.

Prélever une petite quantité avec une cuillère à café, former des boules en les roulant dans la paume et les enrober dans la noix de coco. Disposer sur un plat ou dans des petites caissettes en papier. Remettre au frais en attendant la dégustation.  Peut se conserver quelques jours au réfrigérateur dans une boîte hermétique enfin s’il en reste !


Vous n’avez pas trouvé comment laisser un p’tit com… il suffit de cliquer sur le cœur à droite du titre de l’article !