Offrir une seconde vie aux vêtements non portés !

Un an de défi « Rien de neuf » m’a amené à réfléchir sur le contenu de mon dressing et à faire un bilan précis de mes vêtements beaucoup, peu ou pas portés !

Quelque soit notre rapport aux vêtements, nous avons tous des vêtements préférés que l’on porte dès qu’ils sont propres, des vêtements du quotidien que l’on porte très régulièrement, des vêtements occasionnels (portés à certaines occasions ou une fois de temps en temps) et des vêtements que l’on porte quasiment jamais. C’est de ces derniers dont il va être question et à qui il serait bon d’offrir une seconde vie !

Selon des études, voici deux conséquences de la « fast fashion » (« mode rapide » sans cesse renouvelée) produite à bas coût pour ne pas durer :

  • les français ne porteraient seulement que 30% de leur garde-robe
  • 4 millions de vêtements seraient jetés par les européens sur les 5 millions achetés chaque année

Au vu de ces chiffres, on constate l’existence d’un vrai gaspillage surtout si l’on considère les ressources utilisées (eau, pétrole…) et la pollution occasionnée (traitements chimiques, pesticides…) pour fabriquer ces vêtements, le chemin qu’ils ont parcourus pour arriver jusqu’à nos armoires, tout ça pour ne pas être portés en définitive !

Un gaspillage vestimentaire auquel il serait bon de s’attaquer :

  • en triant nos armoires :
    • identifier les vêtements peu ou pas portés
    • trouver les raisons pour lesquelles on ne porte pas ces vêtements
    • donner ces vêtements pour leur offrir une une seconde vie
  • en repensant notre façon de consommer la mode ou notre passion pour la couture et ainsi éviter de se retrouver avec des vêtements non portés :
    • identifier nos goûts (couleurs, formes, style…) et nos besoins
    • vérifier la compatibilité des vêtements avec notre morphologie et le reste de notre garde-robe
    • privilégier des basiques facilement associables et accessoirisables
    • déterminer nos besoins vestimentaires ou besoins en tissus et patrons plutôt que d’acheter au coup de cœur

Avant de mettre à coudre mes vêtements, je consommais la mode de façon raisonnable et raisonnée, en évitant les coups de cœur incompatibles au reste de ma garde-robe et privilégiant les vêtements répondant à un besoin et facilement associables. Depuis que je couds, je n’achète que très peu de vêtements car je pars du principe que ce que je sais coudre je ne l’achète pas (tee-shirts, vestes, jupes, robes…). Il en est de même pour mes achats de patrons/magazines ou de tissus, je fonctionne plus au besoin qu’au coup de cœur en évitant les achats de patrons similaires ou ne correspondant pas à mon style et à ma morphologie, et des achats de tissus sans projets ni besoins.

Après l’analyse de mon dressing (et grenier), il en ressort que je conserve des vêtements :

  • achetés il y a de 5 à 10 ans que je garde (au grenier) au cas où, car ils sont en très bon état et pas démodés mais qui ne me correspondent plus du tout.
  • cousus mains que je n’aime pas porter (manque de confort ou pas mon style). C’est le cas de mon gilet Trop-Top dont je n’aime pas les manches tombantes ni la forme non ajustée. Ce gilet est en fait l’opposé des mes gilets Cannelle que j’adore.
  • qui n’ont pas ou plus de pièces compatibles pour former un duo. C’est le cas de ma robe Kyoto que je portais avec une veste en simili cuir bleu clair et que je ne porte plus depuis que la veste est devenue trop usée pour être portable.
  • dont la coupe, le style n’est plus adapté à ma morphologie, à mon style ou aux tendances actuelles (trop long, trop ample….).
  • devenus trop petits ou trop grands.

J’ai donc décidé d’offrir une seconde vie à mes vêtements pas ou peu portés en :

  • donnant ceux que je porte que très rarement et ceux que je ne porte pas du tout mais que je garde en me disant au cas où alors que je sais pertinemment qu’ils ne me correspondent plus (les tendances, les goûts et les morphologies évoluent avec les années).
  • modernisant ceux dont le style n’est plus adapté aux tendances actuelles (trop long, pas assez ajusté…) lorsque cela est possible.
  • cousant ou achetant de nouvelles pièces pour remplacer celles qui trop usées sont parties à la poubelle laissant des vêtements pas portés faute de compagnon.

J’ai déjà commencé à trier tous ceux que je ne voulais pas conserver, ceux pour lesquels une modification n’est pas envisageable, à ajuster ma jupe 1 001 perles (je l’ai raccourcie pour la porter taille basse et ajustée sur les côtés pour reduire l’évasement) et à moderniser une jupe du commerce qui était trop longue, un style trop ample pour les tendances actuelles et une ceinture élastiquée en fin de vie.

Je vous invite à jeter un coup d’œil dans vos armoires pour voir si vous ne pouvez pas offrir une seconde vie à vos vêtements non portés ! 😉

Publicités

5 réflexions sur “Offrir une seconde vie aux vêtements non portés !

  1. Je suis bien d’accord avec toi et je fais de même depuis que je couds mes vêtements. Même dans ce que je réalise, si je ne porte pas pour X raisons, soit je donne , soit je refais qqchose d’autre dedans. Et à chaque fois que je fais une nouvelle pièce, j’en sors une de mon armoire qui commence à fatiguer ou qui me plaît moins que les autres….comme ça , ça ne déborde pas. Et comme mon entourage sait que je recycle , on me donne parfois des vêtements , du coup j’ai du stock pour coudre ……..alors je m’éclate à recycler car je trouve parfois que c’est plus créatif que de couper un modèle dans un coupon de tissu…..Lol
    Bonne journée

    • Tout à fait d’accord, recycler est bien plus créatif que de couper un patron dans un coupon. De mon côté, comme je n’ai pas grand chose à recycler, c’est plutôt avec les chutes que je m’amuse ! Bon recyclage et bonne couture à toi !😉

  2. C’est rigolo, dans le même esprit, il y a quelques mercredis, j’ai passé quelques heures à repriser des choses légèrement décousues, couper des tuniques dans des robes non portées, rien d’extraordinaire, mais j’ai regagné quelques pièces que j’aime beaucoup… Je prévois de m’attaquer au tri, comme chaque année en sortant ma garde-robe estivale, bizarrement, il y a toujours de quoi faire!!!

  3. Pingback: Seconde vie : le cas de la petite jupe ! | Ma Cabane en Alaska

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s