Surchemise Cannelle à carreaux !

Deux ans après sa sortie, Christelle Beneytout a proposé un hacking de son patron en offrant un bonus de 4 variantes au gilet Cannelle :

Hacking Cannelle

1 veste courte et cintrée et 3 gilets (boutonné / noué / long sans manche)

Grâce à un bon marketing (test des variantes par des couturières très suivies sur les réseaux sociaux), le gilet Cannelle s’est fait connaître à nouveau ! Si j’adore le gilet Cannelle, j’en ai cousu une bonne demi-douzaine, les variantes ne m’inspirent pas plus que ça. Mais ce hacking m’a fait regarder autrement ce patron et j’ai eu l’idée dans faire une surchemise.

J’ai cousu une version test pour valider les modifications à effectuer. Le but étant de modifier le patron pour tissu chaîne et trame, de l’élargir pour rentrer dedans avec un débardeur ou un tee-shirt. Pour cela, j’avais 3 possibilités :

  • coudre 1 ou 2 tailles au dessus de la version maille
  • augmenter toutes les marges de 1 à 2 cm
  • augmenter de quelques centimètres seulement à quelques endroits

Pour me décider, j’ai utilisé ma méthode préférée : superposer un patron chaîne et trame validé (le PAM de La Maison Victor) sur le patron du Cannelle. La partie à élargir étant les emmanchures et les manches. Les patrons sont à peu près identiques, seules les manches du Pam sont plus larges de 2 cm au niveau de l’emmanchure. J’ai donc décidé d’élargir les côtés des manches de 2 cm et de reporter cette augmentation sur les côtés du devant et du dos. Pour une version hiver, je pense faire 2 cm sur la partie devant et 3 cm sur la partie dos pour plus de confort avec un tee-shirt épais ou un sous-pull.

Voici ma surchemise Cannelle que je n’imagine qu’à carreaux, impossible de l’imaginer à fleurs, du genre surchemise de bûcheronne !

On l’ aperçoit portée sous mon gilet Cannelle noir :

Ce premier test est validé ! J’attends de trouver LE tissu à carreaux pour faire une deuxième version comportant plus d’adn de la chemise (empiècements épaules, poches poitrine, bracelets de manche ….) !

Patron : « Je couds Cannelle » de Christelle Beneytout (pdf ou papier) – Niveau débutant – Marges de 0.7 cm comprises – Taille 40

Fourniture : Coton à carreaux (Eurotissu)

Modifications : ajout de 2 cm sur le côté des manches ainsi que sur les côtés devant et dos au niveau des manches

Un sweat Trop-Top !

Pour cet avant dernier défi de « 2016 en Trop-Top » le thème était de coudre un sweat Trop-Top, un sweat moelleux en molleton avec du bord côte aux hanches, aux poignets et à l’encolure.

Je suis partie à la recherche du molleton idéal…et je suis redescendue de mon nuage les mains vides n’ayant ni envie d’un sweat coloré uni ou d’un sweat à motifs enfantins. Une visite chez mon marchand de tissus habituel qui ne vend pas vraiment de molleton pour voir ce qu’il avait à me proposer comme alternative au molleton et me voilà repartie avec une maille tricot à motifs dont l’envers pourra servir à faire des bandes contrastantes.

Ce beau tissu était destiné à me coudre un sweat sinon je me serai bien cousu un gilet Cannelle ou une robe !

J’ai repris le patron que j’avais modifié pour réaliser mon Trop-Top basique noir auquel j’ai adapté une encolure ronde dégagée, raccourci un peu les manches et le bas. J’ai coupé mes pièces sauf les bandes de poignets et des hanches que j’ai calculées une fois le sweat monté pour avoir la bonne longueur au bas et aux manches.

Voici mon sweat Trop-Top pas du tout sportif mais tout à fait boulot compatible :

Le 30 décembre je vous présenterai mon 12ème et dernier Trop-Top de l’année : un Trop-Top de fêtes !

Patron : TROP-TOP d’Ivanne S – Version A – Taille 32/34/38 – Patron pdf à télécharger Femme (du 32 au 54) ou Fille (du 1 au 12 ans)

Fourniture : maille noire et blanche à motifs vagues (Eurotissu), aussi utilisée sur l’envers pour les bandes d’encolure, de poignets et de hanches

Modifications :  j’ai fait les manches en taille 34, la poitrine en 34 en élargissant jusqu’aux hanches à 38, j’ai modifié l’encolure pour faire sweat (encolure ronde dégagée) et ajouté des bandes aux poignets et aux hanches.

Un Pull Ester !

Au commencement il y a un coupon, une maille en dentelle rose fuchsia dans lequel j’imaginais bien un petit gilet Ester pour habiller une tenue noire. Ensuite, il a fallu faire abstraction des regards envieux de ma fille qui aurait bien voulu que je lui couse un vêtement pour elle, ne pas écouter son argumentaire (le fuchsia c’est ma couleur…) et tenir bon !

Le patron est proposé gratuitement par Atelier Vicolo n° 6 en taille unique (44 italien soit un 40 français) que l’on peut augmenter ou diminuer d’une taille facilement (tuto expliqué en image sur le blog d’Atelier Vicolo n°6). Il s’agit d’un petit gilet court aux manches resserrées à réaliser dans un jersey ou une maille extensible.

J’ai redessiné les manches pour avoir des poignets droits et non resserrés.

Bon là, si vous avez lu le titre et le début de l’article, vous vous dîtes qu’il y a un bémol… car je parle d’un pull et d’un gilet ! Il s’agit bien d’un patron de gilet et j’ai cousu un pull sans modifier le patron ! Un moment d’inattention au moment de la coupe car au moment de coudre je me suis demandé pourquoi je n’avais qu’un devant et un dos pour faire un gilet ! Du coup, j’ai un petit pull court !

Je n’ai pas posé la parmenture pour l’encolure (prévue dans le patron et découpée), j’ai préféré un simple ourlet à l’encolure plus discret à mon avis.

Le petit pull en photos :

Les manches sont un peu longues (les pinces clover ont dû glisser quand je l’ai enlevé), je les raccourcirai si elles me gênent.

A porter avec cette petite robe noire (du commerce) ou avec ma jupe Châtaigne noire mais dans les deux cas il me faut un nouveau haut noir à manches longues pour aller avec (le cercle infernal de la couturière…une cousette en entraînant une autre !) si je veux le mettre cet automne/hiver.

Patron : pull d’après le Gilet Ester d’atelier Vicolo n° 6 – Taille unique italienne 44 (soit un 40 français) – marges de coutures non incluses – patron gratuit.

Fourniture : tissu maille dentelle rose (Eurotissu)

Modifications : j’ai redessiné les manches pour avoir des manches droites et non des poignets resserrés – simple ourlet à l’encolure à la place de la parmenture prévue.

Gilet d’été : le Cannelle Blanc !

Par les beaux matins frisquets ou les belles soirées fraîches, j’aime pouvoir enfiler un gilet léger. J’avais déjà un gilet Mélange Knit framboise et un gilet Cannelle rose pâle mais il me manquait un gilet basique blanc pour aller avec mes hauts dans les tons blanc et bleus…

J’ai trouvé une maille blanche très légère chez mon marchand de tissus que j’ai coupé sans hésitation pour faire un gilet Cannelle de Christelle Beneytout. Ce gilet est mon préféré car j’aime porter les vestes et gilets ouverts et qu’il est à la fois simple, féminin et élégant.

Ce petit gilet sera parfait avec :

Il s’accordera aussi avec ma robe marinière Trop-Top ! 

Un bon basique pour les beaux jours !

Patron : « Je couds Cannelle » de Christelle Beneytout (pdf ou papier) – Niveau débutant – Marges de 0.7 cm comprises – Taille 40

Fournitures : Maille très légère blanche (Eurotissu) – Élastique transparent Framilastic (renfort coutures épaules)

Un gilet Trop-Top !

Nous sommes le 30 du mois, c’est l’heure de rendre sa 3 ème copie du défi mensuel « 2016 en Trop-Top » !

Ce mois-ci le thème était de coudre un Trop-Top en utilisant soit

  • un tuto proposé par Ivanne S pour adapter le patron de base en un gilet, une robe, une blouse à découpe…
  • un bonus inclus dans le patron (épaules pétales, volants, cols….)

Mon choix s’est porté sur le gilet car comme souvent c’est le tissu que je trouve qui détermine le patron. Ici, un jersey Milano couleur denim, plus épais et moins fluide que chez mon marchand de tissus habituel.

Je suis partie de ma version A utilisée pour mon pull à paillettes et pour mon tee-shirt basique noir, soit un 32 pour les manches et le haut, un 34 sous l’emmanchure puis en élargissant jusqu’au 38 au niveau des hanches.

Pour adapter le patron en gilet, il faut prolonger la ligne d’épaule de 2 cm devant, tirer un trait vertical et retirer l’excédent. Il faut aussi remonter l’encolure du dos de 2 cm. Puis on ajoute une bande d’encolure.

Avec ma version ajustée, j’obtiens un gilet ouvert (je ne ferme jamais mes vestes), si je veux un gilet « cocooning » (plus couvrant) il faudra que je modifie le patron sur le devant.

Place aux photos :

Porté avec ma robe Kyoto :

Patron : TROP-TOP d’Ivanne S – Gilet adapté de la Version A (d’après le tuto gratuit à télécharger sur le blog d’Ivanne S) – Taille 32/34/38 – Patron pdf à télécharger Femme (du 32 au 54) ou Fille (du 1 au 12 ans)

Fourniture : jersey Milano bleu denim (La maison d’Ursule)

Un pull à paillettes Trop-Top !

C’est l’heure de rendre sa deuxième copie du défi mensuel « 2016 en Trop-Top » autour du patron Trop-Top d’Ivanne S. Ce mois-ci, le défi était de coudre un pull Trop-Top.

Après un tour chez mon marchand de tissus habituel où je n’ai pas trouvé de maille à me convenir (ceci explique aussi pourquoi je n’avais pas cousu de pull jusqu’à présent), j’ai poussé jusqu’à une zone industrielle où il y a 2 magasins de tissus mais qui n’ont pas beaucoup de choix et relativement chers. C’est là que j’ai déniché cette maille fuchsia à sequins.

J’ai choisi la version A avec l’encolure relevée. Suite à ma première expérience avec la version B et les réalisations que j’avais pu voir sur le net, j’avais prévu d’apporter des modifications au patron pour :

  • remonter la ligne d’emmanchure
  • réduire l’encolure au niveau des épaules
  • ajuster la taille pour en faire un pull plus près du corps

Venant juste de coudre un Plantain, j’ai ressorti le patron que j’ai superposé sur celui du Trop Top pour juger des ajustements possibles. J’ai donc choisi de :

  • réaliser les manches et l’encolure en taille 32 afin de remonter la ligne d’emmanchure, réduire la largeur des manches et réduire l’encolure au niveau des épaules
  • donner une forme arrondie au Pull en suivant l’arrondi du Plantain avec une taille 34 à la poitrine et une taille 40/42 aux hanches.

J’ai eu quelques doutes, forcément avec un 32/34/40-42 pour mon 40 habituel, mais j’ai suivi mon intuition en me disant que s’il était trop petit pour moi, il serait toujours assez grand pour ma fille qui aurait bien voulu que cette maille fuchsia à paillettes soit pour elle !

Après essayage, j’ai ajusté les hanches trop larges. Je suis repartie tout droit quelques centimètres en dessous de la poitrine.

En résumé, j’ai fait un 32/34/38 (emmanchure et col/poitrine/hanches) pour un pull ajusté et non la forme loose du Trop-Top réalisé avec une maille lâche.

Place aux photos, attention ça brille !

Premier constat, l’encolure est toujours trop large à mon goût. A réduire encore donc !

Deuxième constat, je n’ai aucun tee-shirt pour aller avec hormis celui sur la photo mais les paillettes avec le graou c’est un peu limite ! Donc il va falloir coudre un tee-shirt noir très rapidement !

Troisième constat, la maille et les sequins ça grattent donc à porter uniquement avec des manches longues et une encolure moins profonde que le pull !

Et pourquoi pas coudre un beau chèche noir pour aller avec ? Idée qui m’est venue en portant l’étole noire ci-dessous :

Patron : TROP-TOP d’Ivanne S – Version A – Taille 32/34/38 – Patron pdf à télécharger Femme (du 32 au 54) ou Fille (du 1 au 12 ans)

Fournitures : maille fine à sequins fuchsia (Mondial Tissus) – élastique Framilastic (renfort épaules)

Modifications : j’ai fait les manches et l’encolure en taille 32, la poitrine en 34 en élargissant en arrondi jusqu’aux hanches 40 puis repris à 38 après essayage

Cadeau de Noël cousu main : le Gilet !

Pour aller avec son tee-shirt, cadeau de Noël cousu main n°1, j’ai cousu un gilet Cannelle à ma maman. Elle ne s’y attendait pas du tout et la surprise a été encore plus grande car j’avais rusé en emballant le gilet dans une boîte à chaussures sinon au toucher (mou) du cadeau elle aurait reconnu un vêtement.

C’est mon 7ème Cannelle mais celui-ci n’est pas comme les autres ! Il a des poches ! Début décembre, Christelle Beneytout a publié un tuto (vidéo) sur son blog pour ajouter des poches plaquées au gilet Cannelle (gabarit téléchargeable gratuitement). C’était donc l’occasion rêvée de tester ce petit plus.

J’ai choisi le même jersey Milano prune que pour celui que j’ai cousu à ma fille (en taille 16 ans). Étant un peu frileuse, elle préfère pour le moment porter celui que je lui ai offert à Noël dernier en maille merveilleuse qui forcément est plus chaud et portera celui-ci au printemps.

Pour la taille, j’ai opté pour le 40 (le précédent était un 38) pour une bonne aisance avec les manches kangourou du tee-shirt.

Place aux photos :

Patron : « Je couds Cannelle » de Christelle Beneytout (pdf ou papier)– Niveau débutant – Marges de 0.7 cm comprises – Taille 40

Fournitures : Jersey Milano Violet Prune (Eurotissu) – Élastique transparent Framilastic (renfort coutures épaules)

Modification : J’ai fait le col de la version A avec les finitions (roulotté) de la version B.


Pour celles qui auraient raté cet article, il est encore tant de découvrir et participer au défi « 2016, en TROP-TOP, le défi ! »

Le principe : coudre 12 versions différentes du patron TROP-TOP d’Ivanne S au cours de l’année 2016. Un tee-shirt, une blouse, un sweat, un gilet, une robe… en version manches longues pour cet hiver ou manches courtes pour l’été prochain.

Si vous avez peur de l’engagement sur 12 mois ou de ne pas adhérer à tous les thèmes ou encore si vous n’êtes pas sûre d’avoir le temps certains mois ? … Aucune obligation de faire les 12 défis !

Idem, si vous souhaitez après coup participer au défi et qu’il est déjà commencé, vous pourrez vous inscrire et nous rejoindre en cours de route !

Ce défi s’adresse aux couturières de tous niveaux. Si vous êtes débutante et que vous hésitez, lisez cet article. Les couturières confirmées, outre des finitions parfaites pourront faire des interprétations personnelles du patron.

Découvrez les réalisations que l’on peut faire avec le patron du TROP-TOP :

Alors intéressée pour relever ce défi ? Inscrivez-vous (ici), devenez une « défieuse TROP-TOP » et rejoigniez les 8 défieuses déjà inscrites (et ce n’est pas fini !) !