La bibliothèque des cœurs cabossés -Katarina Bivald

Sara Lindqvist est une jeune libraire suédoise de 28 ans solitaire et mal dans sa peau qui se réfugie dans les livres. Ses seuls amis sont les personnages des romans qu’elle lit jusqu’à ce qu’elle entretienne une correspondance avec Amy Harris une américaine de 65 ans très cultivée vivant en Iowa. Pendant 2 ans, elles échangent lettres et livres. Lorsque la librairie où Sara travaille met la clé sous la porte, Amy invite la jeune femme à lui rendre visite. Munie d’un visa touristique de 3 mois et d’une valise remplie de livres pour Amy, Sara débarque à Broken Wheel petite ville de l’Iowa où elle apprend avec stupeur le décès d’Amy. Elle est accueillie dans la maison de la défunte où famille et amis de celle-ci sont réunis après les funérailles.

roman littérature suédoise premier roman katarina bivald la bibliothèque des cœurs cabossés

Parce qu’elle est l’invitée et l’amie d’Amy, une personnalité locale très appréciée, elle est conviée à rester séjourner dans la maison d’Amy. Georges un habitant sans emploi est chargé de la véhiculer et dans tous les commerces où elle va, le café ou le repas qu’elle prend lui sont offerts.

Sara découvre une petite ville américaine ayant subi de plein fouet la crise de 2008 où règnent l’amitié, l’entraide, la solidarité et le système D entre les habitants qui ne sont pas partis travailler et vivre à Hope, une grande ville située à 40 km. Elle fait connaissance des habitants tous cabossés par la vie et la crise. La première impression de la ville semble identique à l’image reflétée par Sara … sans charme et morose.

Après quelques jours, où tout lui est offert, Sara a envie de se rendre utile. Il lui vient l’idée de donner une seconde vie aux nombreux livres que possédait Amy. Elle décide de nettoyer l’ancien local d’Amy et d’y installer une librairie avec tous les livres de cette dernière. Les habitants un peu incrédules l’aident en donnant de vieux meubles dont ils n’ont plus besoin. Georges l’aide à nettoyer et repeindre le local. La petite librairie repeinte et agencée, Sara décide de classer les nombreux livres par genres. La collection d’Amy couvrait tous les styles littéraires, de ce fait, il y en a pour tous les goûts, même pour ceux qui ne lisent pas ou ceux qui préfèrent les films. Au départ, les recettes de la vente doivent servir à acheter de nouveaux livres mais très vite Sara propose aux habitants d’échanger le livre acheté contre un autre livre (sans payer). Comme Sara sait trouver le livre qui correspond à chacun, celui qui saura le captiver, la petite librairie devient très vite un lieu incontournable et pour la première fois de sa vie, elle va se faire des amis qui ne sont pas des personnages de romans.

Sara aidée des habitants décide de faire venir les habitants de Hope dans la librairie et dans la ville. Pour cela, ils organisent un grand marché. En devenant le centre d’intérêt, elle prend confiance en elle et s’épanouit ! La ville et ses habitants aussi !

Seule ombre au tableau, le temps file et son visa touristique arrive bientôt à expiration.  Toute la petite ville se mobilise pour qu’elle reste, germe alors une idée folle… celle d’organiser un mariage blanc !

Égrainées au fil des chapitres, des lettres d’Amy nous en disent plus sur elle, la petite ville et ses habitants. Un livre plein d’humour, avec des personnages très attachants, faisant référence à de nombreux livres.

La bibliothèque des cœurs cabossés est le premier roman de Katarina Bivald qui n’est autre qu’une ancienne libraire suédoise. Malgré ses imperfections, ce livre est devenu un best-seller international, grâce à sa jolie couverture et à la forte demande de romans feel good qui permettent de s’échapper de la grisaille quotidienne.

S’il est un peu lent, long, prévisible avec des personnages stéréotypés (le cocu alcoolique, la vieille fille bigote autoritaire, la mère célibataire, un couple d’homosexuels, la féministe rebelle… et un beau célibataire), j’ai passé un bon moment car c’est un roman qui parle de livres, fait la part belle aux relations humaines et qui fait l’éloge des petites communautés très soudées. Bien que datée post crise de 2008, l’histoire pourrait très bien se situer quelques décennies plus tôt car jamais il n’est fait mention d’internet, des réseaux sociaux… Un roman hors du temps ancré dans le monde réel !

Vous l’aurez compris, c’est une lecture légère et facile, à glisser dans sa valise, pour les amoureux des livres ! Si vous cherchez un livre mené tambour battant avec de l’action, des rebondissements, un suspens insoutenable… mieux vaut vous abstenir !

La bibliothèque des cœurs cabossés

Roman de Katarina Bivald

Paru aux Éditions DENOEL en 2015 – 482 pages

8 réflexions sur “La bibliothèque des cœurs cabossés -Katarina Bivald

  1. lu et aimé comme livre de détente (j’aime les récits qui se déroulent dans une librairie ou bibliothèque ….. dès qu’il y a des livres je dis oui) mais même reproche que toi : c’est convenu et stéréotype… Pas de surprise mais cela se lit vite et fait du bien aux amoureux des livres que nous sommes 🙂

    • Forcément quand on aime les livres, on aime les livres qui en parlent !
      Le fait que l’histoire se déroule dans une librairie-bibliothèque a fortement contribué à nous faire passer un bon moment lecture ! 😉

    • Quand les grands esprits littéraires se rencontrent autour d’un même bouquin ! Hihihi !!! 😀
      Chut, chut et chut mais de toute façon ce n’est pas l’histoire mais l’ambiance et les détails qui font passer un bon moment de lecture !!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s