1, 2, 3 mois de défi Rien de neuf !

Mes alternatives aux achats neufs !

Voilà 3 mois que le défi Rien de neuf a débuté… et plus de 12 000 participant(e)s !

Après réflexions, je me suis dit que quatre bilans trimestriels seraient plus intéressants qu’un seul bilan annuel. Mes premiers constats et réflexions pouvant influencer de façon positive la suite du défi et donner des pistes à certain(e)s d’entre vous !

J’ai donc décidé de lister chaque trimestre :

  • mes achats
  • mes non-achats
  • mes recherches d’alternatives fructueuses ou infructueuses
  • mes alternatives à l’achat neuf

L’idée étant de noter mes achats et non achats en toute transparence ainsi que mes réflexions et d’en tirer des conclusions.

Théière-nomade-Qwetch-cadeau-seconde-main-tisanière-recyclage-bocaux-en-verre-ma-cabane-en-alaska

Cadeau neuf mais durable : la théière nomade / Cadeau seconde main : la tisanière / Système D pour s’équiper : le recyclage de bocaux 

Mes achats en 3 mois :

  • Pour l’équipement de la maison :
    • 2 poêles (1 grande et 1 petite)
    • 1 crêpière
    • 1 plateau tournant
    • 2 paires de sabots en plastique
    • 1 toile cirée pour la table de la cuisine
  • Pour offrir :
    • 1 beau livre
    • 1 théière nomade
    • 1 petit sac
  • Pour moi :
    • 2 livres de recettes sans gluten et sans lactose
    • 1 livre d’astuces écologiques

Pour commencer, il faut savoir que je ne me suis inscrite au défi que dans les derniers jours de janvier.  Donc, mes achats et non-achats faits avant cette date ne prenaient pas en compte ce paramètre.

Avant de débuter le défi :

J’ai dû renouveler mes poêles car même en prenant soin d’utiliser des ustensiles qui ne rayent pas, de les ranger en mettant une protection entre chaque poêle, le revêtement anti-adhésif se détériore après quelques années d’utilisation et cela n’est pas bon pour la santé. Bien que j’ai déjà étudié la question, je n’ai malheureusement pas trouvé d’alternative me convenant à cet achat récurrent. J’ai aussi acheté une nouvelle crêpière pour remplacer celle que je possédais depuis 25 ans ainsi qu’un beau livre offert en cadeau d’anniversaire.

Depuis mon inscription au défi :

Depuis que je ne mange plus de gluten, mes placards se sont remplis d’une multitude de produits pour la cuisine, la pâtisserie et le petit-déjeuner. Avant j’utilisais une seule et unique farine maintenant je dois mélanger des farines différentes et y ajouter fécules et liants. Du coup, j’ai dû procéder à un réaménagement des placards. J’ai réussi à limiter l’achat à seulement un plateau tournant, le reste étant de la récupération (voir plus bas).

Après plusieurs années de bons et loyaux services, j’ai remplacé ma toile cirée qui recouvre ma table de cuisine. Elle était vraiment en fin de vie car nous prenons 4 repas par jour dessus tous les jours de la semaine plus des activités manuelles. Toutefois, je pense que c’est la dernière que j’achète car depuis cet achat, lors d’un séjour, j’ai pu constater qu’une nappe enduite résisterait à notre usage intensif.

Prévus avant le défi, j’ai hésité à acheter les deux paires de sabots en plastique pour aller au jardin ou devant la maison par jours de pluie ou sol mouillé. J’ai validé l’achat car j’en avais un réel besoin et que leur durée de vie serait longue. J’aurai préféré acheter de vrais sabots en bois mais il n’y a pas de sabotier dans ma région. A noter qu’il y a deux paires pour une raison  géographique (entrée / cuisine) mais que chaque paire sert à toute la famille.

Même en anticipant et en réfléchissant à une alternative au neuf, j’ai offert un cadeau neuf mais durable. J’ai choisi une théière nomade isotherme de qualité, écologique et sain pour la santé qui bien entretenue durera toute la vie.

Je me suis acheté 3 livres dont 2 livres de recettes sans gluten et sans lactose dont j’avais réellement besoin pour varier mon alimentation. Je ne regrette pas du tout mes achats car j’ai déjà testé beaucoup de recettes. Et un autre livre sur l’écologie.

Un seul achat est selon moi une entorse à mon défi mais je l’assume complètement ! Il s’agit d’un sac à main acheté pour être offert sans raison spéciale juste pour le plaisir de faire plaisir. A noter que bien qu’il me plaise beaucoup si l’achat avait été pour moi je ne l’aurai pas acheté.

Non-achats :

Défi ou pas défi, je n’ai pas fait les soldes puisque depuis 3 ans que je couds une grande partie de ma garde-robe, je n’achète quasiment plus de vêtements.  De plus, à ce moment précis je n’avais pas de réels besoins.

Je l’ai déjà indiqué dans mon article de présentation du défi mais en janvier j’ai renoncé à l’appel des sirènes qui me criait de changer mon vieux téléphone, étant résolu à l’emmener jusqu’au bout, tout comme ma tablette dont l’obsolescence se fait sentir. A noter qu’une fois hors-service, ces deux objets seront remplacés à neufs et non d’occasion en raison de l’obsolescence programmée, des innovations incessantes et du fait que ce sera un achat dans la durée. Le coût réel de production sera néanmoins amorti par une utilisation jusqu’à leur fin de vie.

Mes recherches infructueuses :

Avant d’acheter mon plateau tournant, j’ai cherché à en acquérir un d’occasion mais j’ai pu constater qu’il n’y en avait quasiment pas à vendre et aucun de la qualité de celui que j’ai acheté.

A mon plus grand regret, je n’ai pas trouvé de porte-vélos 4 vélos d’occasion même en élargissant ma recherche aux régions voisines. Nous allons donc devoir en acheter un neuf.

Mes alternatives aux achats :

  • Le prêt et le don :

Pour les affaires de skis de mes enfants, nous avons changé nos habitudes qui consistaient à acheter neuf et à revendre quand c’était devenu trop petit. Cette année, le renouvellement c’est fait grâce aux dons et aux prêts familiaux. A noter que sans ce défi, j’aurai acheté neuf les affaires à renouveler.

  • Les cadeaux de seconde mains :

Là encore, j’ai changé mes habitudes en offrant des cadeaux de seconde main (une tisanière, un coffret de couteaux et des tasses de café). Ces objets n’ont pas été achetés d’occasion mais étaient des objets quasi-neufs qui dormaient dans mes placards dont je n’avais pas d’utilité. A noter : les personnes à qui j’ai offert ces objets étaient soit des adeptes de la récup ou qui venaient de s’installer.

  • La récup’ :

Pour la réorganisation de mes placards et ranger mes diverses farines, fécules, oléagineux…. et autres aliments sans gluten, j’ai recyclé des pots en verre de différentes tailles et formes. Il s’agit soit de pots de confiture soit de pots de conserves en verre. J’en avais un certain nombre en stock, pour les autres j’ai acheté, mangé et recyclé ceux dont j’avais besoin.

Mes constats :

  • Certains équipements sont à renouveler au bout de quelques années même en en prenant soin ou en achetant de la qualité (poêles)
  • Certaines alternatives pourront être envisagées après avoir été vues, testées et validées dans notre entourage (nappe enduite)
  • On ne peut pas tout acheter d’occasion au moment où le souhaite même en se donnant du temps (2 mois pour le porte-vélos) et les objets de qualité dont l’utilité ne disparaît pas sont rarement revendus d’occasion (plateau tournant)
  • Les cadeaux seconde-mains doivent être anticipés et assumés.
  • Acheter ou ne pas acheter, prolonger la durée de vie des objets, recycler… est une question de volonté, d’habitude voire de choix de vie… innés ou à acquérir.
  • Il est plus facile d’acheter neuf et de revendre que d’acheter d’occasion.
  • Certains livres sont difficilement trouvables d’occasion, soit parce qu’ils viennent de paraître soit parce qu’ils s’adressent à un segment spécifique (livre de cuisine sans gluten et sans lactose) ou qu’ils ont été achetés pour être conservés.

Les maîtres mots de ce premier bilan sont donc : anticipation, recherche, système D et nouvelles habitudes !

A dans 3 mois pour le deuxième bilan d’achats, non achats, recherches et solutions alternatives !

Publicités

6 réflexions sur “1, 2, 3 mois de défi Rien de neuf !

    • Non le défi comprend l’équipement, la décoration, l’habillement, les produits culturels … mais pas la matière première aux vêtements faits mains ! Ouf !
      En même temps, depuis que je me suis inscrite au défi je n’ai acheté ni laine ni tissu !
      En 2018, je prévois de coudre mon stock de tissus achetés mais pas cousus en 2017, essentiellement du tissu pour blouse, d’acheter un peu du tissu pour veste ou jupe car j’ai besoin de m’en coudre et surtout du jersey car mon stock =o !

  1. Je suis admirative devant tous tes efforts. De mon côté, j’essaye de diminuer au maximum mes achats autres que alimentaire cette année. J’y arrive, mais je me rends compte que je suis tout le temps sollicitée pour acheter de nouvelles choses, utiles certes mais non indispensables. Je résiste à la dépense, mais c’est frustrant. C’est fou comme notre société de consommation est envahissante et addictive.
    Bravo pour ta démarche. je te lirai avec beaucoup d’intérêts.

    • Merci Nathalie ! Je fais surtout des efforts pour trouver des alternatives à l’achat neuf car je ne suis pas une grande consommatrice de nature.
      Effectivement, le plus simple pour acheter moins, c’est de diminuer la sollicitation !
      D’ailleurs, en écrivant cet article, je me suis dis qu’un article d’astuces pour limiter les achats neufs ou pas pourrait être intéressant ! Je vais creuser l’idée ! 😀

  2. J’avoue que ta théière nomade m’attire beaucoup … Mais n’étant pas une grosse acheteuse, ça va surement être du « j’y pense et pis j’oublie » … Sinon, bravo pour le défi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s