Les chasseurs de mammouths de Jean M. Auel

Après « Le clan de l’ours des cavernes »  et « La vallée des chevaux », voici « Les chasseurs de mammouths » le troisième tome des aventures d’Ayla l’héroïne de la célèbre saga préhistorique de Jean M. Auel.

Avant de partir faire le « Grand voyage », Ayla et Jondalar décident de faire un petit voyage de quelques jours au delà de leur vallée, en compagnie de Whinney et Rapide les chevaux d’Ayla. C’est là qu’ils rencontrent les chasseurs de mammouths, un camp de Mamutoï appelé « Le clan du Lion ». Les échanges sont facilités car Jondalar a appris le mamutoï lorsqu’il séjournait avec son frère dans un camp de Sharamudoï jumelé à un camp de Mamutoï.

Ayla est impressionnée par ces géants roux mais aussi par leur nombre et le bruit qu’ils peuvent faire en parlant tous à la fois car elle vient d’un peuple communiquant essentiellement par gestes, et des « Autres » elle ne connaît que Jondalar. Quant aux Mamutoï, ils sont impressionnés par ce couple de blonds aux yeux bleus et plus encore par le fait qu’Ayla maîtrise l’esprit des chevaux au point de pouvoir monter sur leur dos, sentiment qui sera renforcé lorsqu’elle adoptera et apprivoisera un louveteau.

Invités à séjourner l’hiver au camp du Lion, Ayla découvre la vie en communauté, les us et coutumes des Autres, lie des amitiés très fortes et son cœur de maman se réveille lorsqu’elle rencontre Rydag un enfant d’esprits mêlés de l’âge de son fils Durc qu’elle a confié à sa sœur 3 ans auparavant quand elle a été bannie du clan de l’ours des Caverne. En lui apprenant le langage gestuel du clan, Ayla va transformé la vie du petit Rydag au sein de son peuple car il pourra enfin communiquer avec les autres et ainsi ne plus être considéré comme un animal incapable de parler. Ayla va lier avec cet enfant une relation particulière.

Ayla et Jondalar vont partager leurs inventions et découvertes (propulseurs à sagaies, travois, pierre à feux…) et apprendre de nouvelles techniques. Ils vont vivre pleins d’aventures au camp du Lion ainsi que lors du rassemblement d’été des camps de Mamutoï de la région. Leur amour sera mis à rudes épreuves avec de nouveau des incompréhensions mutuelles mais aussi à cause du beau Ranec qui tombe sous le charme d’Ayla et qui ne laisse pas cette dernière insensible !

Un troisième tome encore différent des deux premiers dans lequel on retrouve la plume de Jean M. Auel avec de l’action, des sentiments… On dévore les nombreuses pages sans s’en rendre compte et on en redemande ! J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette saga avec la présentation des 3 premiers tomes. Pour le moment, je ne pense pas publier d’articles sur les trois derniers tomes. Le quatrième et le cinquième tomes nous font vivre les aventures et les mésaventures d’Ayla et de Jondalar au cours de leur « Grand Voyage » qui les ramène dans la famille de Jondalar, puis leur vie là-bas, la naissance de leur fille et enfin l’initiation d’Ayla au monde des esprits dans le dernier tome.

Les chasseurs de mammouths 

Tome 3 de la saga préhistorique « Les enfants de la Terre » de Jean M. Auel

Paru aux Editions Pocket – 915 pages

Publicités

2 réflexions sur “Les chasseurs de mammouths de Jean M. Auel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s