Le clan de l’ours des cavernes de Jean M. Auel

Jean M. Auel est l’auteure de romans préhistoriques la plus mondialement connue. Sa saga « Les enfants de la Terre » a été vendue à plus de 45 millions d’exemplaires dans le monde.

Tout a commencé en 1976 lorsque Jean M. Auel écrit une nouvelle sur le thème de la femme à la préhistoire. Par la suite, elle décide de transformer  cette nouvelle en roman en la divisant en 6 parties et écrit les Enfants de la Terre dont la parution s’étale de 1980 à 2011. Pour se faire, elle s’est beaucoup documentée en lisant de nombreuses études scientifiques portant sur la préhistoire, fait des stages comme apprendre à faire des abris, faire du feu, tanner du cuir… Par la suite, elle a aussi visité de nombreux sites préhistoriques en Europe.

Si au début, le monde scientifique était très sceptique sur le fait de romancer la préhistoire, il a salué son travail de recherche et sa plume.

Ayla a 5 ans lorsqu’elle échappe au tremblement de terre qui la sépare de sa famille et de son clan. Seule, elle erre quelques temps avant d’être affamée, fatiguée et de rencontrer un lion des cavernes qui la blesse sérieusement à la jambe. Elle est presque mourante lorsque Iza la guérisseuse du Clan de l’Ours des Cavernes la découvre et insiste auprès de son frère Brun le chef pour la soigner. Malgré les réticences de ce dernier à accueillir un enfant des autres dans son clan, il accepte pour faire plaisir à sa sœur enceinte qui vient de perdre son compagnon lors du tremblement de terre qui a détruit leur caverne.

Ayla, une homo sapiens va grandir non sans mal parmi les hommes de Neandertal. L’homme de Neandertal et l’homme de Cro-Magnon sont fondamentalement opposés aussi bien physiquement que cérébralement.  Les premiers vont s’éteindre alors que les seconds vont évoluer pour devenir les humains d’aujourd’hui.

Ayla va devoir apprendre leur langage composé de gestes et de quelques sons proches du grognement, à mémoriser quand les autres n’ont qu’à activer leur mémoire ancestrale enregistrée dans leur cerveau. Les femmes et les hommes naissent avec toutes les connaissances nécessaires à leur vie de femme ou d’homme. Les tâches des uns et des autres sont très distinctes et ils sont incapables d’effectuer les tâches du sexe opposé car ils sont aussi incapables d’apprendre ou de créer quoi que se soit de nouveau. C’est d’ailleurs une des raisons de leur disparition, leur cerveau contenant tout leur savoir avait atteint la taille maximale et ils n’ont donc pas pu évoluer.

Mais le plus dur pour elle, sera de se conformer à leurs coutumes en raison de sa différence car elle apprend vite aussi bien les activités féminines que masculines et ne peut s’empêcher de braver les interdits comme de chasser, activité réservée aux hommes.

Dans ce premier tome, Ayla grandit entourée d’amour et de bienveillance auprès d’Yza la guérisseuse, de Creb le chaman et d’Uba sa petite sœur de cœur la fille d’Yza. Mais au fur et à mesure qu’elle grandit, la haine qu’elle inspire à Broud le fils du chef ne cesse de s’amplifier. Elle deviendra une guérisseuse comme sa mère d’adoption et aura un fils Durc de sangs mêlés qu’elle devra confier à sa sœur lorsque Broud succédant à son père à la tête du clan la bannira.

Grâce à sa plume et son talent de narratrice Jean M. Auel nous offre une histoire prenante que l’on dévore du début jusqu’à la fin avec de l’action, des sentiments, une héroïne courageuse et des personnages forts. Le clan de l’ours des cavernes est le premier tome de la saga et si vous ne devez en lire qu’un seul c’est celui-là mais je doute qu’après l’avoir lu vous ne veuillez pas connaître la suite des aventures d’Ayla l’héroïne !

La suite des aventures d’Ayla avec le tome 2 : la vallée des chevaux !

Le clan de l’ours des cavernes

Tome 1 de la saga préhistorique « Les enfants de la Terre » de Jean M. Auel

Paru aux Editions Pocket – 537 pages

Publicités

12 réflexions sur “Le clan de l’ours des cavernes de Jean M. Auel

  1. Merci de nous faire redécouvrir cette saga. J’ai lu une grande partie des tomes quand j’étais adolescente. Je me souviens que j’étais enthousiaste et sous le charme de cette écriture facile à lire et de tous ces détails qui nous plongent dans la vie préhistorique. Le premier tome est captivant.

  2. merci pour cette découverte ! Jai lu il y a quelque temps pourquoi j’ai mangé mon père et j’ai adoré le thème préhistoire de ce roman ! Je garde donc les references pour une prochaine lecture.

    • Alors tu aimeras cette saga ! Tu peux aussi lire les 2 livres de Bernard Simonay (en cliquant sur la catégorie lecture/roman/roman préhistorique tu trouveras les articles que j’ai publiés sur « Les enfants du volcan » et « La guerre des volcans »).

  3. Pingback: La vallée des chevaux de Jean M. Auel | Ma Cabane en Alaska

  4. Pingback: Les chasseurs de mammouths de Jean M. Auel | Ma Cabane en Alaska

  5. Ma mère étant une vraie fan, je l’ai lu il y a des années et c’est le premier livre qui m’a rendue accro! Impossible à lâcher avant de l’avoir fini! Je me souviens encore du jour où je l’ai lu!
    Par contre, au début, je n’avais le droit qu’au premier tome!!! Va savoir pourquoi!!! 😉 😉 😉

    • Moi c’est cette saga qui m’a rendue accro aux romans préhistoriques ! Peut-être qu’à l’époque où tu as lu le 1er tome il n’y avait que celui-là traduit en français (en version originale il y a un écart de 2 ans entre chaque volume pour les 3 premiers) sinon je ne vois pas ce qui pouvait t’empêcher de lire les suivants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s