« Facteur pour femmes » de Quella-Guyot et Morice

Juillet 1914, la guerre est déclarée, partout en France c’est la mobilisation générale ! Sur une petite île bretonne, les hommes de 20 à 50 ans s’apprêtent à partir à la guerre laissant leur île aux femmes, aux enfants, aux vieillards et à Maël réformé en raison de son pied-bot.

La vie sans les hommes s’organise, les femmes remplacent les hommes aux champs en plus de leurs tâches quotidiennes. Les vieux choisissent Maël pour remplir la fonction de facteur parce qu’il sait lire, qu’il possède un vélo et qu’avec son handicap il ne risque pas de faire le joli cœur dans les granges ou derrière les meules de foin…

Maël prend sa nouvelle fonction très à cœur, il lit les lettres à celles qui ne savent pas lire et écrit sous leur dictée leur réponse. Pour les connaître un peu plus, il ouvre le courrier et pour adoucir les nouvelles, il invente des phrases à celles qui ne savent pas lire, raye des phrases entières pour celles qui savent lire (Anastasie la censure militaire raye déjà les lieux et les indications stratégiques) et conserve même des mauvaises nouvelles.

Au fil du temps, il est devenu leur confident et ami. Un jour, Gaud qui à l’âge d’être sa mere, l’initie aux choses de l’amour. Il prend confiance en lui et se dit que d’autres femmes en manque d’hommes pourraient succomber à son charme. Il transforme alors les nouvelles, les lettres, ses lectures et les réponses à son avantage.

C’est ainsi qu’il se constitue un petit harem composé uniquement de femmes en dehors du bourg et surtout sans enfants car les enfants parlent même sans le vouloir…

Maël, le jeune homme timide, considéré comme l’idiot du village subissant les moqueries devient le maître des femmes ! Quelle revanche sur la vie et les hommes qui l’ont méprisé et raillé !

Les années passent et la fin de la guerre approche…. et toutes les bonnes choses ont une fin ! Mais je n’en dis pas plus !!!

C’est la couverture qui m’attirée, le dessin, les couleurs et le synopsis m’ont convaincue de le lire et je n’ai pas été déçue ! Une fiction qui se déroule sur une île imaginaire mais qui aurait très bien pu être vraie.

A découvrir sans attendre !

« Facteur pour femmes »

Bande dessinée de Didier Quella-Guyot (scénario) et Sébastien Morice (dessins)

Parue aux Editions Grand Angle en 2015 – 110 pages

Publicités

3 réflexions sur “« Facteur pour femmes » de Quella-Guyot et Morice

  1. Où l’ai-je déjà vu ? ce n’était donc pas chez toi, je l’aurais cru! l’histoire est intrigante, en tout cas. Tu connais certainement « Magasin général », avec ces histoires d’hommes qui partent et laissent peu d’hommes au village… très joli également.

  2. Pingback: Un dernier regard sur 2016 : coutures, lectures, recettes… | Ma Cabane en Alaska

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s