La tête en l’air de Paco Roca

« La tête en l’air » est un pari osé ! Car comme le dit Jirô Taniguchi en préface : « Il faut un sacré courage et un énorme talent de raconteur d’histoires pour oser, comme Paco Roca, aborder le thème des maisons de retraite et de la maladie d’Alzheimer par la bande dessinée ».

La réalité de la vieillesse y est décrite avec justesse et humour. Paco Roca s’est inspiré du père d’un de ses amis atteint de la maladie d’Alzheimer, a recueilli de nombreuses anecdotes dans son entourage, passer beaucoup de temps à visiter des maisons de retraites pour nous offrir une belle histoire avec  des personnages attachants.

La couverture est belle, colorée et réaliste avec cette femme et son déambulateur mais aussi les souvenirs qui s’envolent de la tête d’Ernest.

C’est l’histoire d’Ernest, ancien directeur d’une succursale bancaire à la retraite qui se voit placé par son fils dans une maison de retraite. En arrivant à la maison de retraite, il ressent le même sentiment que lors de son premier jour d’école : il a peur, il ne veut pas rester, il veut rentrer chez lui.

Très vite, il se lie d’amitié avec Émile son copain de chambre qui lui fait découvrir la vie à la maison de retraite et les particularités de chacun des pensionnaires. Quand Ernest lui parle du 2ème étage, Émile lui répond que c’est là où vivent les assistés, ceux qui ne peuvent plus se débrouiller tout seuls et plutôt mourir que de finir là-haut !

La vieillesse est un sujet qui fait peur à beaucoup d’entre nous. Tout le monde voudrait vieillir et mourir en bonne santé sans passer par la case maison de retraite, ni celle de la sénilité ou de la décrépitude ni pour soi ni pour ses proches. Malheureusement, personne ne sait ce que l’avenir lui réserve et parfois il ne vaut mieux pas y penser, le pire n’étant jamais certain.

Les aventures d’Ernest et ses compagnons sont pleines d’humour et se lisent d’une traite ! Un livre à découvrir qui promis ne vous mettra par le bourdon pendant des jours !

Initialement intitulé « Rides » et paru en 2007, cette bande dessinée a été rééditée en 2013 sous le nom « La tête en l’air ». Cet album a remporté un franc succès puisqu’il a été traduit en 10 langues et adapté en film d’animation. L’album et le film ayant remporté chacun de nombreux prix.

« La tête en l’air » de Paco Roca

Bande dessinée aux Éditions Delcourt parue en 2013 – 100 pages

Publicités

9 réflexions sur “La tête en l’air de Paco Roca

  1. Pingback: Les vieux fourneaux de Lupano et Cauuet | Ma Cabane en Alaska

  2. Pingback: Un dernier regard sur 2016 : coutures, lectures, recettes… | Ma Cabane en Alaska

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s