Quartier Lointain de Jirô Taniguchi

Grâce au Club lecture du site Babelio.com, j’ai lu mon premier manga ! Comme les livres proposés du Club lecture ne m’intéressaient pas, j’ai été voir du côté du Club Lecture BD.

La BD choisie était en fait un manga de Jirô Taniguchi intitulé « Quartier Lointain » :

« Qui n’a jamais rêvé de retourner en enfance ? C’est exactement ce qui arrive à cet homme mûr, qui de retour d’un voyage d’affaires, fait un détour involontaire par sa ville natale. Profitant de l’occasion pour se recueillir sur la tombe de sa mère, il est alors projeté dans le passé. Il y revivra un morceau de son enfance, tout en gardant son caractère et son expérience d’adulte, Pour la première fois, il verra ses parents avec le regard de quelqu’un à même de les comprendre. »

Quartier Lointain

Cette aventure me tentait et bien je ne regrette pas. J’ai fait une belle découverte !

C’est un manga à la française qui se lit comme une BD et non de droite à gauche. Il est structuré en chapitres, chaque chapitre a un titre et est illustré par un grand et unique dessin. Au fil des pages, les vues d’ensemble et les gros plans, les formats paysage, portrait, toute largeur, petite hauteur, les dialogues et les pensées intérieures… alternent pour mieux traduire l’action, les expressions, les sentiments…

Contrairement à ce que pourrait laisser croire la couverture, le manga est en noir et blanc. Le trait de crayon est beau, fin et très réaliste, les paysages sont magnifiques et les visages très expressifs. Bien dessiné et bien écrit, l’accord est parfait.

A 48 ans, marié et père de 2 grandes filles, Hiroshi Nakahara est un homme surmené par le travail qui a l’habitude de boire un verre dans les bars le soir pour se détendre. Il se retrouve par hasard dans un train en direction de sa ville natale où il n’est pas allé depuis des années. Il se rend au cimetière où demeurent sa mère et sa grand-mère. C’est là qu’il s’assoupit et se réveille dans un autre corps plus léger : le sien lorsqu’il avait 14 ans ! Il est donc adulte dans un corps d’ado avec les connaissances, la capacité d’analyse et de réflexions, les habitudes d’un quadragénaire !

By Cabane Alaska

Les retrouvailles avec sa famille sont émouvantes pour lui car il ne les a pas vus depuis des années, sa mère et sa grand-mère sont décédées et son père a disparu l’été de ses 14 ans. C’est d’ailleurs son objectif tout au long du livre, il veut découvrir, comprendre pourquoi son père a disparu volontairement et empêcher sa disparition.

Il retourne à l’école où ses connaissances d’adultes en font un brillant élève. Comme il n’est pas le même intérieurement, le passé s’en trouve modifié. Il se demande quelles conséquences cela aura sur son avenir.

By Cabane Alaska

Beaucoup de thèmes sont abordés tels que la famille, le travail, le sens du devoir et de l’entraide, l’amitié, l’amour mais aussi le surmenage, l’abus d’alcool mais encore l’abandon ou la poursuite de ses rêves, les sacrifices que cela engendrent, la destinée de chacun, les étapes charnières de l’adolescence et du milieu de vie et leurs questionnements…

Cette histoire nous amène à nous interroger sur notre propre vie. Quels changements ferions-nous si l’on pouvait retourner dans le passé ? Sachant que c’est le passé qui fait ce que nous sommes et que notre destinée semble être un chemin tout tracé même s’il peut emprunter des voies parallèles.

A découvrir !

Cela m’a donné envie de lire d’autres mangas de Jirô Taniguchi qui en a écrit une cinquantaine.

Quartier lointain a eu un tel succès qu’il a été adapté au cinéma en 2010 par Sam Garbarski.

« Quartier Lointain » de Jirô Taniguchi

Manga de 1998 paru aux Editions Casterman en 2002 – 406 pages

Publicités

8 réflexions sur “Quartier Lointain de Jirô Taniguchi

  1. « L’homme qui marche » est aussi très émouvant, une belle ode à la contemplation. J’ai adoré Quartier Lointain, que j’offre souvent, même aux personnes qui n’aiment pas trop la BD ou les mangas, l’histoire fonctionne bien… Je n’ai pas vu le film, par contre, ça m’intrigue!

  2. Pingback: Au revoir Monsieur Taniguchi ! | Ma Cabane en Alaska

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s